Convergences écologiques et sociales ici et maintenant pour en sortir ensemble

INVITATION
aux associations mouvements sociaux et écologiques, alters,  et “électrons libres”

aux ami-e-s  de la Cen de Drôme-Ardèche et même de Lyon
Vous êtes les bienvenus ce 10 septembre au matin à la MAIRIE de CORNAS 9h30-12H30
“CONVERGENCES  ECOLOGIQUES ET SOCIALES ICI MAINTENANT POUR EN SORTIR ENSEMBLE”


Pour :

une initiative commune de convergence des luttes  écologiques et sociales, des résistances et des alternatives en 2012 (*) 


MATINÉE inter associations inter mouvements inter collectifs 


Déroulement :
Film docu PIC OIL OF CUBA (comment ont-ils fait ?)
Puis ateliers (en attaché aperçus juste pour le fun)
 Mise en commun pour une ou des CONVERGENCES ici maintenant


Avec Luc Cenat
Architecte et paysan boulanger
Initiateur de scoops en réseaux (actuellement fabrication de moulins à grain à meules de pierre, projet de fabrication de concentrateurs solaires, mise en réseau de coopératives d’habitants )
Avec Thierry Borde
Président des Médias citoyens Rh Alpes

Co-voiturages depuis :
  • DIE (avec Luc)
  • BOURG S ANDEOL (avec Renée)
  • CREST
  • LYON (avec MarieNo) : Appeler le 0675800579
(*)
Note Cen  : ce qui suit explicite la démarche Cen  cartes sur table
Il va sans dire qu’il n’est pas nécessaire de partager ce point de vue pour se rencontrer et  travailler ensemble aux Convergences ce 10 sept à Cornas (1)
C’est le cas avec le Village des possibles à Eure près de Crest (détails sur le BLOG www.villagedespossiblesdrome.blogspot.com, voir notre chronique sur  radioBLV)
Ce fut le cas à Lezan fin août à “Convergence citoyenne pour une transition énergétique” (*) entre 3 à 4000 personnes en tout, dans une ambiance fort constructive dont j’ai témoigné sur radioBLV (voir ici 3 prochaines émissions ou sur radioblv.com archives sonores Chronique de la Cen “Pour une société meilleure”, et bientôt ici, si j’ai un peu de temps, vu la passe financière délicate que traverse la Cen (vous pouvez l’aider !)
Voir comme illustration le texte démocratiquement adopté ce dimanche à Lézan et rediffusé sur Echanges par Sabine.
(1) où étaient quelques cénistes
Fred Argentaria (Largentières)  avec sa démonstration  de chalumeau au biogaz via un tonneau de déchets domestiques en fermentation pour l’alimenter
Renée Bourdoncle (BSA sud 07) : vers un groupe Cen sud 07 ?
Alain Joffre (les Vans)
Laurent Gili (Alès) : vers un groupe Ce(n)venol ?
MarieNo Regis (Lyon) : vers un groupe Cen (déjà 6 adhérentes !)
André Duny (du grand valentinois)
La Cen, avec ses modestes moyens, entend contribuer non seulement à des convergences protestataires utiles (cf retraites), mais à la convergence des alternatives, pour le changement de système afin d’assurer les bases de la vie.

Les effondrements en cours (maintes fois repris et diffusés par les associations alternatives cf “Changez le système pas le climat”,  dont la Cen) imposent le plus large des rassemblements…Et ce, sans exclusive !

Ils exigent d’inventer car “Là où croit le péril naît ce qui sauve” : une vie bien meilleure peut résulter d’une mutation radicale des moyens de produire consommer se cultiver apprendre se soigner se nourrir se loger se chauffer…bref de vivre  !

En résumé, il s’agit pour nous de sortir du système (économie mondialisée du Capital, états à son service, démocratie libérale concours de beautés aux mains des marchés, systèmes symboliques organisant le consensus des conscience en faveur du progrès par la croissance infinie et la compétition des égoïsmes)  et non seulement de l’amender ou de le réguler (voir la brochure diffusée aux Rencontres d’été : “Crises en sortir” par Denis Bayon (3 E +port)

Pour ce faire, la Cen propose de renouer à la fois avec l’histoire du mouvement ouvrier qui inventa la sécu à travers les sociétés de secours mutuel, et avec l’écologie sociale qui relie l’écologie au social, la démocratie directe à l’intégration des cités à taille humaine au vivant local.

On peut disposer d’un puissant levier lors des prochaines municipales, par le moyen de très larges listes unitaires comprenant au moins 10% des habitants  bref avec tous ceux celles qui contestent protestent et cherchent l’alternative !

Via cette démocratie directe territoriale (DDT comme l’écrit la Cen en clin d’œil), la société civile peut commencer ou plutôt concrétiser sa prise en main de l’économie de la politique de l’écologie mais aussi d’une culture de co-construction de co création ! 

Elle peut se servir des expériences de Marinaleda, Porto Alegre, Mondragon, Vandoncourt, et autres cités expérimentant le budget participatif, et des outils des multiples éducations populaires dont ceux de la petite Cen  : enquête action, priorisation des besoins par immeuble ou quartier, AG d’habitan/tes co-constructives, écritures et projections sur l’espace public…) comme des médias alternatifs et citoyens, comme  des nouvelles formes de mobilisations combinant Internet et action directe …

Chauffage, logement, alimentation, transports…sont  vitaux  au temps des crises en train de s’additionner en effondrements 

On peut assurer la relocalisation la socialisation et la reconversion écologique des moyens de production économiques les plus vitaux (énergies, logement, alimentation…) en priorité en les faisant passer sous contrôle social et ce, sous diverses formes : fédération de scops,  SCIC, crédit municipal…car peut-on encore sans délégation impérative confier ce contrôle à l’Etat pour des nationalisations aux mains des élites  sinon à risquer une nouvelle étatisation ?

On peut par la DDTi commencer à se passer des banques, des grandes surfaces, des multinationales, des médias menteurs, des castes politiciennes tout en créant des emplois durables et non délocalisables, tout en réduisant les inégalités sociales, tout en assurant des gratuités aux plus pauvres tout en taxant les mésusages tout en  diminuant drastiquement les rejets de  CO2, tout en assurant une répartition des richesses plus égalitaire, tout en développant une vie sociale et culturelle intense, le tout  sans croissance quantitative et sans actionnaires…
  
On peut ainsi voir croître le bien vivre solidaire et la convivialité.

“Le suprême degré de la sagesse est d’avoir des rêves suffisamment grands pour ne pas les perdre de vue pendant qu’on les poursuit” W.Faulkner


“Là où croit le péril naît ce qui sauve”. Höderling


“Les utopies sont comme des enveloppes de brumes sous lesquelles s’avancent des idées neuves et réalisables.”B Ruyer


“Si tu ne veux pas participer à la lutte, tu participeras obligatoirement à la défaite ! Bertolt Brecht

(Extrait du carnet de citations Cen contre 2 E + port)

 


Suivie de :
Mensuelle CEN (Collectif ouvert ou CA élargie de la Cen) 
ce 10 sept ap midi (14h30-17H30) Mairie de Cornas proche Valence côté Ardèche RN 86 
NB
Mensuelle chaque 1er samedi matin du mois 
Mairie de Cornas 9h30 accueil café 9h15

Contact :
contact-cen@ml.ma-ra.org
tél 0675800579  0475253379

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.