“AVIGNON mon AMOUR”

Après le festival de cet été où les dérives mainstream et marchandes du théâtre (cf le gros succès en off de “Ma copine ne suce pas que des glaces”) voici un nouveau rendez-vous pour nous tou/tes ?

Un rendez vous sur une place d’Avignon
les 14, 15, et 16 octobre 2011
Voir <http://avignonmonamour.wordpress.com/2011/08/06/hello-world/>

MOTIF Cen d’y participer …

Voir sur échanges et coop Cen notre brève relation d’une soirée à Privas le 26 avril dernier…que faudrait-il pour doter Privas (9000 hab) d’une autonomie énergétique en renouvelables ?

S’agissant de l’autonomie énergétique des villes moyennes, voici 4 ans qu’on a fait des propositions (notamment pour Valence) toutes inspirées par des expérimentations venues d’ailleurs (la dernière en France en Bretagne où un territoire envisage son autonomie énergétique complète en renouvelables en 2025 déjà à 30% !!!! avec l’épargne locale !!! Voir étonnamment la 2 de ce jour !!!)

Nous sommes dans notre fonction d’éducation populaire outil d’un monde alternatif outils avec d’autres des transitions post capitalisme
Non pas cette éduc pop, très sympa au demeurant, d’un nième marché “Consommons autrement” dits “Alter’Natifs (???!!!) par une MJC du coin avec un peu de stands bio ou pas, plutôt local (bravo mais là aussi local avec pesticides et pétrole et main d’oeuvre parfois malmenée, ça mérite débat) sans aucune rencontre entre les chalands ni débat de fond, même pas sur le réchauffement climatique qui nous accable ces temps de ses t° caniculaires encensées par les médias, alors qu’elles annoncent les débâcles à venir (cf relation ici du docu du 4 août de la 5 sur l’effet de seuil en Antarctique)

Bien sûr, dans nos Rencontres d’été et animations ici ou là nous donnons à voir dans des ateliers et “démos” et débats qui suivent quelques pistes pour comprendre les principes des énergies renouvelables et quelques manières de s’affranchir du système des actionnaires (ou de la propriétés bancaire, immobilière, foncière, industrielle, commerciale où les ravages commencent d’être perçus grâce au Crédit Agricole, aux labos Servier, à la monstrueuse multinationale Monsanto, ou Carrefour…, pour stimuler les imaginaires d’un monde bien meilleur sans nucléaire ni pétrole ni gaz de schiste.

Voir à ce sujet
-notre atelier au salon Primevère avec l’illustration d’une grande ferme celle du père François, depuis 25 années en électricité et chauffage au lisier de porc (sous produit : engrais naturel) et ce à la barbe du surgénérateur en lent démantèlement,
-voir Biogaz domestique à la fête de la récup
-voir la démo murs porteurs paille bois terre eau par Pascal,
-voir Fred et son chalumeau au bio gaz et son poêle à granules artisanal ou auto construit à Pont de Barret, puis à Lézan,
-voir atelier chauffe eau de récup et petit éolien (Village des possible avec Jean Michel) ou a l’UE Cen (avec Ti’Eole),..)

Ces “démos” vivantes ne sont pas organisées pour permettre de s’échapper individuellement des griffes du misérable système marchand (songeons aux tenailles dans lesquelles nous tient le capital vert avec ses chaudières à granules son éolien géant …) quoi que…
Mais pour  aller vers une certaine autonomie énergétique des territoires et villes moyennes en sortant du système (banques multinationales grandes surfaces médias et politique à la solde des marchés…) Tout ça comment ?
Discutons ici en Avignon et partout des possibilités expérimentées ailleurs du contrôle citoyen et démocratique de l’économie cancéreuse, notamment via le contrôle du budget (par 10% des habitan/tes, cf notre proposition en vue des municipales 2013 ?) via le montage de SCIC avec scops fédérées sous cette même socialisation non étatique des moyens de production…

Bien entendu, ces transitions énergétiques (voir compte rendu de Lézan sur site Gaz de schiste…etc et site Cen)  en lien direct avec la réduction des consommations insensées d’électricité, de chaleur, de lumière, industrielles ou en zones commerciales (grandes surfaces…) mais aussi des surconsommations ni utiles ni nécessaires en HLM (convecteurs) et surtout dans les villas et lotissements…

Est-ce un détail pour vous l’écologie sociale ?

sont au fond des banlieues porteurs (même si la conscience n’est pas si claire) de la conversion démocratique :
il y a longtemps qu’ils ne votent plus pour les chefs d’orchestre sachant que la partition est écrite par les marchés (ou lobbies) dominants la Commission européenne et les dominants les plus riches de ce pays, inutile de détailler ici enveloppes, mallettes de billets présumés de la France-Afrique, rétrocommissions et ce document de Capital du 25 sept où l’on voit un député des Bouches du Rhône se faire écrire ses amendements par le Medef)
Ils ont le plus d’intérêt écologique aux conversions des ceintures vertes à l’agriculture paysanne et coopérative bio pour leurs enfants en cantines,  à l’éco construction en matériaux sains et locaux, à l’éco rénovation-isolation-équipements solaires des HLM… aux petites unités de production coopératives d’énergies renouvelables branchées ressources locales, non tueuse du climat, le tout faisant naître des emplois indélocalisables et une nouvelle vie conviviale entre ville et campagne le tout sans croissance quantitative !

Petit rappel
la Cen pour une part de l’animation (avec A Duny) a besoin de vous…pour
-améliorer ce texte (en attaché : Cen énergies) via contact-cen@ml.ma-ra.org
ou contact-cen@liste.la-cen.org
-donner un coup de main à la librairie et distribuer des articles et caricatures gratuites (40 % des français parmi les plus pauvres non connectés)
On en parle à la mensuelle ouverte de ce samedi 8 oct à partir de 9h30 Mairie de Cornas…

AVIGNON mon AMOUR

Rendez vous à Avignon les 14, 15, et 16 octobre 2011


Voir <http://avignonmonamour.wordpress.com/2011/08/06/hello-world/>

3 jours d’actions, de réflexions et d’ateliers pour imaginer un monde sans nucléaire*

Nos horizons indépassables ?


À l’initiative de personnes militantes ou pas, auxquelles se sont agrégés des collectifs, des associations, des activistes… le village antinucléaire
“Avignon mon amour” a pour ambition de documenter sur les réalités du nucléaire en France – ses colonies – et plus localement dans le Sud-Est.

Il se propose d’être un libre espace de rencontres, en vue de susciter des dynamiques, des envies, des mobilisations pour enrayer le cours des choses, et manger la soupe ensemble (Passe moi le tritium).

Le silence qui pèse autour de cette industrie ne nous satisfait pas. Des militants, des techniciens, des chercheurs, des ingénieurs, des cinéastes, des anthropologues, des journalistes, des gens comme vous et nous, qui ont a cœur de prendre leur destin en main vont participer à ces trois journées.

Bien décidés à mettre les pieds dans le plat des boues radioactives, nous décrétons Avignon capitale de l’atome.

Forteresse au patrimoine inestimable, ses jardins Cadarache*, son palais Marcoule*,  ses murailles Tricastin*,  ses épopées Iter*, ses farces, son théatre…

Amorce à de futurs rassemblements, ces journées vont se construire autour d’exposés savants, de causeries, d’ateliers, d’actions, d’assemblées. (Passe moi le césium…)

* Les noms sont ceux des installations nucléaires les plus proches (production d’électricité, stockage, traitement de combustible et de déchets, recherches, production de matériaux à usage militaire)

Les rives du Rhône et plus largement la Provence, sont parmi les territoires les plus nucléarisés de France : Le complexe du Tricastin (EDF et Areva) à Bollène et Saint-Paul les 3 chateaux ; le site de Marcoule (CEA, Areva, EDF) à Bagnols-sur-Cèze où l’on fabrique le Mox (assemblage de plutonium et d’uranium) en service à Fukushima et dans certaines centrales françaises; les 19 installations nucléaires (CEA, Areva) du site de Cadarache – au nord d’Aix en Provence – le coûteux projet de recherche ITER ; enfin l’arsenal de missiles balistiques à Toulon.

Vu d’ici, il nous apparaît incontournable d’informer sur cette filière, qui depuis sa naissance est d’ailleurs subordonnée au militaire. Les fréquents « incidents mineurs », et les accidents soudains et dévastateurs, nous le rappellent avec effroi.

RENDEZ-VOUS VENDREDI 14 OCTOBRE
AUX JARDINS DE L’ABBAYE SAINT-RUF
Avenue du Moulin Notre Dame
(à peu près 10 min à pied de la gare centre en empruntant le boulevard Saint-Ruf)

Les 3 jours …chantier en construction
Vendredi 14/10
<http://avignonmonamour.files.wordpress.com/2011/09/vendredi_14_10.jpg>

vendredi 14/10/2011

Samedi 15/10
<http://avignonmonamour.files.wordpress.com/2011/09/samedi_15_10_2.jpg>

samedi 15/10/2011

Dimanche 16/10
<http://avignonmonamour.files.wordpress.com/2011/09/dimanche_16_101.png>

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.