De WINTER SLEEP aux CONVERGENCES en MARCHES

Une invitation à aller voir, toutes autres affaires cessantes, le sublimissime film ” Winter Sleep ” soit 3 heures de méditations dont on ne sort pas indemne.

Il est sur tous les écrans sauf commerciaux tant il défait avec beauté les faux fuyants des propriétaires et magnifie avec sublimité et sobriété la morale digne des pauvres, même quand elle s’appuie sur l’Islam Moi même qui suit athéiste et toujours décidé à maintenir les églises et religions du côté de la sphère privée mais pas sensible à la beauté de la nature ce grand tout non doté de transcendance mais heureux que beaucoup de ceux et celles qui croient au ciel tricotent les alternatives au capitalisme avec ceux celles qui n’y croient pas n’en déplaise aux laïcistes intégristes que j’ai connu si longtemps en années d'”actives” : j’ai vu tant d’ex “collègues” bouffer du curé alors que toute leur classe préparait les petits soldats du libéralisme…

Winter sleep : pauvres et moraux, oui grâce à la morale de l’islam non capturé par les intégristes en recherche de pouvoir civil sous couvert du livre..

Pauvres et dignes qui ne se laissent pas acheter par le riche, ici dans le film la femme du riche, rôle d’une grande profondeur tenu par une superbe actrice, saisie par une sincère compassion et ne sachant qu’en faire…sinon déposer une liasse de billets de banque comme nous soulageons nos consciences par des dons aux oeuvres…

Militons donc debout en pleine conscience pour abolir l’état des choses qui génère la misère (différente de la pauvreté solidaire), qui génère l’oppression des humains (y compris l’obésité consumériste), qui génère la destruction de la nature notre base vitale, qui génère aussi  le renouveau du religieux comme celui de trouver du “coeur quelque part dans un monde sans coeur et de l’esprit dans un monde dépourvu d’esprit” (Marx)

Car ce monde est en proie à l’accumulation capitaliste, aux forces argentiques du marché libre et non faussé, à la marchéisation générale de la vie, et des vies humaines, puissamment légitimée par la culture main stream, sa religiosité de la croissance, son éducation à la compétitivité….

Quant au besoin de sortir du système par l’en bas 20 ans après le soulèvement du Chiapas (1), il se manifeste par la conscience lucide de l’imminence de la catastrophe, comme par les révolutions silencieuses qui changent la donne territoriale, qui réveillent la société civile, par de nouvelles utopies concrètes qui naissent en son sein… Et qui exigent non d’en huiler les rouages comme les politiques le tentent, mais de sortir du système dans le sens de l’autonomie alimentaire et énergétique territoriale respectant et renouvelant les ressources naturelles, sous contrôle des populations elles mêmes…

Le besoin de spiritualiser la vie est aussi un moment nécessaire à la sauvegarde de la biosphère et non pas un opium dès lors qu’il s’engage contre les forces de destruction…

Le temps s’en vient des convergences d’en bas. (2) Quand les blés sont sous la grêle FOU qui fait le délicat…

Toutes ces cornes de brume déchirent l’épaisse couche de dénégation générale et ramènent de plus en plus de consciences à rechercher la survie générale du genre humain et de sa biosphère…

En témoignent une cascade de victoires dans les luttes d’opposition aux investisseurs et projets destructeurs ici en Rhône Alpes : Chambarrans sans Center Parc, Valence sans Oxylane-Décathlon, Saint Julien sans CENT, Saillans sans grandes surfaces, … même si on a aussi Lyon avec son grand stade, Aix les Bains avec son lac malade des investisseurs, le Lyon Turin ressorti des cartons et tout le parc nucléaire sur les bras…

(1) Rendez vous à St Laurent du Pape proche Beauchastel, entre Valence et Montélimar le samedi après midi et soirée pour les 20 ans du Chiapas à l’initiative de la Ferme de Caracoles de Suc…

(2) 27 septembre : journées des transitions citoyennes et une grande rencontre d’été des convergences côté Rhône Alpes …à suivre ici…

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.