TRAITÉ TRANSATLANTIQUE Tafta et GAZ de SCHISTES MÊME COMBAT !

Gaz de schiste : Le gouvernement gère les demandes de permis de recherche hydrocarbure au petit bonheur la chance…
Publié: 7 octobre 2014 dans énergie climat, forage d’hydrocarbures, gaz de houille, gaz de schiste
Tags:11 octobre 2014, environnement, exploitation, exploration, François Hollande, gaz compact, gaz de schiste, hydrocarbures non conventionnels, Jura, Lubéron, manifestation, ni ici ni ailleurs, Nord, pétrole de schiste, Permis de recherche, santé, Ségolène Royal
(!) Info minute – Revue de Presse
Hier soir à l’assemblée nationale, alors qu’elle défendait son projet de loi sur la transition énergétique, la ministre Ségolène Royal a annoncé qu’elle allait refuser la délivrance d’un permis de recherche d’hydrocarbure à la société Tethys Oil France dans le parc du Lubéron. Bonne nouvelle pour les uns, stupéfaction pour d’autres. En fait le gouvernement gère ce dossier au gré des vents contestataires. Comme sur d’autres dossiers, il navigue à vue, sans vision, sans politique.
Une stratégie de la communication qui peine à dissimuler l’absence de politique claire et ambitieuse en matière de transition énergétique et de protection de l’environnement.
François Hollande ne s’y est pas trompé en nommant Ségolène Royal, la quatrième ministre de l’écologie de son mandat commencé il y deux ans et demi. Forte personnalité, l’énarque qui est déjà passée dans ce ministère sous François Mitterrand est en campagne de communication permanente pour défendre les archaïsmes français : à peine nommée, notre Ministre enterrait l’ « éco redevance poids lourds » sous prétexte d’écologie punitive! Puis comme un certain Arnaud Montebourg, désormais remercié, elle ne « ferme pas la porte » aux gaz et pétroles de schiste. Avant de se raviser lorsque son adversaire des élections présidentielles de 2007 Nicolas Sarkozy -qui avait fat voté une loi d’interdiction de la fracturation hydraulique et abrogé trois permis de recherche de gaz de schiste, change lui aussi de position à 180° et annonce qu’il faut exploiter les gaz de schiste pour sauver l’économie française !
La chance … ou la malchance
La mobilisation des collectifs et élus locaux, des responsables du parc naturel du Lubéron, en pleine discussion de la loi sur la transition énergétique y est certainement pour quelquechose. Pour Madame Royal, il fallait accompagner ses fraiches déclarations (“moi ministre, il n’y aura pas d’exploitation de gaz de schiste ni même d’exploration”) d’un geste. Le rejet d’une demande de permis ferait l’affaire. Qui plus est, dans un parc naturel, celui du Lubéron, la Provence, on ne peut qu’adhérer. Et d’autant plus que le premier dossier de demande déposé en 2010 spécifiait bien que la cible visée par le pétitionnaire était effectivement du gaz de schiste.
Pourquoi une seule demande et pas les autres permis et demandes ?

Demandes de permis non conventionnels – CGEIET – CGEDD
Un geste symbolique donc. UNE demande de permis de recherche hydrocarbure rejetée. François Hollande plus généreux en avait rejeté 7 en 2012. Et toujours aucune décision sur les multiples autres demandes, ni les permis non conventionnels existant. Une épée de Damoclès qui reste suspendue pour tenter de fatiguer les populations et élus locaux qui résistent contre ces projets depuis quatre ans et expriment régulièrement leur opposition au gaz de schiste.
« Contre le gaz de schiste » mais surement pas contre le pétrole de schiste, le gaz de couche et autres hydrocarbures non conventionnels
La communication mise en œuvre par nos gouvernants mérite d’être examinée de près. Car depuis 2012, on nous répète à l’envie qu’ « il n’y aura pas d’exploration ni exploitation de gaz de schiste ». On parle bien de gaz de schiste, tandis que de nombreux permis et demandes visent d’autres hydrocarbures non conventionnels : le pétrole de schiste dans le bassin Parisien, le gaz de couche (gaz de houille) dans le Nord, les pétroles lourds dans le Gard et le Sud de l’Ardèche, les gaz compacts sous le lac Léman, les pétroles logés sous les roches karstiques dans le massif du Jura …Irresponsabilité totale: on fatigue la population en la contraignant à l’opposition permanente plutôt que de l’engager vers les projets du futur.
Ce samedi 11 octobre, pour exprimer à nouveau votre refus de ces projets spéculatifs et néfastes à l’environnement et la santé, rejoignez les manifestations près de chez vous !
Plus d’information sur les manifestations du 11 octobre 2014
Rhône Alpes à Grenoble
les collectifs stop gaz de schiste et stop tafta organisent à l’occasion du 3ème  Global Frackdown Day, une journée d’information sur les traités anti démocratiques et leur fonction de chevaux de Troie pour les transnationales prédatrices !

Plusieurs stands de collectifs et d’associations locales ainsi que des animations théâtrales vous renseigneront sur les dérives et conséquences à attendre si le traité TAFTA aboutissait.

Le nouveau Maire de la ville, Eric Piolle sera présent à nos côté pour une conférence de presse vers 15h30 . Il fait partie des  nombreux maires conscients qui ont déclaré leur ville ou commune  “Hors Traités Transatlantiques”

Tous à Grenoble place Grenette
samedi prochain 11 Octobre dès 11h

Tous à Narbonne

10h30 : rassemblement aux Halles de Narbonne et départ de la manifestation (quai de l’Aude) vers 12h/12h30.
NB des organisateurs : Pendant la manif les drapeaux et autres banderoles des partis politiques ne sont pas souhaités.
12h30 : Direction le Palais du Travail (tout proche) pour le pique-nique avec les valentinois tiré du sac suite ici

Pour en savoir plus sur TAFTA et ses conséquences sur la fracturation hydraulique
TAFTA : un document de négociation secret encourage l’exploitation et le commerce transatlantiques des hydrocarbures non conventionnels http://bastagazales.fr/2014/05/19/tafta-un-document-de-negociation-secret-encourage-lexploitation-et-le-commerce-transatlantiques-des-hydrocarbures-non-conventionnels/
Non à la fracturation hydraulique!Comment l’accord UE-États-Unis pourrait encourager son utilisation http://www.datapressepremium.com/rmdiff/2005515/BriefingFracking.pdf
Sur France Culture dans l’émission «Terre à Terre»: le projet TAFTA ou comment imposer en France l’exploitation des gaz de schistes http://bastagazales.fr/2014/01/18/sur-france-culture-dans-lemission-terre-a-terre-le-projet-de-partenariat-transatlantique-de-commerce-et-dinvestissement-ptci-ou-comment-imposer-en-france-lexploitation-des/
L’accord de libre échange UE-USA pourrait remettre en cause l’interdiction de la fracturation hydraulique http://www.actu-environnement.com/ae/news/accord-libre-echange-ue-usa-fracturation-hydraulique-21093.php4

1 commentaire sur “TRAITÉ TRANSATLANTIQUE Tafta et GAZ de SCHISTES MÊME COMBAT !”

  1. Le pilotage à vue du gouvernement et plus particulièrement de Me Royal sur le gaz de schiste nous fait découvrir que:
    soit l’administration est totalement incompétente ne sachant même pas lire les dossiers des industriels où il est inscrit en caractères gras qu’ils recherche des hydrocarbures non conventionnels jusqu’à les nommer !
    soit qu’elle est sous pression consentante ou contrainte par de puissants lobbies !
    Et, dans les deux cas, le seul remède est de purger d’urgence tout ce beau monde politique et cadres de cette administration qui n’a plus de scrupule à vendre la France au plus offrant .

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.