Aux États-Unis, les vaches sont nourries aux bonbons !

Après les  fermes de 7 000 à 50 000 vaches aux USA,toujours plus et “mieux” dans la destruction du monde  par l’accumulation capitaliste agro alimentaire, les voici nourries aux bombons (emballages compris…)

Rappel : explosion des cancers du sein aux USA avec l’hormone de croissance transgénique de Monsanto (provoquant la simulation d’une gestation pour accroître la montée de lait jusqu’à 70 l/jour)

Après la ferme aux mille vaches exploitation capitaliste en avant garde de l’agriculture industrielle aux mains des banques d’affaire, voici les poulaillers aux 250 000 poules qui s’installent (toujours dans la Somme).

Voir ici le lien hallucinant : http://www.bioalaune.com/fr/actualite-bio/13666/productivisme-gigantisme-decouvrez-ferme-des-250000-poules-de-doullens

Aux mobilisations partout citoyens !!!!

Globalisons les luttes pour la sortie du système !!! Prenons en main par diverses approches la propriété des moyens de la production alimentaire pour produire local social bio en dépolluant les terres et en les faisant passer soit sous contrat (subventions pour passer en bio cf Lons le Saulnier Munich Rome…) soit mieux sous propriété collégiale (diverses formes, évidemment non étatique comme dans l’ex URSS les kolkoses) et à taille de bien être humain et animal (voir article Transition vers la SORTIE du Capitalisme  lien : http://la-cen.org/?p=4937)

Des bonbons pour nourrir les vaches américaines
 Par Manon Laplace publié le 28/03/201414

Aux États-Unis, certains éleveurs bovins alimentent leur bétail avec des bonbons pour faire des économies et engraisser l’animal plus rapidement.

C’est la nouvelle trouvaille de certains éleveurs de bovins américains pour faire des économies sur le fourrage destiné à nourrir les animaux. En réponse à la hausse des prix du maïs, les vaches de certaines exploitations sont désormais nourries de friandises bon marché à hauteur de 8%. Morceaux de bonbons, mix de chocolats ou encore miettes de biscuits industriels, non seulement les rebuts des usines de sucreries assurent d’importantes économies aux producteurs (160$ pour une tonne de pépites de bonbons contre 315$ pour une tonne de maïs), mais ils permettent aussi d’engraisser les vaches plus rapidement.

“Ces aliments ont un ratio de graisse bien plus élevé que le maïs traditionnellement utilisé” explique Joseph Watson, éleveur dans le Kentucky. Des vaches qui engraissent donc plus rapidement, mais produisent également plus de lait (jusqu’à 1,5 litre supplémentaire par bête et par jour), tout cela à moindre coût pour l’éleveur.

Selon John Waller, professeur en nutrition animale de l’Université du Tennessee ce mode d’alimentation ne serait pas dangereux pour le bétail qui est capable de digérer une large variété de nourriture grâce aux bactéries contenues dans leur panse. Néanmoins, la composition des bonbons (sucre, colorants et arômes artificiels, stabilisants chimiques…) peut laisser perplexe quant aux éléments susceptibles de se retrouver dans le produit final, qu’il s’agisse de la viande ou du lait.

Plus inquiétant encore, certains bonbons seraient donnés aux vaches dans leur emballage. Enlever les matières plastiques étant peut-être considéré comme une perte de temps lorsque l’on connaît l’efficacité du système digestif des ruminants.

Mike Yoder, éleveur de vaches laitières dans le Vermont a également adopté ce type d’alimentation pour ses bovins. “Dans l’élevage, il est parfois une question de centime, ou de demi-centime. S’il est possible d’économiser une pièce, vous le faites.” a-t-il confié à la CNN.

Rédaction : Manon Laplace
Source : CNN Money

– See more at: http://www.bioalaune.com/fr/actualite-bio/11288/aux-etats-unis-vaches-nourries-aux-bonbons#sthash.6MGXj0b3.dpuf

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.