La maison de la nature et de l’environnement évacuée à Romans par la mairie !!

Les occupants en ont été chassés, le lieu est bouclé !

Rappel, la mairie veut faire de ce lieu ouvert à tous un hôtel de luxe.

Oyez, oyez romanaises et romanais! Le bastion de la démocratie est tombé…
Après un dernier sursaut hier soir, nous avons évacué la MNE ce matin. La maison vidée de ses occupants et de la plupart du matériel qui avait été apporté, a été investie par les policiers municipaux. Peu après, les employés de la Ville sont venus mettre en ordre le site (on parle ailleurs de montagnes de déchets et de gravats, il ne s’agissait en réalité que de quelques banderoles, affiches, bâches, tuteurs et autres matériaux en quantité négligeables que nous avons d’ailleurs proposé de déblayer!). Le “nettoyage” du site n’a pas pris plus de 3h, et encore, en y allant vraiment à la cool…!
Mme Thoraval est venu “constater” les travaux et s’est empressée de publier partout la nouvelle de la MNE “libérée”! Est-ce une référence à Charles de Gaulle? Il faut un sacré culot, sachant que De Gaulle payait lui même l’électricité de ses appartements à l’Elysée! Il est également remarquable que Mme Thoraval ne daigne venir à la MNE que lorsque qu’il n’y a plus personne pour dialoguer ou lui opposer des arguments… Nous déplorons évidemment cela.
A l’issue de ces opérations, le portail et le portillon d’accès à la MNE et aux berges de l’Isère ont été soudés. Plus aucun passage n’est possible sur le site de la MNE. La mairie qui a si brillamment plaidé au tribunal en faveur de la continuité du service public à la MNE et sur l’aspect public de ce lieu vous démontre désormais ses propres contradictions.
Et qu’en est-il du Club Photo/Vidéo qui possède encore du matériel dans les locaux? Qu’en est-il de Kazacycle, qui, pas plus tard qu’hier soir, tenait encore un atelier de réparation de vélo? Comment vont-ils pouvoir poursuivre leurs activités ou déménager leur atelier?
Et surtout, qu’en est-il du simple promeneur, de romans ou d’ailleurs, qui passant par là, trouve toutes les portes soudées au chalumeau et ne peux plus accéder à un lieu que Mme Thoraval n’a cessé de décrire comme PUBLIC???
Si Mme Thoraval souhaitait endormir notre méfiance avant les élections et afficher ouvertement le rapport de force avec le concours de forces publiques, c’est raté! Nous, collectif de citoyens résistants, avons toujours clamé notre attitude pacifiste et non-violente. Et, conformément à la décision rendue par le tribunal de Grenoble, nous avons restitué la MNE à l’ordre public et à la tranquillité de tous…ou plutôt de personne puisque le site semble définitivement CONDAMNE.
La lutte continue cependant et vous n’avez pas fini d’entendre parler de nous et de tous les autres mécontents.
A bon entendeur…

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.