Marketing, publicité, sponsoring et lobbying, armes de destructions massives… Au service du capitalisme.

30 JANVIER 2015 | PAR PIERRE BRAY
http://blogs.mediapart.fr/blog/pierre-bray/300115/marketing-publicite-sponsoring-et-lobbying-armes-de-destructions-massives-au-service-du-capitalisme 
Marketing, publicité, sponsoring et lobbying, armes de destructions massives… Au service du capitalisme. Essai de synthèse 12.05.2013, actualisé le 16.01.2015

Le marketing et la publicité ont comme fonction de fausser le jugement pour imposer ses vues.

Et ainsi de prendre la main sur les esprits.

Le marketing, ce sont les études préalables à la publicité, qui en est la force de frappe.

La publicité permet aussi de financer les médias et ainsi de prendre la main sur l’information. Note 1

Le sponsoring est le moyen de prendre la main sur la culture et les savoirs.

Le lobbying de prendre la main sur les lois, sur la démocratie.

Le tout permet de prélever une énorme masse monétaire qui si elle était redistribuée permettrait aux gens de sortir de la misère. Note 2

Remarque.

Les coûts de cet ensemble : marketing, publicité, sponsoring et lobbying sont compris dans le prix des marchandises. Cela veut dire qu’à chaque achat vous payez pour vous faire asservir.

Autrement dit, à chaque achat est prélevé, une TVA privée dont l’objet est de financer le pouvoir du capitalisme.

Pourquoi cet impôt privé n’est-il pas plus remis en question, alors même que sa fonction est de lutter contre le bien commun ?

Pourquoi les impôts de l’état sont critiqués, alors qu’ils œuvrent au bien commun ?

Est-il possible de chiffrer exactement le coût de ses armes de destruction ?

A ma connaissance seul est connaissable le coût des campagnes publicitaires. Voir la note 3 publicité seule…

Or ce n’est que le sommet de l’iceberg.

Pour le reste les entreprises ne communiquent pas.

Le capitalisme c’est la guerre de quelques-uns contre tous, en guerre vous ne dites pas ce que vous faite ou allez faire.

D’où la transparence est incompatible avec le capitalisme.

Voyons plus en détail.

Le marketing : C’est le gros morceau, ses études portent : sur le marché, le consommateur, le produit (aspect), l’emballage, la distribution, la marque, l’élaboration de nouveaux produits, l’entreprise, l’environnement, la concurrence…

Son but est de prendre le pouvoir sur le psychisme de l’individu afin de l’amener à un comportement pulsionnel.

Lire : http://senat.fr/rap/r11-476-1/r11-476-156.html#toc103

Je cite : Il en ressort des modèles de prévision d’un caractère prédictif plus élevé qui permettent de mieux cerner le comportement du consommateur lorsque celui-ci est face à des choix multiples ou des données exogènes. Selon Paul Glimcher, ce caractère prédictif n’est pas sans conséquence au plan éthique.

Recommandation : Interdire la validation de campagnes publicitaires ou d’expériences de neuromarketing par le recours à des IRM dédiées au soin et à la recherche scientifique et médicale.

La publicité : des effets destructeurs.

1) Le versant le plus apparent et le plus connu est d’ensorceler les esprits pour vendre plus et plus cher que ça ne vaut.

La méthode de la publicité repose sur le leurre, l’ensorcellement, qui comme le savent bien les chasseurs et les pêcheurs amène le gibier à des actions réflexes prévisibles. Devons-nous accepter de nous laisser piéger comme un vulgaire gibier ?

C’est une manipulation mentale par des actions physiques et psychiques répétées dans le dessein d’affaiblir notre capacité de jugement et de nous placer dans un état de dépendance.

2) Une destruction écologique dont les coûts s’ajoutent aux budgets déjà faramineux de la publicité.

3) Financer les médias et donc de manipuler l’information.

La publicité a-t-elle des côtés positifs ?

Informer sur les produits ? Vous y croyez ???

Il vaut mieux acheter le journal Que choisir ou 60 millions de consommateurs, pour quelques euros vous avez une information plus objective, rien à voir avec ce que vous payez pour la publicité. (Ces magazines sont sans publicité)

La publicité permet de financer certains services, les journaux gratuits, (sic), internet, etc.

Rappel : ce n’est pas gratuit, c’est financé par l’impôt privé prélevé sur l’achat des produits…

Pour :

1) Vous tenir dans un état de dépendance.

2) Et c’est le moyen de fausser les prix. Note 4

Le sponsoring : le plus pernicieux. (Ou mécénat)

Les entreprises peuvent réduire de leur impôt sur les sociétés 60 % des montants engagés dans le mécénat, dans la limite de 0,5 % de leur chiffre d’affaires. Art 238 bis du CGI.

Or celui qui finance décide, il s’agit donc de détourner l’impôt (le don des citoyens) au profit de l’intérêt d’une entreprise particulière sans bourse déliée. (Le reste étant compris dans le prix des produits)

Donc le pouvoir du collectif, état, collectivités territoriales dont les décisions sont débattues pour être au service du bien commun est préempté au service d’intérêts privés qui eux ne sont pas discutés !

Ce détournement des moyens de la démocratie au profit de l’arbitraire du capitalisme s’étend dans tous les domaines : culture, recherche, enseignement, et aussi sport, etc…Note 5

Lire : Naomi Klein. No logo

Le lobbying : Combien nous coûtent les plus de 20 000 lobbyistes à Bruxelles ?

Le lobbying patronal à Bruxelles : la démocratie trahie

http://economie.lepartidegauche.fr/?page_id=27

Et, http://www.lemonde.fr/europe/article/2011/03/20/pieges-par-de-faux-lobbyistes-trois-eurodeputes-acceptent-de-deposer-des-amendements-contre-de-l-argent_1495941_3214.html

CONCLUSION

La combinaison de ces moyens de coercition permet aux capitalistes de développer et d’imposer leur façon d’imaginer le monde et plus grave de s’en auto persuader. Et de prendre le pouvoir sur la démocratie.

SOLUTIONS

1) Mesure d’urgence : interdire la publicité dans les lieux publics.

C’est applicable dès demain ! Ce n’est qu’une question de volonté politique.

Exemple : São Paulo interdit la publicité dans la rue. Et un pays, le Bhoutan, l’a interdit complètement ! Note 6

2) Interdire la publicité dans les médias. Note 7, une solution possible.

Pour permettre la pluralité des points de vue. Eviter la propagande des seuls intérêts capitalistiques.

Les points 1 et 2 devraient mécaniquement faire baisser les frais de marketing et de publicité et donc les prix.

Limiter les dégâts écologiques, note 8, et ses répercussions en termes de coûts supplémentaires. Note 9

3) Remplacer les services payés par la taxe privée prélevée à l’achat des produits, service internet, presse, etc. Par :

soit payer le prix réel pour seulement ce dont nous avons besoin. Ce sera moindre…

soit par un service public d’état, ou bien des collectivités territoriales, (région, département, municipalité).

Ce qui coûtera moins cher, sera choisi et adapté en fonction des besoins réels des utilisateurs.

Et sous contrôle démocratique.

4) Supprimer toutes réductions d’impôts sur les sociétés au titre du sponsoring ou mécénat.

Elles peuvent toujours faire du sponsoring, des dons, sur leurs propres fonds…

Ce serait plus honnête.

En 2012, certains parlementaires avaient, proposé de diminuer l’avantage fiscal des entreprises. Ils ont reculé devant le lobbying de celles-ci !

http://www.lemonde.fr/argent/article/2013/10/30/crise-et-instabilite-fiscale-pesent-sur-le-mecenat-d-entreprise_3505247_1657007.html

NOTES

Note 1 : Voir business for diplomatic action : agence de publicité politique financée par Mc Donald, Microsoft, Exxon, etc… Le monde du 21.09.2006

Ce n’est pas un hasard si aux USA a été voté le déplafonnement des dons aux partis, suite à l’élection d’Obama qu’il trouvait trop à gauche. (Sic).

http://www.lemonde.fr/ameriques/article/2006/09/20/mission-reconcilier-l-amerique-et-le-monde_814917_3222.html

Note 2 : A comparer avec Les 21 à 32 mille milliards de dollars réfugiés dans les paradis fiscaux. Le monde du 5 avril 2013.

Et : Apple a fraudé le fisc de quelque 74 milliards de dollars.

http://www.resistance-politique.fr/article-apple-profite-du-systeme-pour-ne-pas-payer-d-impots-118009949.html

Note 3 : La plupart des analystes estiment que près de 30 % du chiffre d’affaires des maisons de parfums est consacré à la publicité, au marketing et surtout aux cachets affriolants accordés aux stars pour figurer sur du papier glacé.

http://www.lemonde.fr/economie/article/2014/04/07/l-espagnol-puig-veut-concurrencer-les-geants-mondiaux-du-parfum_4396854_3234.html

Exemples. pour la France 31,019 milliards d’Euros en 2012 en dépenses de communication. Sans le marketing. Source :

http://www.irep.asso.fr/marche-publicitaire-chiffres-2012.php

En France, Renault est resté le premier annonceur publicitaire en France en 2011, révèle le classement annuel publié par STRATEGIES (2/2/12). Le constructeur a investi 366 millions d’euros (- 14,2 %), devant Orange (351 millions ; – 10,7 %), Carrefour (322 millions ; + 23 %), Peugeot (316 millions ; + 1,8 %), SFR (305 millions ; – 13,8 %) et Citroën (275 millions ; + 0,1 %). Ce classement des 100 premiers annonceurs prend en compte les investissements réalisés dans la presse, la radio, la télévision, l’internet, la publicité extérieure et le cinéma.

Source : http://www.ccfa.fr/Renault-est-reste-le-premier

Aux USA :

165,96 Billion de Dollars pour la pub aux USA. En 2012. Soit 165,96 millions de millions. Source : https://www.emarketer.com/Coverage/AdvertisingMarketing.aspx

Plus de 4 millions de Dollars le spot de 30 secondes pour la finale du championnat du Super Bowl. Source : Le Monde du 2 février 2013.

http://www.lemonde.fr/sport/article/2013/02/01/lesions-fatales_1825840_3242.html

Note 4 : Pour une synthèse d’ensemble lire :

http://blogs.mediapart.fr/blog/pierre-bray/210411/la-monnaie-point-faible-du-capitalisme

Note 5 : Invasion des écoles par les entreprises pour formater les esprits :

http://www.reporterre.net/spip.php?article4798

Note 6 : http://www.respire-asbl.be/Sao-Paulo-interdit-la-publicite

L’exemple en image de Sao Paulo qui a interdit l’affichage publicitaire.#avant/après.http://owni.fr/2011/07/05/sao-paulo-ville-presque-sans-pub/

Note 7 : Lire le projet pour une presse libre et sans publicité ! Dans le Monde Diplomatique de décembre 2014. (Pages, 20 et 21).

http://www.monde-diplomatique.fr/2014/12/RIMBERT/51030

Note 8, exemple : les nouveaux écrans publicitaires sont particulièrement anti-écologiques : leur fabrication est extrêmement polluante et ils consomment énormément d’électricité.

Un seul écran consomme autant d’électricité que 3 familles ! http://antipub.org/spip.php?article150#nb4

Note 9, exemple : chaque foyer reçoit environ 40 kilogrammes de courriers non adressés par an. 94 % des prospectus vont à la poubelle sans être lus. Le coût de traitement des prospectus est de 110 millions d’euros par an.

http://www2.ademe.fr/servlet/KBaseShow?sort=-1&cid=22284&m=3&catid=22312

Sources parmi beaucoup d’autres :

Bernard Stiegler. Le marketing détruit tous les outils du savoir 20 MARS 2012

http://www.bastamag.net/spip.php?page=imprimer&id_article=2202

Livre

Naomi Klein. No logo, Edition Babel

Film

Sicko, du réalisateur américain Michael Moore 2007.

http://nemesistv.info/video/4DBS85SRD5GR/sicko-vostfr#

Sites antipub.

http://antipub.org

http://www.deboulonneurs.org

http://www.paysagesdefrance.org

http://reposeurs.eu.org/index-2.html

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.