Alternatiba interdit dans la seconde ville de France ? Face à l’urgence climatique, on lâche rien !

Communiqué de presse de la Coordination européenne des Alternatiba
Vendredi 19 juin 2015

on-lache-rien
En pleine année de la COP21, le maire de la seconde ville de France, Marseille, interdit dans sa commune la tenue d’Alternatiba, rassemblement de promotion des alternatives au changement climatique, et le passage du Tour Alternatiba, parcourant 5 600 km pour sensibiliser les populations à l’urgence climatique.
La Coordination européenne des Alternatiba a décidé de maintenir ces deux manifestations, et lance un appel solennel à y participer de manière massive, déterminée et 100 % non-violente.

Malgré l’avis favorable de ses services techniques, M. Jean-Claude Gaudin, maire de Marseille, a refusé l’autorisation nécessaire à l’organisation de l’étape du Tour Alternatiba prévue le mercredi 24 juin dans sa commune, ainsi qu’à la tenue de l’Alternatib’Aïoli le samedi 27 juin.

Alternatiba est pourtant une dynamique exemplaire de mobilisation citoyenne face au changement climatique, à laquelle ont déjà participé 120 000 personnes, et dont les rassemblements se sont déjà tenus sans le moindre problème dans de nombreuses villes -tenues par des majorités de droite ou de gauche- comme Bordeaux, Bayonne, Nantes, Lille, Nancy etc. Partout, les collectivités locales conscientes du défi climatique devraient naturellement faire tout leur possible pour aider, faciliter les choses à ce type d’engagement collectif nécessaire et constructif.

De très nombreuses voix de sagesse nous signalent la nécessité impérieuse d’une mobilisation à la fois locale et planétaire. C’est le cas notamment de la prix Nobel de la Paix Wangarii Mathai, du philosophe Edgard Morin ou tout récemment du Pape François, qui nous exhorte à l’action pour « sauvegarder la maison commune » en nous appelant très concrètement à « un nouveau dialogue sur la façon dont nous construisons l’avenir de la planète ».

Aprés 20 ans d’inaction irresponsable des grands décideurs politiques et économiques, il nous reste aujourd’hui peu d’années pour opérer les changements massifs permettant d’éviter les seuils d’emballement climatique pouvant conduire à une situation incontrôlable et irréversible bouleversant les conditions de vie de l’humanité.
Dans cette situation d’urgence absolue, la Coordination européenne des Alternatiba ne peut se résoudre à accepter l’attitude  incompréhensible du maire de Marseille. Nous avons donc décidé de :

– maintenir l’étape du Tour Alternatiba prévue à Marseille le mardi 24 juin. Nous appelons la population locale et régionale à y participer activement avec ses vélos, skate et rollers ;

– organiser malgré tout un Alternatiba à Marseille, sans autorisation et en assumant donc toutes les conséquences de cette action de désobéissance civile en faveur de la stabilisation du climat. Nous lançons un Appel national à se donner rendez-vous le samedi 27 juin à Marseille à 14H00 précises au Cours Julien, dans le centre (Métro Notre-Dame-du-Mont). Nous voulons être le plus nombreux possible pour commencer à installer ensemble ce Village des alternatives au changement climatique, et nous comptons y procéder dés 14H00, même si la mairie s’entêtait dans son intention de l’interdire.

– notre appel à ces deux manifestations est à la fois déterminé, à la hauteur des enjeux de la bataille climatique, et strictement non-violent. Nous demandons expressément à tous ceux et celles qui y répondront de venir dans un esprit radicalement non-violent, quelques soient les provocations ou les agressions dont nous pourrions être victimes ces jours là.

– enfin, cette interdiction est également un coup dur sur le plan financier pour les citoyens et collectifs ayant impulsé Alternatib’aïoli (Alternatiba Marseille) qui se retrouvent sans ressources face à d’importants frais engagés, dans la perspective d’un événement qui voulait rassembler plus de 10 000 personnes. Les pertes sont estimées à 18 000 euros. Nous appelons donc l’ensemble de la population à se solidariser avec eux en participant massivement (même avec des petites sommes) au financement participatif qu’ils avaient initialement mis en place ici : http://www.arizuka.com/fr/projects/alternatiba-marseille

Rien ni personne n’arrêtera la mobilisation contre le changement climatique !
Tour Alternatiba, la transition est là !
Alternatiba : ensemble, construisons un monde meilleur en relevant le défi climatique !
La Coordination européenne des Alternatiba
06 14 99 58 79 / 06 33 09 43 04
contact@alternatiba.eu
www.alternatiba.eu

 

SUITE de l’épisode :

Grâce à une mobilisation massive sur les réseaux sociaux et la publication de nombreux articles dans la presse, nous sommes heureux d’apprendre dans Politis et Sud-Ouest que la mairie semble faire marche arrière et déclare ne pas « s’opposer à la tenue de l’événement ». Nous sommes vraiment surpris de cette déclaration alors que le cabinet du maire refuse de nous recevoir et de répondre à nos appels.

La mairie déclare également dans son communiqué que “Les lieux souhaités par les organisateurs n’étaient pas adaptés à ce type de manifestations qui pourraient entrainer des risques en matière de sécurité du fait de l’affluence attendue et contrarier la vie quotidienne, la circulation notamment, en plein cœur de la ville”.

Il est important de redire qu’après un premier refus pour la Canebière pour des questions de tramways, nous avions proposé d’autres lieux en tenant compte de leurs recommandations : nous avons demandé la Place Bargemon et le Palais Longchamp, lieux où ne circulent ni voiture, ni tramway. Un de leurs documents interne nous prouve que les services techniques de la ville avaient accepté notre demande pour le Palais Longchamp.

Ainsi, pourquoi à dix jours de l’événement, après trois demandes faites auprès des services techniques de la mairie qui acceptaient une de nos propositions, tout refuser et ne pas proposer un autre lieu ? La mairie savait très bien que dans les délais aussi courts il nous serait impossible de reconstituer de nouveaux dossiers et ensuite de communiquer dessus. Ces déclarations font preuve de la mauvaise foi du Cabinet du Maire. L’attitude de ces responsables politiques n’est pas à la hauteur des enjeux du dérèglement climatique.

Face à ce dernier refus de la mairie et en l’absence de proposition alternative, nous étions dos au mur. Nous avions deux possibilités soit annuler soit maintenir l’événement et le faire sans autorisation. La plénière de jeudi a décidé d’accepter la proposition de la Coordination Européenne Alternatiba d’organiser l’accueil du Tour Alternatiba au Vieux-Port et notre Alternatiba au Cours Julien. La Coordination Européenne Alternatiba est prête à discuter avec la mairie pour que ces deux événements aient lieu dans les meilleurs conditions possibles.

Nous continuons donc de donner RDV à tout le monde le mercredi 24 à 17h30 sur le vieux-port (sous l’ombrière) pour l’accueil de l’arrivée du Tour Alternatiba et le samedi 27 à 14h au Cours Julien pour notre Village des Alternatives au dérèglement climatique Alternatibaïoli.

Rien ni personne n’arrêtera la mobilisation contre le changement climatique ! Alternatiba, la transition est là !

A lire ci dessous les deux articles mentionnés dans le texte :

http://www.politis.fr/ Alternatiba-interdit-a- Marseille,31631.html

http://www.sudouest.fr/2015/ 06/19/ne-a-bayonne-le-concept- alternatiba-n-est-pas- bienvenu-a-marseille-1957110- 4018.php

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.