TEXTE MOTIVANT les JOURNEES d’ETE de la CEN “OUTILS de la TRANSMISSION”

La CEN, coordination de la nouvelle éducation populaire un outil pour la résilience dans le monde d’après ?

St V de DTEXTE MOTIVANT les JOURNEES d’ETE de la CEN “OUTILS de la TRANSMISSION”
(pouvant servir de brouillon à compléter)

Dans un contexte où toutes les crises : sociales et écologiques, financières et climatiques s’entremêlent et s’accélèrent ce qui accroît leur gravité et leur ampleur, il s’agit pour la nouvelle éducation populaire de provoquer ses publics à penser l’éventualité de catastrophes ou collapsus, à lever le déni sur cette hypothèse de plus en plus probable, ou au contraire le pessimisme résultant de la sidération, en diffusant sous formes variées les données les mieux établies scientifiquement tout en ouvrant simultanément l’imaginaire que tout se tient qu’il faut penser systémique et s’organiser collectivement entre habitant pour prendre en main la construction la plus démocratique de solutions locales, résilientes alternatives jusque y compris des dispositions de crise (solidarités, autonomies énergétiques et alimentaires communales, stockage de denrées pour l’hiver)

Les animations/réflexions vont du ciné-débat en faveur de l’autonomie énergétique en régie publique et d’un nouveau rapport villes ceintures vertes campagnes … aux pratiques concrètes pour assurer un peu d’autonomie alimentaire par la production collective en jardins en agriculture urbaine et permaculture…

Elles sont complétées par un site, des listes, une newsletter, des données sur les réseaux sociaux, des chroniques hebdomadaires sur les radios associatives et les médias locaux.

Tout cela vise à faire évoluer les modes de pensée linéaire, cloisonnée, spécialisée qui empêchent de voir le paysage global mais aussi la pensée magique où des forces supra naturelles sauveraient une espèce humaine générique qui aurait failli ou bien la pensée libérale qui ne voit que des individus en mouvement Brownien sans distinguer entre pauvres à la minuscule empreinte écologique et les riches qui eux véritablement détruisent… d’alerter sur les causes des menaces, de donner des aperçus vivifiants sur les révolutions silencieuses, de faire des ponts entre  résistances et résiliences, entre écologie et social, entre local et global, entre luttes défensives et conquête de l’autonomie alimentaire et énergétique, entre démocratie participative et la démocratie directe territoriale

Ces actions combinées visent à promouvoir l’émergence de la société civile en vue qu’elle prenne en main sa sauvegarde sans s’en remettre ni aux partis ni à l’état ni à quelques sauveurs suprêmes
Nous avons donc choisi de coordonner l’accueil de l’Alternatiba tour pour “Changez le système pas le climat” de participer aux Villages Alternatiba et aux Collectifs “transitions” ou “Villes-Campagnes” ou “biens communs” ou “défenses des services publics et de la culture” ou…

Une de nos chroniques radio s’intitule “Convergences et transitions vers une société meilleure”
Il ne s’agit pas là de faire comme si les transitions ne concernaient qu’une parade linéaire et douce à la déplétion du pétrole isolément de tout le reste, que repeint en vert l’ancien mode de production irait, grâce aux miracles de la technologie…vers du renouvelable à l’infini

Or, c’est bien le capitalisme débridé son libre marché mondial et ses états (ou l’Europe) qui le servent et le sauvent de la faillite, ce sont bien ses 90 multinationales qui font 2/3 de l’effet de serre, ses médias, sa publicité, sa culture main stream …qui formant le “système” productiviste, croissanciste, consumériste, industrialiste…qui ravage la planète et les sociétés humaines…

Ce système peut donc précipiter la fin de l’aventure humaine dès ce siècle !
Sauf si un rapport de force idéel et matériel fondé sur la démocratie directe débranche la société du système industriel et l’abandonne au profit de petits systèmes résilients conviviaux plus autonomes dans un pays fédératif sous gouverne de mandatés impératifs….

Cette grande transition là a commencé
Elle dit Adieu à la croissance et à l’accumulation du capital tout en cherchant à s’adapter au monde d’après…Et c’est pas triste….

André Duny Juin 2015

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.