TRANSITIONS ARDECHOISES VUES du COTE la CEN (SUITES)

Après “A qui appartient le vent d’Ardèche” et d’autres, dont “Qui doit réaliser le diagnostic du territoire (besoins/ressources) : les ingénieurs ? les lycéens ? les élus ? ou les habitants ?,  voici :

NAVETTES au BIO GAZ PARTOUT en ARDECHE ?

Pour des départements enclavés comme l’Ardèche le train n’est pas la solution sauf tronçons existants :

Louablement la Région après 10 ans de promesses et d’avatars dus à RFF et SNCF espère mettre en service la ligne Lyon-Alès par le Teil et donc rive droite…

Ca concerne une petite partie du département sans train. Et encore pour l’essentiel la vallée.

Ca ne réduira pas ni l’usage de la voiture (44 millions de voitures en France, 2,4 millions d’emplois concernés un peu d’auto partage et de co voiturage, quelques bornes à 25000 € pouir les électriques àn 35 000 (moins l’argent public p^lus de 10 000 par véhicule électrique),

L’autre jour, venant de Lyon, j’ai pu descendre à St Péray à 2km de chez moi un vrai  bonheur hélas pas encore ou jamais réalité si l’argent public continue de manquer….

On a goudronné la ligne de l’Eyrieux pour du vélo à assistance alors qu’elle aurait pu servir aux transports marchands et voyageurs et touristes Ibidem vers Aubenas et Privas…
Que des élus aux courtes vues et aux consciences colonisées plus encore que celles de nos concitoyens par les grandes croyances collectives croissancistes et consuméristes que le Capital (propriétaire aussi des moyens de la production intellectuelle et culturelle ) a su massifier nous précipitant à l’insu de notre (souvent) plein gré vers le précipice qui s’approche…

Quoique les pauvres n’ont pas grand chose à se reprocher si ce n’est de trop (se) laisser faire eux à qui les classes moyennes pour libérer leur conscience leur reproche d’acheter ce qu’ils ne peuvent se payer

De surcroit cherchez les zones polluées sur une carte .et vous les trouverez juste à côté !!!

-J’oubliais la réouverture du MASTROU avec quelques km dans la vallée du Doux !!!

appelles opportunément pour touristique le tombereau d’argent public déversé pour soutenir un projet privé (comme d’habitude ) : de l’argent pour actionnaires privés qui grâce aux élus de gauche  prive les ardéchois hormis les commerçants de retombées pour le développement endogène et sans croissance de leur territoire (voir en attaché une proposition cAutre modèle pour les Chambaran (débats d’expression) et une autre vallée Eyrieux autonome juste pour le débat public en vue de contribuer au développement local

On ne comprendra pas la proposition concrète qui suit sans ce détour

Il est  temps pour la société civile de descendre des nues revendicatives dirigées seulement vers l’état central et de se porter tous là ou se joue une partie importante de la lutte contre le réchauffement et les effets appauvrissants de l’effondrement de l’économie  capitaliste “casino” : juste pour rappel déjà 8,5 millions de chômeurs en France,12 millions de pauvres, éclatement de la bulle spéculative à venir, dette publique monstrueuse de 2100 milliards d’€ et dettes privées consommation bien plus et dettes des entreprises privées encore plus, ravages écologiques des énergies tout carbone, de la chimie, de l’agro alimentaire toxique, de l’agriculture industrialisées en fermes usines géantes…Bref le tout faisant que les barrières vitales sont en train de s’effondrer avec risque de Colapsus combinant l’écologie et le social dévastés par le même engrenage systémique qui n’a rien de fatal

In fine : accumulation de la richesse capitaliste entre les mains des 1% les + riches que les 99% restants , croissance mortelle, extractivisme, industrialisme, gigantisme, progrès technique aliénant du type informatisation et numérisation de toute l’activité économique et de toute le vie humaine, liquidant les emplois et avec la caution de la lutte contre le terrorisme mettant tout un chacun sous surveillance d’état généralisée,

Mais l’implosion d’Internet se profile à court terme aussi (2020-2/3)… : consommation déjà de 12% de l’électricité mondiale doucement tous les 5/6 ans saturation des conducteurs

Le réchauffement est dû, en effet, à la violence du capitalisme comme système (donc pas seulement comme économie matérielle mais aussi symbolique) et à la violence des états, bras armés des grands trusts industriels et financiers, qui font régner cet ordre (désordre)-sans état d’âme  (Cf Moi président des banques…) lequel épuise et la nature et les humains… (cf Sivens, cf Center Parc Roybon où le Préfet autorise les travaux avant le rendu des recours légaux)

Pour lutter contre l’hydre capitaliste qui enserre la planète (le pire en Russie Chine Inde USA) et qui est le principal facteur de destruction du climat (90 entreprises font les 2/3 de l’effet de serre) peut être que l’on peut au niveau local viser l’extension de zones libérées des multinationales des énergies fossiles et fissiles mais aussi du Capital vert  qui vole le vent aux ardéchois… et aux autres, sans retours dans les caisses publiques locales pour mobiliser  les moyens de faire résilience collective, pour rebondir sur l’addition des cataclysmes qui menacent le plus grand nombre , dont les plus pauvres, comme on en a eu une idée en Grèce ou à Cuba quand les russes ont cessé toute livraison de pétrole..

On le dit depuis le début de la CEN ce qui ne nous vaut pas toujours des alliances avec qui pense n’agir que sur les conséquences ou le vivre ensemble ou des transitions périphériques en s’évitant les analyses “négatives” pour  mieux “positiver”  mais au risque de rater  l’action sur l’essentiel sur la cause des causes au coeur de l’économie capitaliste.

Il nous faut frapper et construire là où ça fait mal au système c’est à dire la propriété actionnariale capitaliste et le pouvoir délégatif local et étatique

Comment ?

En se rendant maîtres et possesseurs des moyens de la production énergétiques et alimentaire (régies publiques) et de la gouvernance du territoire (comme on dit maintenant) en démocratie directe…sous diverses formes compatibles avec l’histoire locale…

Ainsi peut-on scier par le bas la puissance des dominants et aussi celle des élites locales et celle de l’état leur auxiliaire peu à peu Et pour l’essentiel, si on multiplie ce genre d’exercices démocratiques (combinant démocratie politique et démocratie économique lesquelles exigent la démocratie culturelle (mais c’est un autre sujet)

Voici une proposition qui nous sortirait de la voiture électrique à 35-45 000 euros rendue accessible aux « bobos bio locaux » par des allégements et primes d’argent public donnés aux particuliers

déjà bien dotés pendant que les carrières de lithium ravageront le monde et que le parc nucléaire devra être agrandi pour recharger les batteries (7000 batteries de portable pour faire 80-120 km en Zoé) ou des Bus à gaz oil..

Possible de monter une filière nouvelle qui a fait de Gussing la première ville 100% autonome (cf film docu projeté par la CEN)

Des michelines et des cars voire des scooters peuvent être alimentés non pas au gasoil ou au gaz fossile, mais au bio gaz liquéfié produit non pas sur les fermes aux mille vaches mais en local,  à la fois par des régies communales, par des groupements coopératifs de paysans en lien avec les communes et par la filière bois (déchets de scieries et entreprises bois ) pour une véritable filière créatrice d’emplois de qualité et limitant massivement les émissions de GES …

Et tout l’argent rentre dans les caisses publiques pour des politiques publiques pour des services gratuits pour faire face aux intempéries catastrophiques qui viennent…

Gussing 400% de réduction de GES avec 55 bio digesteurs une usine de liquéfaction et des bus, voitures (bien sûr covoiturage limitations diverses) roulant au gaz liquide…et l’humus valorisé par le lixiviat suite au travail des bactéries sur des déchets agricoles et industriels propres -sans chimie- lesquels peuvent libérer le méthane et une fois le travail effectué, servir d’engrais naturel pour les cultures et la réhabilitation des sols détruits par les engrais et pesticides

Cette bataille décisive pour l’avenir de l’humanité se perd ou se gagne dans les prochaines années Frapper au coeur la propriété et le pouvoir en commençant local permet aussi d’apprendre ensemble de reprendre confiance ensemble d’acquérir ensemble du pouvoir d’agir
pour  généraliser au global

___

On en a parlé à l’atelier/chantier “Energie démocratie” des Journées d’été (11-13 juillet St Vincent de Durfort) intitulées “TRANSMISSION”, entre amis et adhérents Cen, décidés à construire un des outils de cette bataille, la CEN : des groupes et réseaux locaux, une structure souple de coordination un site avec encore plus de visites et surtout partout des émissions de radio à publics populaires, des animations ateliers-ciné-débat expérimentations mais pas solo dans les convergences les villages Alternatiba les Forums  les…. pour recréer le monde vivable de l’après ?

 

 

 

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.