Sortir du sexisme sortir de nos barrières mentales

Le sexisme est partie intégrante du système capitaliste lui même patriarcal.

Des populations au statut précaire ou fragile, il sait extraire encore
plus de plus value (cf les “sans papiers” surexploités dans les
entreprises) des femmes réputée (sic) moins performatives idem : à travail
égal salaire inégal mais plus value accrue pour les Z’investisseurs
(actionnaires).
Combattre la fabrication des préjugés en tout lieu et à toute heure est
une des vocations de l’éducation populaire car ils entretiennent les
rapports sociaux d’exploitation, de domination, d’oppression… Et le
fatalisme.

Mener la bataille d’idée pour l’hégémonie d’une autre vision des rapports
sociaux et avec la nature doit accompagner les expérimentations locales
pour sortir du système capitaliste économique et symbolique (1) où les
intérets privés des propriétaires priment sur le destin de l’humanité :
1% d’entre eux disposent de plus de richesse que les 99% restants !!!)

Et ils précipitent eux et leur système la fin de la vie sur terre

Si nous nous mobilisons en masse…nous pouvons amortir les chocs qui sont
en cours et vivre autrement comme par exemple sur l’île de SAMSE émettant
depuis 2014, 0 kg de CO2 et où les femmes ont activement participé à cette
transition démocratique vers l’autonomie énergétique par la propriété
sociale, collective des moyens de la production énergétique (paille
brulée, petit/moyen éolien, photovoltaïque…)

AD

(1) Et de ses : consumérisme, compétitivité, productivisme,
industrialisme, gigantisme, démocratisme libéral, culture de l’individu
roi, éducation à la soumission à ce monde, racismes (dont sexisme, qui
réduit entr’autres le rapport de force contre les prédateurs)

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.