Employeurs et salariés, riches et pauvres, tous unis pour la transition énergétique, vraiment ?

Chacun y va de ses projections de réduction des émissions de CO2 : se dirige-t-on vers le pire des scénarios, avec une augmentation de la température de la planète de 4°C à la fin du siècle, ou vers le plus vertueux, limité à 2°C ? Dans ce cas, une « transition énergétique » de nos sociétés est indispensable. Mais rien n’est dit sur les transformations subies ou désirées que cette transition implique pour les économies, les modes de vie, les individus, les entreprises ou les institutions, sur la manière de répartir les efforts et d’arbitrer les conflits. Comme si tout le monde, main dans la main et avec le sourire, allait naturellement y œuvrer. Maxime Combes, dans son livre Sortons de l’âge des fossiles, questionne l’actuelle version dépolitisée de la transition. Extraits.

http://www.bastamag.net/Employeurs-et-salaries-riches-et-pauvres-tous-unis-pour-la-transition

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.