La situation du nucléaire français inquiète l’Autorité de sûreté

Le gendarme du nucléaire français sonne l’alarme. Le vieillissement des centrales, les difficultés d’EDF et d’Areva, le manque de moyens, les anomalie de l’EPR, le coût élevé de Cigeo : autant de motifs d’inquiétude.

« Le contexte en matière de sûreté et de radioprotection est particulièrement préoccupant. » Pierre-Franck Chevet, le président de l’Autorité de sûreté nucléaire (ASN), n’a pas mâché ses mots à l’occasion de ses vœux à la presse, mercredi 20 janvier. Il a dressé un constat alarmiste de l’état du nucléaire en France, dans un discours d’une trentaine de minutes autour de trois motifs d’inquiétudes principaux.

La suite sur : http://www.reporterre.net/La-situation-du-nucleaire-francais-inquiete-l-Autorite-de-surete

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.