1 commentaire sur “Une vidéo haletante sur nos vies vues de l’intérieur du système”

  1. Margota, bonjour

    Les propositions d’actions fourmillent sur ce site de la CEN
    Prenons quelques exemples d’actions locales dans une perspective globale où nous avons été personnellement impliqués ces dernières années, juste pour ne pas donner de “conseils” mais “donner à voir “(et prolonger) quelques actions nécessaires et tout aussi possibles par chez vous et par vous mêmes
    Nous allons revoir notre communication à ce sujet
    Il n’y aura plus d’analyse ou de constats sans suggestion d’actions concrètes de pistes voire de conseils pour COMMENCER de suite

    Et qui ne perdraient pas de vue une finalité globale nous aidant à sortir des causes profondes et non à faire comme si l’action se suffisait à elle même…

    Prenons un exemple qui combine plusieurs actions locales dans une perspective globale :

    -A1
    plantation de salades et radis avec des enfants de maternelle-primaire au jardin des sources du Grand Charran à Valence (26) par la CEN et jardiniers partenaire de la MJC en charge du jardin (voir vidéo sur ADADA.OVH)
    A2
    Réalisation donc collégiale du jardin pédagogique
    A3
    la règle pédagogique pour les jeunes visiteurs : planter, arroser, récolter, et préparer pour les parents une réception-dégustation
    ( autant d’occasions d’une éducation à la terre vivrière des enfants des parents accompagnateurs et des enseignants !!!)
    A4
    Cet espace sublime au pied d’immeuble a été sauvé par les 800 signataires d’une pétition du Comité de quartier contre le projet du maire PS de le bétonner !!!
    On espère que les autres actions auxquelles le Comité avait donné son aval à savoir avec les habitants du quartiers cultures de balcons (en sac) et buttes-lasagnes au pied des immeubles verront le jour pour leur plaisir mais aussi pour les gagner aux luttes contre les destructions de la ceinture verte particulièrement de l’autre côté du Rhône en Ardèche (barreau routier à 18 millions, nouvelles grandes surfaces et 3è pont inutiles, lotissements hideux….) et plus rien pour nourrir l’agglomération au cas où la noria des camions serait bloquée par une crue ou un grave accident industriel ou un crash alimentaire…ou ..Mais pas de catastrophisme
    Juste la recherche des résiliences lucides et pas ennuyeuses partant d’à côté de chez soi planter et encore planter se parler se rencontrer rigoler mais dans une vision solidaire globale municipale et planétaire !!!!

    A6
    -la fête des courges et topinambours, même quartier, fin nov, avec dégustations, librairie, diverses animations, dont atelier d’écriture public suivi d’un moment débat et d’une courte vidéo sur une cantine 100% bio à 2 € à Mouans-Sartoux (animations Cen avec d’autres dans la salle MJC)
    A7
    Les animations Cen de semis en godet (10 godets emportés, 10 laissés pour 20 réalisés grâce aux graines “population” fournies par Kokopelli ou Semailles Ou nous mêmes dans notre jardin en chemin vers la permaculture sur Cornas
    A8
    Ou les journées permaculture avec l’ami Jean Louis de L’école de la Nature et des Savoirs de Die ou l’asso BRF ou la Ferme de Caracoles ou autres jardiniers avec TP dans le jardin de Cornas ou le jardin des Sources…
    A9
    Tout ça accompagné de chroniques radios sur les radios locales : 3 fois la semaine sur radioBLV, chaque mois à Crest, ts les 15 jrs sur Déclic R Tournon -d’où nous fûmles chassés pour avoir osé invité la population à “prendre le pouvoir” de gérer elle même sa commune, comme à Saillans, juste à quelques kms (260 personnes en 14 commissions pour 1250 habitants)
    A10
    -la défense des jardins de Valence (voir vidéo “le Jardin des Iles” adada.ovh) menacés par les requins de l’immobilier invités par les élus PR de la ville pour un éco quartier bidon en zône inondable (en gros 3 ha soit 300 emplois si productions maraîchères pour cantine bio, facilement réalisable, car terre riche déjà travaillée depuis des siècles par des générations de jardiniers familiaux, bordée par une rivière aux eaux pures issues du Vercors voisin !)
    A11
    -Le Collectif “Ville campagne” (15 associations, dont la Cen, syndicats et partis) a résisté à un projet de l’ex maire PS faisant un pont d’or à la multinationale Décathlon (vaste parc Oxylane de 50 ha) sur la ceinture verte du sud est de la ville et réussi à le faire annuler.
    A12 Qui ? Vous ?
    Aujourd’hui le Collectif est en sommeil Hélène devenue élue verte en est parti…André de la Cen a déménagé …François d’Agribio Drôme connaît des déboires climatiques sur son exploitation bio
    Aux autres de jouer !!!
    Le Collectif ne demande qu’à reprendre la lutte et à l’élargir au habitants “de base” concernés, qu’à réfléchir comment convertir les ha sauvegardés en ha vivriers
    Peut être en faisant les marchés au porte voix
    Ou par un canard comme le “Kiosque déchaïné” qui voit le jour (2 nos parus longue vie à ce canard qui veut que la population de Valence se prennen en main au lieu de déléguer chaque fois à des listes partidaires trahissant les espérances mises en elles)

    Ou par le nouveau Collectif TRANSITIONS du gd valentinois, riche de sa bio diversité, de ses associations
    Oue la MPT du petit Charran qui anime un autre jardin et recherche à faire des semis en godets

    Ou en occupant de plantations et autres constructions le jardin des sources : une mini ZAD tant qu’il est encore temps ?
    CEN
    Chacun sa part ? Canadairs plus collectifs ? Action limitée ou action à visée globale ? Société civile et rien que société civile ?

    Pour c’est pas du hors sol caressant l’utopie d’un monde meilleur mais l’enracinement dans le social bien social la terre bien terreuse les luttes bien résistantes les alternatives toujours gaies et toujours lucides sur la criminalité du système, dans la persévérance et le travail combinant économique et culturel, social et écologique, société civile et démocratie directe, résistances et luttes “anti” avec construction d’alternatives : il est vain de proposer des alternatives qui laisseraient les requins détruire le monde comme il est stérile de seulement résister sans chercher des sorties significatives (à visée globale même si c’est sectoriel) d’un système destructeur des sociétés humaines comme des équilibres naturels…Il n’est pas interdit ici les pensées “négatives” (sic) d’un collapsus (conjonction des périls) qui nous obligerait d’un coup à faire face à l’impensé d’avant et à refaire à toute allure société solidaire et résiliente, avec agriculture vivrières partout et partages au plus vite des savoirs de vie vivable, voire mieux…

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.