Trois aspects méconnus de la crise mondiale des réfugiés

Ce n’est pas une découverte, mais on pourrait parfois l’oublier : si les pays d’Europe débattent toujours de la façon d’accueillir les réfugiés arrivés par la Méditerranée, notamment de Syrie, la plupart des Syriens qui fuient le pays s’installent dans des pays voisins comme la Turquie, la Jordanie et le Liban.

C’est l’un des points soulignés par un rapport sur la crise mondiale des réfugiés publié, mardi 4 octobre, par Amnesty International. L’ONG estime que les pays occidentaux ne font pas autant d’efforts qu’ils le pourraient pour aider ces populations.

Selon Amnesty International, il y a aujourd’hui 2,7 millions de Syriens en Turquie, 1,1 million au Liban et 655 000 en Jordanie. L’organisation compare l’effort de ce dernier pays à celui du Royaume-Uni, qui a reçu moins de 8 000 Syriens, alors que sa population est 10 fois plus importante. Sans parler de son PIB.

La taille de la “jungle” de Calais à relativiser

La suite sur : http://www.francetvinfo.fr/monde/europe/migrants/video-trois-aspects-meconnus-de-la-crise-mondiale-des-refugies_1854227.html#xtor=CS1-746

 

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.