Un berger dans la cité ? Et bonne année !

Que voilà une bonne entrée pour la nouvelle année que l’on vous souhaite de retour à la nature et de justice sociale voire un peu plus : un divorce salvateur d’avec le capitalisme sous toutes ses formes

Et pourquoi pas avec un troupeau de chèvres ou autres élevages, pour bouger, l’air de presque rien, le cadre étriqué des quartiers HLM et l’addiction aux écrans

L’on peut ainsi commencer à y reconquérir le peu de nature restante à coup de jardins pied d’immeuble, pièces d’eau naturelle, pâtures et autres plantations de vigne, de fruits rouges et arbres fruitiers, compostages bio et cabanes, …. le tout  amendé aux crottes de chèvres et autres petits élevages. …

Tout en veillant à écarter le plus possible les pollutions véhiculaires et négligentes, l’on peut éduquer par l’action-conscientisation à la terre comme vivrière, à sa fertilisation, à sa préservation vitale en périphérie pour alimenter, en direct, cantines et marchés quand montent les périls…(nostalgique clin d’oeil au paradisiaque jardin du Grand Charran à Valence,  sauvé par les habitants du quartier, contre la municipalité, et sa tour sauvée par la beauté sauvage et l’eau vive du Vercors)

Meilleurs voeux à vous et pour chez vous !

Meilleures luttes pour O m2 artificialisés en 2017, pour classement en ZAP (zones agricoles protégées…) de tous les espaces encore non bituminés ou bétonnés …pour prendre en main les espaces et les gestions et les aménagements !

La Ville peut être à nous ! La campagne arrachée aux exploitants industrialistes !

Que vive la libre association des travailleurs et des habitants pour la gérer eux mêmes !

Un berger dans la cité ? A première vue, l’idée paraît complètement loufoque : on imagine mal des chèvres et des brebis broutant entre deux barres d’immeuble.

Pourtant, à voir cette vidéo pleine de surprise et de poésie, on s’aperçoit que c’est tout à fait possible… et très naturel !

http://positivr.fr/sideways-bergerie-malassis-chevres-paris/

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.