Le glyphosate autorisé pour cinq ans de plus dans l’UE : Monsanto la société la plus criminelle de l’histoire ?

Partagez cet article..Share on Facebook0Share on Google+0Tweet about this on TwitterShare on LinkedIn0

VOTE GLYPHOSATE de l’EUROPE

BREFS RAPPELS

Rendus du Tribunal International sur Monsanto le 18 avril 2017 :

(à revoir sur ARTE, le film de Marie Monique Robin, et relire son livre (*))

Synthèse :

1-Monsanto n’agit pas en conformité avec les droits de l’Homme (de l’humain)

2-Le crime d’Ecocide doit figurer dans la charte des droits humains fondamentaux

3-Le glyphosate est un des outils d’un crime environnemental

Or que décide l’Europe, ce projet de la CIA en 1943 pour stopper la montée des PC et des forces anticapitalistes de l’époque (ARTE Histoire de l’Europe en 10 émissions) , et créée par des politiques liés à elle et au service des puissances économiques,  pour faire pièce au “risque soviétique” et pour leur constituer un grand marché intérieur concurrentiel aux autres “impérialismes” (et essentiellement ça désormais), avec un parlement sans vrai pouvoir mais rémunérant si bien ses députés (voir cette députée anglaise annonçant dans les détails ses revenus en centaines de milliers d’euros sur 5 ans) que beaucoup succombent et deviennent garde moutons du système qui les a choyés….La démocratie libérale achète bien les militants fatigués qui font alors coexister des dossiers critiques et bien documentés , grâce à leurs attachés parlementaires, avec une absence de remise en cause fondamentale du système, justement à cause de leur situation enviable)

VOTE GLYPHOSATE –

C’était le vote de la dernière chance. Ce lundi 27 novembre, les Etats membres de l’UE ont autorisé le renouvellement de la licence du glyphosate pour cinq ans, après deux ans de discussions sur le sort de cet herbicide, dont le caractère cancérogène fait débat. (NDLR non ! est classé cancérigène probable par l’OMS et cancérigène tout cours dans les enquêtes et recherches nombreuses du SRI LANKA en France (Céralini) et aux USA …que met en exergue le film, voir ci dessous, dispo sur ARTE)

Dix-huit Etats ont voté pour ce renouvellement, ce qui a permis d’atteindre la majorité qualifiée, acquise à partir de 16 états, représentants 65% de la population de l’UE. Un pays s’est abstenu et neuf autres, dont la France, (qui proposait 3 ans max pour la conversion, ce qui n’est pas sensationnel non plus, vu que celà fait des dizaines d’années que des lanceurs d’alerte ont tiré la sonnette, 10 ans qu’est paru le livre choc de MM Robin, avec toutes les données sur les corruptions et les effets cancérigènes et écocidaires du Round’Up ) le Luxembourg, la Grèce et Chypre ont voté contre. Sur Twitter, la ministre luxembourgeoise de l’environnement a d’ailleurs affirmé que “la lutte devait continuer”.

http://www.huffingtonpost.fr/2017/11/27/le-glyphosate-autorise-pour-cinq-ans-de-plus-dans-lue_a_23289106/?utm_hp_ref=fr-glyphosate 

Glyphosate: un poison depuis plus de 40 ans !

Et si la société Monsanto savait tout depuis le début ? Et si Monsanto était l’entreprise la plus criminelle de tous les temps ?  https://lavraiedemocratie.org/et-si-monsanto-etait-lentreprise-la-plus-criminelle-de-tous-les-temps

Comment Monsanto a financé des scientifiques en Europe pour défendre le glyphosate ;http://www.liberation.fr/planete/2017/11/27/comment-monsanto-a-finance-des-scientifiques-en-europe-pour-defendre-le-glyphosate_1612822?utm_campaign=Echobox&utm_medium=Social&utm_source=Facebook

Alternative au Glyphosate :

https://www.osmobio.com/osmobio-alternative-glyphosate/ 

https://france3-regions.francetvinfo.fr/bretagne/cotes-d-armor/loudeac-entreprise-osmobio-propose-alternative-au-glyphosate-1357595.html

 

(*)Le monde selon Monsanto – Marie-Monique Robin

Fruit d’une enquête exceptionnelle de trois ans sur trois continents, le film et le livre reconstituent la genèse d’un empire industriel, qui, à grand renfort de rapports mensongers, de collusion avec l’administration nord-américaine, de pressions et tentatives de corruption, est devenu l’un des premiers semenciers de la planète.  Avec 17 500 salariés, un chiffre d’affaires de 7,5 milliards de dollars en 2006 et une implantation dans quarante-six pays, Monsanto représente le leader mondial des OGM, mais aussi l’une des entreprises les plus controversées de l’histoire industrielle. Production de PCB (pyralène), de polystyrène, d’herbicides dévastateurs (comme l’agent orange pendant la guerre du Viêtnam) ou d’hormones de croissance bovine et laitière (interdites en Europe): depuis sa création, 1901, la firme a accumulé les procès en raison de la toxicité de ses produits. Grâce à la commercialisation de semences transgéniques, conçues notamment pour résister aux épandages de Roundup, l’herbicide le plus vendu au monde, elle prétend vouloir faire reculer les limites des écosystèmes pour le bien de l’humanité. Qu’en est-il exactement ? Quels sont les objectifs de cette entreprise, qui, après avoir longtemps négligé les impacts écologiques et humains de ses activités, s’intéresse tout à coup au problème de la faim dans le monde au point de se donner des allures d’organisation humanitaire ?

Partagez cet article..Share on Facebook0Share on Google+0Tweet about this on TwitterShare on LinkedIn0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *