PRESENTATION de la CEN (Coordination de la Nouvelle Éducation populaire) oct013

Partagez cet article..Share on Facebook0Share on Google+0Tweet about this on TwitterShare on LinkedIn0

…se veut utile à l’éveil des consciences, au colportage des  savoirs d’alternatives d’écologie sociale, à la prise de pouvoir de la société civile sur ses territoires en DDT (démocratie directe territoriale et BP budget participatif) , utile aussi aux  rassemblements et convergences locales « anti » destruction du monde : schistes, nucléaires,  terres agricoles périphériques, grands travaux inutiles, et petites RFID et technologies d’asservissement , ronds points et gabegies d’élus…etc, lesquels évoluent en « transitions économiques écologiques culturelles » entre émancipation sociale et sauvegarde de ce qui reste de biosphère et surtout en globalisation pour la transition des transitions la sortie de l’accumulation capitaliste…

Bref nous voulons contribuer, via les savoirs outils de la nouvelle éducation populaire co constructive, à révéler en convergence avec d’autres  sa vraie nature , son cœur radioactif et cancérogène de la nature, de  la planète et de l’humanité. Nous voulons participer à donner vie à son dépassement par un processus en bas de reconquête des autonomies alimentaire énergétique de logement de cadre de vie de santé d’éducation et de culture par la  démocratie directe. Et non en alimentant une nouvelle procrastination et illusion politique du changement par la conquête préalable de l’Etat et du jeu des partis présélectionnant les volontés de la société civile..
Nous cherchons à être utiles à la reconquête des consciences et des territoires, des cités et économies périphériques,  et au développement des économies alternatives (pas seulement des ESS trop souvent roue de secours), des cultures d’émancipation contre les cultures main Stream…
Sans quoi l’on risque de rester adossé au système comme tant d’élus rentiers de l’écologie ou du changement social, tant de porteurs de green washing, d’écologie punitive, de conservations de l’environnement mais sans le peuple tant de pseudos changements qui sans analyse du système s’adossent ou s’ intègrent à lui (comme le micro crédit, le RUIE, etcetc) devenant dérivatifs romances et bleuettes de militants impatients face au silence actuels des classes les plus appauvries et dominées, même si elles ont une base propositionnelle qui pourrait être reprise dans le changement des bases de l’économie casino.

Pour sortir de la procrastination et de l’impuissance résultant d’une démocratie aux mains des marchés, et d’élus aux mains de la sacrosainte religiosité de la croissance,  la démocratie directe territoriale  (ou DDT ccCen) est une voie que tente d’ouvrir les Cen animations dont celles des incroyables comestibles au pied des HLM cœur d’une réappropriation de l’agriculture et de l’alimentation urbaine et périurbaine saines et socialisées (AUPUSS) ou celles visant l’élaboration de Projets Résilients et Alternatifs de Territoire d’Initiative Citoyenne (et d’intelligence collective IC) PRATIC pour donner un cœur à la DDT, ou les moyens déjà employés ici et là de développement sans croissance des territoires via les PETARD ou Projets de production énergétique en autonomie en renouvelables et en démocratie directe, dont le but est non seulement de reprendre la main sur l’économie mais de prendre en main l’économie, mais cette reprise ne se fera pas sans une intense production-agitation culturelle ou « démocratie culturelle » notamment via les CCCC, Communautés de Communes Contre Capitales Culturelles)

Donc reprise en main s’appuyant sur les expérimentations aussi nombreuses que les silences médiatiques à leur sujet,  et sur la socialisations des moyens relocalisés de productions économiques, alimentaires énergétiques culturels, y compris en régies municipales ou SCIC,  coordonnée par la DDT, et appuyée sur une sobre et saine gestion des ressources et des circuits directs. Pas d’autarcie : des échanges régionaux  et autres, complémentaires et coopératifs après priorisation démocratique des besoins pour le nécessaire et l’utile, le « juste ce qu‘il faut «  sans gaspillage ni empreinte écologique, comme  base des politiques publiques dans le concept du développement ENDOGENE du territoire et d’un nouveau rapport VILLES CAMPAGNES……

Dit autrement, les socialisations sous diverses formes régies municipales, SCIC, réseaux de Scops, permettent d’étouffer dans l’œuf un système mortifère de dégager des revenus pour  satisfaire les besoins jugés prioritaires utiles et nécessaires par les habitants eux mêmes gérant le territoire et apprenant la démocratie raptée depuis 2 siècles par les élites, en gérant en direct,

On peut ainsi solidairement et sans croissance faire résilience c’est à dire face aux pires conséquences des effondrements en cours, créer un rapport de force non violent pour survire collectivement  sans affrontements sociaux violents avec les possédants , mais avec une intense bataille des idées stimulée par la co construction démocratique, en se passant progressivement (ce qui a déjà commencé !) des : banques d’affaires, multinationales, grandes surfaces, requins de l’immobilier et promoteurs des grands travaux et des petits ronds points, élus de droit divin, médias menteurs, cultures main stream, industrialisme, productivisme, et ce sans croissance quantitative, tout en diminuant massivement, au contraire ,les émissions de CO2 et en augmentant l’humus vivrier périphérique aux cités.

On peut, en globalisant les alternatives au local, apprendre ensemble la coopération, ébaucher une vie plus sobre et proche de la nature via débats et expérimentations, par une partie de l’argent et de la valeur ajoutée produit eet socialisée dans le territoire créer une masse d’ emplois durables, réduire les inégalités, maintenir des services gratuits, financer une intense vie sociale et culturelle bref  inventer un nouveau bien vivre tout en assèchant le système par ses pieds , tout en construisant le rapport des forces nécessaire à la transition globale vers une société nationale et mondiale « nouvelle. » « meilleure » www.la-cen.org contact@liste.la-cen.org 0675800579

Partagez cet article..Share on Facebook0Share on Google+0Tweet about this on TwitterShare on LinkedIn0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *