15 ORGANISATIONS POUR 2014 – Questions posées aux candidat(e)s aux élections municipales de 2014 à Crest

Partagez cet article..Share on Facebook0Share on Google+0Tweet about this on TwitterShare on LinkedIn0

 http://15organisationspour2014.wordpress.com

L’INITIATIVE

A l’occasion des élections municipales de 2014, plusieurs organisations crestoises ont décidé de se réunir autour de l’initiative des Amis de la Terre Drôme afin d’interpeller les candidats sur des sujets qui leur sont chers : environnement, emploi, économie, vie associative, transition énergétique, gaz de schiste, nucléaire, gestion des déchets, transport doux, foncier agricole, alimentation, éducation, culture.

Ce questionnaire a pour but de porter les luttes qui sont les leurs. Il ne s’inscrit pas dans une démarche partisane. Comme lors de la consultation menée auprès des candidats aux législatives en 2012, aucune liste ne sera privilégiée ou négligée. Chaque organisation se réserve la possibilité de suivre et commenter dans un esprit constructif les engagements ou les positionnements des futurs élus pendant toute la durée de leur mandat.

En plus de ce blog, un fichier PDF sur l’initiative est accessible en cliquant ici.

LES QUESTIONS

En plus de cette page, les questions sont disponibles sous format PDF  accessible en cliquant ici.

1. Quelles mesures allez-vous prendre afin de favoriser à Crest les activités liées à l’économie sociale et solidaire et ainsi encourager un secteur créateur d’emplois et dynamique dans la lutte contre le chômage ?

2. Les entreprises ont de plus en plus de difficultés pour obtenir des financements bancaires. Que peut faire la municipalité pour leur venir en aide ?

3. Des citoyens de plus en plus nombreux sont soucieux de participer au financement d’entreprises éthiques. Quelles actions la municipalité peut-elle mener pour accompagner ces citoyens ?

4. La période récente a montré que les paradis fiscaux ont joué un rôle essentiel dans l’instabilité financière et le développement de la crise. Ils privent surtout les collectivités locales de ressources financières indispensables pour assurer les services publics. Vous engagez-vous à demander aux différents partenaires économiques et financiers de la ville de Crest de rendre public, dans leur rapport annuel, l’ensemble de leurs implantations et l’activité qu’ils mènent, pays par pays, et à les appeler à retirer toute implantation qui ne correspondrait pas à des activités économiques réelles ? Vous engagez-vous également à tenir compte du degré de transparence fiscale des opérateurs économiques parmi les critères d’attribution des marchés publics de la ville de Crest ?

5. Négocié depuis juillet 2013 entre la Commission européenne et les Etats-Unis, le « Trans Atlantic Free Trade Agreement » (TAFTA) est un projet d’accord commercial qui prévoit d’harmoniser les règlementations et normes en vigueur dans tous les secteurs sans consulter les populations. Par exemple, concernant les gaz de schiste, cet accord permettra aux sociétés pétrolières et gazières d’obtenir que la fracturation hydraulique devienne un droit et d’exiger ainsi des dommages et intérêts auprès des pays qui s’opposent à cette technique. Le cas échéant, vous engagez-vous à déclarer la ville de Crest Zone hors TAFTA sur le modèle des communes qui se sont déclarées Zone hors AGCS (Accord Général sur le Commerce et les Services) il y a quelques années ?

6. En accord avec la forte mobilisation citoyenne qui s’oppose à la pression des industriels, vous engagez-vous, à l’exemple d’autres communes de notre région, à prendre un arrêté municipal interdisant toute exploration ou exploitation d‘énergie fossile non-conventionnelle sur le territoire de Crest ?

7. La catastrophe nucléaire de Fukushima au Japon a démontré que le rayon des plans d’urgence de 10 km autour des centrales nucléaires françaises est largement insuffisant. Crest se situe au centre de trois installations nucléaires importantes (Cruas à 25 km, FBFC à Romans à 35 km et Tricastin à 50 km) mais ne fait pourtant partie d’aucun dispositif de l’Etat. Vous engagez-vous à intégrer le risque nucléaire dans le DICRIM (Dossier d’information communal sur les risques majeurs) et dans le PCS (Plan Communal de Sauvegarde) ?

8. L’éclairage urbain constitue à la fois une source de pollution lumineuse et un gisement non négligeable d’économie pour le budget d’une commune. Quelles mesures allez-vous prendre pour optimiser et rationaliser l’éclairage public à Crest ?

9. Afin d’améliorer l’attractivité de Crest, le cadre de vie de ses habitants et préparer la transition énergétique, vous engagez-vous à impulser une politique volontariste favorisant le déplacement des piétons et des cyclistes tout en limitant la place de l’automobile et en développant une véritable offre de transport public ainsi que des infrastructures et des services adaptés ?

10. La vallée de la Drôme est couverte à 50% de forêts. Le bois est une ressource qui peut être renouvelable si la forêt est gérée avec une vision de long terme. Le contexte énergétique étant incertain, quelle stratégie imaginez-vous pour valoriser ce potentiel ? Vous engagez-vous à promouvoir l’usage du bois au niveau du chauffage de la ville ? Pour la construction, pensez-vous favoriser le bois local ? En améliorant la gestion des forêts, il est possible d’augmenter la qualité des bois pour l’avenir et donc de devenir plus autonome sur la ressource. Avez-vous une stratégie pour préparer la forêt aux enjeux de demain, pour diminuer les importations et créer des emplois locaux de qualité ? Seriez-vous prêt par exemple à soutenir une initiative visant à valoriser la ressource locale, par la mise à disposition d’un espace de stockage ou de matériel ?

11. Comment avez-vous prévu de traiter la question de la préservation des terres agricoles ?

12. Comment avez-vous prévu de gérer la répartition des places sur le marché de Crest (mardi et samedi matin), sachant que des nouveaux producteurs locaux se voient parfois refuser une place ?

13. Les jardins partagés sont un levier efficace pour créer du lien social, soutenir le pouvoir d’achat des ménages, relocaliser une partie de la production alimentaire, tout en sensibilisant les bénéficiaires à une alimentation saine et variée. Que pensez-vous faire pour encourager efficacement la réappropriation par les Crestois de leur alimentation ?

14. Servir dans les cantines des repas cuisinés avec davantage de produits bio et locaux permet de préserver l’environnement, les emplois du territoire, de revaloriser le travail des cantinières, de sensibiliser les écoliers, futurs consommateurs, à une alimentation plus durable et aux enjeux associés à cette dernière. De plus, les  initiatives dans des communes voisines montrent la possibilité d’avoir des menus bio et locaux sans incidence majeure sur le prix des repas, notamment grâce à la réduction du gaspillage. Dans ce cadre, quelles améliorations prévoyez-vous pour les cantines de Crest ?

15. La gestion des déchets a un impact significatif sur le budget d’une intercommunalité et sur l’environnement. Or, une part importante des déchets de cuisine peut être facilement valorisée. Que comptez-vous faire pour réduire la charge de nos poubelles ?

16. La nouvelle communauté de communes va être en charge de la gestion des déchets. Des Crestois-e-s s’organisent actuellement pour monter une ressourcerie-recyclerie à Crest. Qu’êtes- vous prêt à faire pour accueillir cette nouvelle initiative ?

17. Crest se distingue par une vie culturelle et associative intense, qui participe au rayonnement et à l’attractivité de la ville, ainsi qu’à son dynamisme. Cependant, il n’y a pas de lieu dédié aux associations qui puisse véritablement soutenir leur activité, permettre un accueil décent du public (notamment handicapé) et constituer un véritable fer de lance de la vie sociale locale. Dans ce cadre, vous engagez-vous à créer une maison des associations à Crest, avec quels moyens et avec quelles ressources mises à disposition des associations ?

18. Quelles  mesures concrètes envisagez-vous  afin d’impliquer et accorder leur place  aux associations et aux porteurs d’initiatives citoyennes dans la vie politique locale ?

19. Radio Saint-Ferréol constitue un maillon essentiel de la vie associative locale. Véritable média citoyen, cette radio reflète les préoccupations du territoire en matière sociale, environnementale etc. Elle constitue également un formidable outil de promotion des initiatives locales. Comment comptez-vous mettre en valeur cette radio et soutenir son action ?

20. Quelles mesures concrètes envisagez-vous pour développer l’éducation à l’environnement dans les écoles ?

Partagez cet article..Share on Facebook0Share on Google+0Tweet about this on TwitterShare on LinkedIn0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *