Mar 112017
 

Dimanche 26 mars, au Château partagé, à Dullins, proche Chambéry (avant pays savoyard, à 6 km sortie autoroute Lyon Chambéry à 2 km gare SNCF Lépin le Lac)

Le Château organise, avec ceux de Saillans, et en partenariat avec la CEN (Coordination de la Nouvelle Education Populaire – http://la-cen.org/),

un/e après midi d’outils d’animation / de rencontres / d’échanges / de débats autour de la démocratie participative (et directe) , et des possibles sur les initiatives citoyennes territoriales, notamment dans la Savoie et l’Isère…

Plus  une soirée concert de piano à ne pas rater !

C’est un dimanche !  le  26 mars, dès  14h et tout l’après midi :

Ateliers pour l’animation de dynamiques locales

19h : repas partagé sorti du sac (et on espère faire la soupe bio et proétinée grace aux amis maraîchers bio locaux (Perrières à Pressins, Bonnamour à Chateau partagé, Ferme de la Berthe à St Franc…) et grâce à l’épicerie du Coing bio à Novalaise)

20h : Soirée et concert de piano en participation libre

Animateurs : Tristan et Philippe (font partie des initiateurs et animateurs de cette formidable aventure de reliance depuis début 2016)

Le château Partagé est sis à DULLINS et surplombe le lac d’Aiguebelette, aux eaux turquoises les plus pures de France et au charme envoûtant donc au biotope à préserver (1) Participation en fonction des moyens : conseillé 5-10-15 € par personne , ap midi puis aussi la  soirée…

Les objectifs proposés en ateliers /  formation :

– Réfléchir à la question de la démocratie locale, au développement du pouvoir d’agir et à l’appropriation du pouvoir citoyen par l’habitant expert de sa situation (expertise d’usage)
– Connaître et utiliser des outils d’animation permettant l’expression, conçus, testés et approuvés dans le cadre de l’aventure démocratique de Saillans
– Savoir choisir ou concevoir, sur cette base, des outils et méthodes adéquates
– Savoir préparer et animer une réunion participative
– S’inspirer de cette aventure et réfléchir à une mise en œuvre adaptée à son contexte local
– Travailler sur sa posture d’animateur de réunion publique participative

Une conférence articulée quésaco ?

Un échange d’environ une heure sur le lancement du collectif « la Belle Démocratie » qui propose la création d’Assemblées locales partout en France afin de présenter des listes participatives aux élections locales comme nationales.
Nous mettrons l’accent sur votre propre bassin de vie, plutôt que sur un récit complet de l’aventure de Saillans : n’hésitez pas à préparer vos questions en amont !

Pourquoi avec un concert ?

Et si la poésie… en revers à l’hyper culture du marketing-divertissement qui glorifie l’homme dans la quintessence de sa bêtise : violent, dominateur, sexiste, conquérant et bien sûr éperdument matérialiste… et si la poésie, la musique, le théâtre, les arts nous aidaient à penser autrement, renverser nos repères, mieux voir l’invisible, l’indicible, ce qui nous est le plus précieux, nous émancipe, nous relie et nous élève… ?
Etat d’urgence de la créativité ! Jamais la nécessité d’une révolution des modes de pensée, d’une audace d’inventer en dehors des schémas dominants n’aura été aussi pressante. Débridons les imaginaires ! Tentons l’impossible ! Réveillons en sursaut ! Enflammons le désir d’oser et la rage d’agir !

www.labelledemocratie.fr

 

La Belle Démocratie

Présidentielle et législatives 2017… c’est reparti pour le grand cirque et l’impuissance généralisée ?

La politique spectacle, le marketing électoral, le FN toujours plus près de l’emporter, les records d’abstention et cinq ans de plus à foncer chaque jour plus droit dans le mur ?

Face à cette spirale infernale « La belle démocratie » propose de mobiliser le meilleur de l’humanisme politique : la libération du pouvoir d’agir de toutes et tous, l’intelligence collective et la coopération, aux antipodes de la domination, la compétition et l’esprit de division.

Partout en France, des mouvements engagés dans la transition citoyenne appellent les habitant.e.s à se constituer en assemblées locales pour reprendre la main sur la vie publique en dehors des partis et faire élire des candidat.e.s « HQD » (haute qualité démocratique) : issu.e.s d’un processus véritablement citoyen, sans programme ni candidats pré-établis, porté.e.s par le foisonnement d’initiatives réunies par ce label en rupture totale avec le carriérisme, la verticalité et la superficialité de notre démocratie « représentative ». Un label pour favoriser de toutes nos forces l’avènement de la première démocratie citoyenne en France : « La belle démocratie » !

Fini le fatalisme, le cynisme ou l’incrédulité, place au sursaut jubilatoire et à la rage d’agir !
Place au bulletin de vote de toutes celles et ceux qui n’y croient plus, indigné.e.s, abstentionnistes, anti-système, votants désespérés et partisans de la renaissance de la démocratie !

La belle démocratie est animée par des membres de mouvements tels que Nous la Majorité, #MaVoix, #LesJoursHeureux-LePacte, Le pouvoir citoyen en marche, Assemblée Nationale Citoyenne, 36000 listes participatives pour 2020, Synergies Démocratiques, Les Affranchis, La CEN, WARN, Partagir, le Parti pirate, Idéa, Colibris 67, Cercle Podemos Montpellier, ANV COP21, Conférence citoyenne 2017, Curieuses démocraties, GRAM Métropole Lyon, Ensemble Ici, Générations futur, les Audacieux, Libérons, Super Châtaigne…

 

 

(1)
Le Lac d’Aiguebelette est l’objet de pollutions avérées (circulation routière intensive, autoroute, SNCF, particuliers indélicats) et de convoitises privées (mitage par des villas en zones constructibles hors centres villages défigurant des berges jadis enchanteresses, à cause des PLU qui ne sont plus ce qu’ont été les élus protecteurs d’avant) et des z’investisseurs encouragées par le Conseil Général de Savoie (cf les installations en béton, câbles sous marins, et constructions pour les championnats du monde d’aviron : les recours juridiques de SOS Lac et des pêcheurs AAPLA ayant été tous gagnés, voir site de soslacaiguebelette)

Il sera sauvé par tous ses amis si l’on s’y met tous, avec SOS Lac d’Aiguebelette, la FAPLA et les Ateliers naissants pour un Avenir Vivable dans l’Avant Pays Savoyard AV-AVPS ) pour :
-non seulement appliquer le SCOT mais classer en Zone Agricole Protégée (ZAP) tout son bassin versant et même revenir sur les classements en constructibles de terrains agricoles -stopper toute pollution (dont les tonnes de crèmes solaires cancérigènes chaque été) dont…

Face aux périls financiers et climatiques qui menacent les équilibres du territoire, une vie vivable ici a besoin de démocratie c’est à dire de participation directe des habitants à l’organisation de leur vie locale (ce qui aussi nécessite bien sûr aussi leur implication politique nationale, mais le local est capital) notamment en vue d’organiser une certaine autonomie alimentaire (notamment pour les cantines bio 100%  et locales), une certaine autonomie énergétique (cf prochaine visite d’élus et habitants de l’AVPS au métaniseur du lycée agricole de la Motte Servolex, en co génération (gaz bio méthane, chauffage, électricité, engrais naturel Contact : 0675800579 ou au château partagé : Thomas le boulanger

 Leave a Reply

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

(required)

(required)