Juil 142017
 
Un premier  » CAFÉ des BIENS COMMUNS » s’est tenu dans la salle communale à la BRIDOIRE vendredi 30 JUIN de 18h à 22 h avec son buffet dinatoire..

Les organisateurs  avaient en tête de réunir les habitants intéressés par ce tpremier sujet :  « planter récolter et (un peu) se nourrir ensemble sainement aux pieds des HLM »

Pari gagné auprès des familles participantes des 3 immeubles HLM, décidés à rameuter leurs voisins de paliers. Créer soi même avec les autres un peu de légumes sains en respectant la nature, en embellissant le cadre de vie (fleurs mélangées bienvenues) et y impliquer les enfants quoi de plus désirable en contexte d’austérité ?
Pari gagné auprès des enfants présents (une huitaine) dont les propositions ont été aussi pertinentes que celles de leurs aînés, eux qui ne partent pas trop en vacances et traînent l’été et qui pourraient planter entretenir des arbres fruitiers des arbustes et des plates bandes et apprendre énormément…

Tous et toutes se sont attelés à définir les contours du jardin les avantages pour le lien social mais aussi les démarches à entreprendre auprès de l’OPAC, de la Marie…le tout dans une perspective qui peut s’élargir à d’autres visées relatives à la cantine bio et aux foncier arable périphérique susceptible d’être reconverti pour accueillir du maraîchage en plus grand

Entr’autres :

Quels règlements pour le respect des lieux et la répartition des récoltes sachant que la loi faite par tous libère, la liberté opprime ?
Vers des repas préparés entre voisins ensemble avec  les fruits et légumes du jardin ?
Déjà  pour démarrer une 30 trentaine de pomme de terre tardives plantées hier sur gazon et recouvertes de terreau et de foin
Dès cet automne, les locataires habitants et citoyens des trois HLM escomptent bien préparer le terrain avec un hersage suivi de l’épandage de fumier noir et de foin pardessus afin que la vie du sol s’y développe et fasse le travail pendant la mauvaise saison en vue des plantations de printemps

Mais dès l’automne si les obstacles sont levés pourront se mettre en place un compostage, les premières rangées de framboisiers et de fraisiers, ces fruits rouges faisant partie des aliments anti cancer et allergies ! Pour l’eau question cruciale, il y a une source plus haut et un semblant d’ancien bassin qui pourraient alimenter le terrain à moindre frais
Mais il y a aussi des envies de jeux pour les enfants, d’un rectangle pour la pétanque, de bancs pour prendre le thé, car ici comme ailleurs : il n’y a aucun équipement pour les locataires (qu’on se rappelle les statuts initiaux :  les logements de rez de chaussée étaient censés devenir des locaux de réunion ou d’ateliers de bricolage…
Diverses sympathies se manifestent déjà du côté de la Mairie, de la Maison de la vie associative.  Bientôt une entrevue en Mairie laquelle était propriétaire du terrain qu’elle a cédé à l’OPAC et qui a déjà largement équipé un jardin partagé. Il n’est pas exclu d’y adjoindre des carrés aromatiques personnels, ni des cultures perso sur balcons, (culture en sacs) ni un carré pédagogique pour l’école…On peut lire un article sur ce site:  » agriculture urbaine »

Les locataires ouverts à toute bonne volonté espèrent des coups de main de paysans et maraîchers (bio) locaux , et d’autres associations pour  les accompagner dans la tâche, eux et leurs enfants

Envisagés en début de printemps prochain,

-un troc de graines d’anciennes variétés (semences paysannes et semences libérées de Kokopelli)en partenariat
-un semis en godets convivial avec les résidents enfants et jardiniers du coin de ces variétés anciennes  , godets répartis entre tous, et élevés chez les uns et les autres pour démarrer le potager collectif « pied d’immeuble ». ..en partenariat avec la Cen et autres asso bienvenues

La Cen de l’avant pays savoyard  était organisatrice de ce premier café avec une habitante des HLM (contact 0787574330). Prochain café courant septembre (où qui comment ? à déterminer) sur le thème :

« le lac notre bien commun à tous » probablement en partenariat avec le  FORUM REGIONAL : l’EAU BIEN COMMUN » (voir détail sur cette livraison)

Les autres cafés se feront au gré des partenariats et envies des habitants, la Cen souhaitant qu’ils appartiennent à la société civile comme un de ses biens communs, donc certains pourront être proposés et pris en charge par d’autres que l’initiateur

pour le moment on peut contacter :
0675800579 contact@liste.la-cen.org

 

 Leave a Reply

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

(required)

(required)