2018 année du climat SE TOURNER les POUCES quand TOUT se DETRAQUE ?

Partagez cet article..Share on Facebook0Share on Google+0Tweet about this on TwitterShare on LinkedIn0

PARTICIPONS au TOUR ALTERNATIBA (ci-dessous)

OSONS les dynamiques collectives LOCALES et NATIONALES (d’éducation populaire, d’alternatives, de repolitisation  et de luttes)

 

JUSTE un INCIPIT pour NOUS y INCITER de l’excellente écriture (systémique on pourrait dire) de Marie DESPLECHIN Pour une POIGNEE de DEGRES” juin 17 (Edit Light Motiv) et  “Du souffle dans les mots” nov 15 Edit Arthaud avant COP 21

EXTRAITS :

“Depuis plus de deux cents ans que les hommes (*) sortent le charbon et le pétrole de la terre, et le brûlent les gaz ses sont accumulés

Si les Hommes (**) n’arrivent pas  à limiter la hausse de la T° à deux degrés dans les deux ans qui viennent …il y a de fortes chances que les choses leur échappent…….Ca veut dire bonjour les catastrophes

J’aimerais bien exagérer.Mais je suis obligée de vous dire que tous les gens sérieux qui étudient le climat, la forêt, la mer, les espèces animales sont d’accord sur le scénario du film.

Deux ans à regarder ailleurs, dix ans à se tourner les pouces et c’est la grosse vague qui bouffe tout

Tout ça pour deux minables degrés  ? Mais c’est énorme…Un organisme vivant ne peut changer de température comme ça ! Tout se détraque à l’intérieur 

C’est exactement ce qui se passe

Les chaînes et les cycles sont en train de se briser…

Les forêts et les mers, le corail, les glaciers et les abeilles, et les grenouilles, et les pluies,

l’alerte clignote de partout !!!!

J’AI LA JOIE DE VOUS INFORMER QU’Il est encore possible TRES POSSIBLE de limiter l’augmentation de la température PUIS DE LA FAIRE DIMINUER ?

LE VIEUX MODELE EST PERIME ! TROP INJUSTE TROP VIOLENT TROP MENSONGER ! IL BOUZILLE TOUT !

ON VA RECONSTRUIRE LA CABANE.

NE VOUS LAISSEZ PAS AVOIR PAR DE PETITS ARRANGEMENTS

APPRENEZ À REFLECHIR ..A DESOBÉIR…A INVENTER DES CABANES !

DONNEZ VOUS DU MAL POUR CELA !”

 

MARIE DESPLECHIN

(EXTRAITS)

 

(*)Le mode de production/consommation capitaliste (NDLR)

Si l’on escamote les causes précises et dilue les responsabilités il devient difficile d’agir efficacement, et l’on agit selon les pensées de la transition chaque groupes fait sa part de transition, l’ennui c’est que ça ne décroit pas la méga  machine mondiale du système

Peut être faut il ne pas se tourner les pouces et OSER les dynamiques collectives d’éducation populaire et de luttes,

-de repolitisation à la fois nationale (cf le mouvement derrière la FI et autres de ce printemps)

-un mouvement de repolitisation citoyenne locale

Meilleure école :

-pour se former en même temps aux enjeux mondiaux et vice versa : en se formant et se battant sur les enjeux mondiaux (avec la coalition climat) on comprend l’importance par exemple de promouvoir la forêt, ou l’agroforesterie ou les haies, ou la permaculture locales

-pour  combiner la politique locale c’est à dire la conquête du pouvoir communal pour utiliser les moyens publics locauxnon seulement matériel mais aussi toutes les possibilités de mettre des forces en mouvement (…)

-pour sortir du capitalisme au local par les biens communs remis en selle (par exemple tout ce qui est bois communaux, lacs, terres communales, mais aussi bâtiments,  mémoire collective, cultures et patrimoines vivants de quartier et de communes…) et par des politiques publiques et populaires (avec le max d’habitants, donc via la démocratie directe ) de nouvelles économies “résilientes”échappant au grand marché mondial, au libre échange, aux investissements capitalistes , avec la réhabilitation naturelle et agricole vivrière des périphéries

-sortir du capitalisme dites vous ? Et donc de la croissance, du productivisme du consumérisme à tout crin ?  Mais oui on peut commencer au local en préparant le changement national

Et ça se fait déjà via par exemple a) des régies publiques d’énergies (renouvelables, mais tout ne se vaut pas) b)des régies publiques agricoles/alimentaires (comme Mouans Sartoux cantines bio 100% pas chères),c) le classement ZAP afin de stopper toute consommation de terres arables, d)les encouragements publics  à la reconversion bio des cultures sur la commune (primes à l’ha comme Munich, Lons le Saulnier) e) des SCIC avec tous les artisans, associations, producteurs bio et aussi PME (50% des parts aux porteurs des biens publics et communs)  ….etc etc

Toutes choses visibles dans le film “Peak oil of Cuba” et montrant qu’en peu de temps l’île s’est passée pour l’essentiel du max de pétrole) ou dans le film “La régie de Mouans Sartoux”  (20′) ou le film “Gussing et ses méthaniseurs “(15′) ou “Montdidier et sa régie électrique” ou….(tous et bien d’autres dispo à la Cen :0675800579)

APPEL aux adhérents et amis de la Cen dispersés (rappel la Cen a organisé le tour Alternatiba à Valence participé à des villages, et adhère aux Amis de la Terre) rejoignons la tournée d’ALTERNATIBA !

Faites un don pour le Tour Alternatiba !

Bonjour,

Vous nous soutenez depuis un moment, c’est pourquoi vous êtes les premier·e·s informé·e·s du lancement de la campagne de financement participatif du Tour Alternatiba. Nous avons besoin de vous.

Vous n’avez surement pas manqué l’annonce cette semaine : le Tour Alternatiba revient. Du 9 juin au 6 octobre 2018, il traversera la France et 4 pays frontaliers sur 200 étapes et 5800 km pour diffuser un message porteur d’espoir : oui, les alternatives existent, nous pouvons vivre autrement, nous pouvons vivre mieux et nous pouvons empêcher l’aggravation du dérèglement climatique ! Lors de chaque étape, le Tour réunira les porteur·se·s d’alternatives pour mettre ces dernières en lumière et montrer qu’elles sont à portée de toutes et tous.

Cette fois-ci le Tour Alternatiba sera organisé avec les Amis de La Terre, ANV-COP21, ainsi qu’avec plus de 40 autres organisations qui soutiennent notre appel. Nous avons toujours une fenêtre d’action pour rester en dessous de 2°C d’augmentation de la température planétaire. Pour y arriver, nous avons besoin de faire du Tour Alternatiba un événement à la hauteur de l’enjeu, et faire de 2018 l’année du climat. Nous avons besoin d’envoyer un signal fort dès maintenant. Nous vous sollicitons aujourd’hui pour faire un don, avant que la campagne soit lancée sur les réseaux sociaux, pour montrer que nous serons des millions à relever le défi climatique. Merci de ne pas encore diffuser la campagne Zeste sur les réseaux sociaux, nous attendons début décembre. Nous vous en reparlerons à cette occasion.< /p>

Faire un don
La campagne sur Zeste (la plateforme de financement participatif de la Nef) vient tout juste de commencer. En nous soutenant d’ores et déjà, vous montrerez que la mobilisation citoyenne pour le climat est de plus en plus forte.

Sans ces ressources essentielles, nous ne pourrons pas mener à bien ce projet. C’est un pari risqué, qui nous semble à la hauteur de l’enjeu.

Merci pour votre soutien,

Coralie
pour l’équipe d’organisation du Tour Alternatiba.

Partagez cet article..Share on Facebook0Share on Google+0Tweet about this on TwitterShare on LinkedIn0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *