AGRESSIONS, LIBERATIONS de la PAROLE et BESOINS : tous.tes ce 24 novembre aux MANIFS contre les violences faites aux femmes pour des moyens essentiels

Partagez cet article..Share on Facebook0Share on Google+0Tweet about this on TwitterShare on LinkedIn0

la parole se libère #balancetonporc.(*)

oui mais…

10 jours sans réaction du gouvernement sur les révélations choc !

Sous la présidence Macron, le MINISTERE est devenu  le SIMPLE secrétariat d’État chargé de l’ėgalité entre les femmes et les hommes (dirigé par Marlène Schiappa sous l’autorité directe du Premier ministre Édouard Philippe.)

Lui ne veut pas d’écriture inclusive !

La France consacre 0,07% de son budget à l’égalité, ça craint !!! Or, l’Espagne bien plus pauvre et en crise,  a débloqué un milliard  de plus pour venir en aide aux femmes

Notre 1er sinistre  a laissé entendre qu’il y avait un risque de faux témoignages.

Message  envoyé : attention à la parole des femmes…Donc on ne va pas trop les croire …Exactement ce que disent les hommes agresseurs : faut pas croire tout ce qu’elles racontent !!!

Or, 96-97% des témoignages sont véridiques selon les recoupements et enquêtes !!!

Rien n’est dit par nos édiles et Macron lui même sur les agressions dans les entreprises de la part des hiérarchies dominantes et aussi, moins, de la part des chers collègues : les entreprises des lieux sacrés intouchables pour leur sacrée croissance profitable ? comme quoi (voir sur ce site le  patriarcat dominateur est consubstantiel au capitalisme exploiteur et ravageur de nature !!!!

TOUTAN MACRON et officiels  font des discours de perlimpimpin pour dissimuler leur embarras

 

La sinistre réalité d’un pays , avec des traditions émancipatrices, qui s’est un peu endormi après les secousses des mouvements féministes, qui s’est largement laissé hégémoniser  par le capitalisme mondialisé patriarcal et tentaculaire…

une femme tuée par son conjoint tous les 2 jours et demie

une agression contre des femmes toutes les 50 secondes en France !

62% ont subi des violences sexuelles !!! (enquête Eudoxa-France info parue récemment dans le Figaro)

du coup plus 73% de plaintes

Dans l’Ain selon les services du Rectorat (il y a déjà 20 ans ) l’on apprenait qu’une fillette sur 5 voire 4 était agressée dans la famille ou par les proches !!!

le 39-19 est proche de la saturation

quelles ouvertures de locaux et de lits pour l’hébergement d’urgence pour femmes battues fuyant en pleine nuit un compagnon violent ?

quelle formation systématique des professionnels (enseignants.tes ; assistants.tes sociales..etc) à percevoir sous ce qui ne se dit pas les signes de l’agression ?

quelle formation des policiers et gendarmes et des écoutants.tes ?

quelles aides aux associations d’aide aux victimes qui voient disparaître contrats aidés et subventions de communes, de régions ou de l’état ?

quelle formation des tout.tes jeunes vu l’échec total des tentatives d’éducation sexuelle à l’école réduite à l’instruction sur les organes reproducteur (en écorché)

Ils ont actuellement pour s’éduquer aux problématiques du désir, de l’identité, de la rencontre et de la sexualité,  la pornographie envahissante,  cette autre violence faite aux femmes (et aux garçons) mais qui forme les phantasmes dominateurs du futur amant pressé ou agresseur  et de fille soumise ou du moins dévalorisée (voir texte de fond sur ce site, voir aussi les florissants magasins en ligne de scènes de tout genre et sextoys du “capitalisme de la séduction”  (Clouscart). Des études montrent que la prégnance de ces contenus modèlent les conduites sexuelles très tôt.

Pour tous.tes il y a urgence à comprendre la notion de consentement !!! Qui ne dit mot ne consent pas ! Qui dit non c’est non !

Anecdote : dans l’Ain une jeune stagiaire découvre près de Bourg une école ou pratiquement 100% des garçons de 8 à 11 ans , à la question “C’est quoi l’Amour pour vous ? ” répondent, déjà en 96 :  “on la prend par le cul et on se fait sucer” (témoignage et explication : le soir, les parents partis au cinéma les enfants se passaient les K7 vidéo au magnétoscope…bien sûr) Qu’est-ce devenu au temps de la fréquentation obsessionnelle des écrans et du foisonnement des sites porno accessibles depuis un simple smartphone ? (il y a un énorme pain sur la planche des formateur.e.s (sic) d’enseigants.tes !)

quelles expériences violentes déjà dans l’école où 700 000 se déclarent harcelés.ées (cf récentes émissions d’Envoyé spécial)

quelle formation des jeunes filles à ne pas consentir , à se défendre notamment par des méthodes de nature à dissuader l’agresseur ? (ça commence à l’école maternelle face à toute agression qu’apprendre à se défendre ensemble ou seul.e, sans consentir à être victime passive puis silencieuse)

quelles “écoles des parents” pour entendre écouter repérer (cf cette militante qui parcourt les établissement après le suicide de sa fille)

quels cafés de l’éducation et quelle éducation populaire sur cette réalité et ces thèmes (comme le blog et le caféministe de la nouvelle éducation populaire à Romans)

Ce vendredi 24 novembre,

tous.tes à 11h place de la République à Paris , mais aussi dans d’autres villes ,pour manifester contre les violences faites aux femmes et exiger  les moyens  et non de la poudre de perlimpimpin !

André DUNY

(*) Horripilé.e.s ici par l’impérialisme de l’anglicisation . Même pour HASHTAG on dira plutôt MOT CLE DIESE (et pour mail : courriel et pour W end fin de semaine et pour technicienne de surfaces, agent d’entretien (sic))

Ici on continuera de féminiser ce qu’on écrit (on dit aujourd’hui “écriture inclusive”) pour éviter que plus de la moitié de l’humanité ne soit INVISIBILISEE  !

Partagez cet article..Share on Facebook0Share on Google+0Tweet about this on TwitterShare on LinkedIn0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *