Haïti douleur

L’année commence dans la tragédie la plus horrible et massive

La violence de la tectonique  ne fait pas tout

Les conditions économiques initiales étaient comparables il y a 50 ans  : A Cuba un cyclone récent n’a pas fait de victime (jusqu’à 1 million de personnes déplacées) en Haïti il  en a fait des milliers …

Car à  l’aube du 19ème siècle le premier peuple à se libérer par lui même de l’esclavage a dû payer à la France une dette ahurissante pour qu’elle reconnaisse son indépendance !
Dans les année 1870-80 Jules Ferry grand républicain qui fit l’école publique (école pour le peuple : “avec l’école nous fermerons l’ère des révolutions “) et grand colonialiste (cf site Cen) a menacé les dirigeants  d’Haïti d’un débarquement musclé s’ils  n’honoraient pas une seule année de cette dette (80 ans après !!!!)

C’est le moment, la France doit tout rembourser !

Ce pillage colonial (qui a fait avec les autres pillages une part de notre aisance), les intérêts des dettes à la BM, la tutelle US pour ses entreprises, le soutien de ce puissant voisin aux dictatures des Duvalier et d’Aristide ont mis ce pays au rang des plus pauvres et des plus sous équipés de la planète avec 80% des habitants à moins de 2 $ (1,30 E). Les riches pilleurs de leur propre peuple placent ailleurs leur argent. Rien que les Duvallier ont assassiné 80 000 opposants dans ce tout petit pays  sous l’oeil complice de l’oncle Sam.

L’aéroport ne peut même pas supporter quelques avions de plus ce jour de jeudi  !!!  La violence géologique met ce peuple dans un  enfer aggravé par les spoliations des impérialismes  et leur soutien auxs pires dictatures.

Des centaines de milliers de survivants et de blessés n’ont pas de réserves d’eau propre ni de médecins ni de médicaments ni de nourriture pour survivre…Les forêts n’existent plus il n’y a plus de bois pour cuire les aliments dans les foyers pauvres…

Ils ont en face d’eux un état rendu totalement défaillant pour le bonheur des marchés libres.

La France l’initierait-elle ce pont aérien via la Martinique voisine  avec largages d’urgences qu’elle effacerait une part de sa responsabilité dans la situation de ce peuple à qui l’on a fait payer si durement sa libération si contagieuse qu’il fallait qu’il soit remis à genoux…..

Et depuis l’opulente Europe la France prendra-t-elle  l’initiative de les organiser  ces  convois de bateaux pour abriter, soigner, nourrir reconstruire mais  sous contrôle des communautés populaires locales et de quartier et des soldats de l’ONU et non des élites qui en détourneraient une large partie  pour la revendre ou l’exporter ?

Notre solidarité véritable ce serait de contraindre ce pouvoir (des riches) à le faire

André DUNY

1 commentaire sur “Haïti douleur”

  1. […]
    La version angélique de cette mobilisation, c’est qu’il s’agit d’aider un peuple martyr. Mais qui lit en ce moment la presse américaine comprend que le pouvoir a grand peur d’assister à un exode massif qui conduirait des dizaines de milliers d’Haïtiens, peut-être bien plus encore, vers les côtes américaines, qui ne sont guère qu’à 1000 km. Pour ne citer qu’un exemple, les garde-côtes de Floride sont sur le pied de guerre. Alors, pourquoi une telle armada ? Peut-être, peut-être bien pour empêcher le peuple haïtien de fuir son enfer.

    La France ne fait pas mieux. Il lui est très facile d’envoyer des pompiers et des chiens, et d’offrir ainsi à TF1, Jean-Pierre Pernaut et Laurence Ferrari de quoi remplir leurs spots publicitaires à la gloire de notre si noble pays. Mais il lui est impossible d’ouvrir les hôpitaux bien équipés de Martinique et de Guadeloupe, proches pourtant. On parlait dans les premiers jours d’un « Plan blanc » – blanc ! – susceptible d’accueillir 100 blessés graves de Haïti par jour en Martinique. Aussitôt annulé. Sur ordre politique. Les Haïtiens n’arrivent plus qu’au compte-gouttes (ici). La raison vraie est que la France officielle redoute un afflux. Redoute un débordement. Redoute une installation définitive des malades dans ces havres que sont les Antilles françaises.
    […]

    De quoi Haïti
    est-elle le nom ?

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.