CR + photos “Avignon mon Amour”

Manifestation devant le Palais des papes après celle de la chaîne humaine sous les remparts les 14, 15 et 16 octobre 2011 à Avignon

<http://avignonmonamour.wordpress.com/2011/08/06/hello-world/>

 

Une banderole géante (100m ) portée par une soixantaine de manifestan/tes.
La ville arpentée dimanche : habitants et touristes saisis entre stupeurs et contentements.

 

Educ pop nouvelle ?

Les slogans ou plutôt les questions paradoxales destinées à interpeller ont été construits en atelier “remue méninges” comme écrit dans le flyer d’invitation (voir site Cen)

 

– collecte de mots puisés dans les divers forums de vendredi et samedi,
– faire 2 colonnes opposées,
– 2 par 2 fabrication avec ces mots opposés de questions enveloppant un paradoxe
– aide de quelques citations chocs : voir plaquette Cen “C’est de l’enfer des pauvres qu’est fait le paradis des riches” de V.Hugo deviendra “ Enfer nucléaire, paradis des actionnaires” .


Lieu improvisé : le parc public Saint Ruff au coeur d’un quartier populaire.
Un établissement sans autorisation (réappropriation de l’espace public, cf Indignés) :
avec chapiteaux, exposés débats, tentes pour la nuit, cuisine mobile, bottes de paille et yourte pour émissions de radio, concert, démonstration …etc
Succès s’agissant du thème :
D’abord 40 personnes vendredi après-midi, les forum doublent puis triplent…
Les 2 concerts du soir réunissent 300 personnes chacun
Médias :
Le DL en a fait l’actualité de sa 1ère page Vaucluse (la Cen y est remarquée),  FR3 un événement, la Chaîne parlementaire un flash,diverses radios des interviews.
La Cen :
un Forum débat “Vers l’autonomie des villes moyennes”, un atelier “Remue méninges”, des prises de parole, une table d’articles et cahiers, interview (DL FR3 Chaîne parlementaire de la TV longuement voir cette semaine ?)…
On se prend à rêver en remontant le soir dans le TER : vers un groupe vauclusien de la nouvelle éduc pop ?

A.D

 

 

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.