Festival de Bidon en Ardèche

Vendredi  27  et  Samedi  28  Septembre

« ET SI ON SE BIDON-NEZ ?… »

festival éco-citoyen, la CEN sera présente avec des films !

Venez festoyer sur la place de Bidon !

Au programme :

Vendredi

* À partir de 19 heures : scène ouverte sur le thème du cirque et du théâtre.

Petits et grands, amateurs et experts, vous pouvez présenter vos talents sur une scène et éblouir les spectateurs.
(06 10 93 65 79 inscrivez-vous !).

* 21 heures : BOIREAUD ET MARCUS « chansons au lait cru ».

Samedi

* à partir de midi :

  • ateliers pédagogiques cirque

  • jeu de piste familial dans le village

  • forum citoyen :
    La CEN sera présente l’après-midi au forum citoyen avec des films :
    *Thème énergie : films “Güssing” et “Mondidier” (26 mn)
    *Thème Démocratie directe : film “la ville est à nous” (30 mn)
    *Thème Défense des terres agricoles : film “Marinaleda” (30 mn)
    >> Débats avant et après chaque film.

  • jeux en bois

* 19 heures : scène ouverte musique.

Musiciens de tous âges et de tous niveaux … jouez-nous vos morceaux préférés !

(06 10 93 65 79 inscrivez-vous !).

* À partir de 20 heures :

LES SALMONELLES « rock acoustico bactérien engagé »

Toutes les animations sont à prix libre…

L’association Senoïs est présente à Bidon depuis 2008. Au départ, son activité principale était le développement de toilettes sèches sur évènementiels. Puis au cours des rencontres et des projets, elle s’est diversifiée et aborde à présent plusieurs thèmes touchant l’environnement, la planète en général.… Notre asso accorde une grande importance aux rencontres culturelles et intergénérationnelles. Cette année, c’est autour d’un débat plus engagé que nous vous convions…

Créer des rencontres, échanger, partager, informer dans un espace communal, lors de festivités, un peu « décalées », s’abreuver et se nourrir sainement avec du bon du bio et du local… tels sont nos objectifs.

Pour nous contacter :

Association Senoïs
Le village 07700 Bidon
Tél :04.75.49.46.92
Mail : senois@orange.fr

BIDON

En Ardèche méridionale, son Festival avec son Forum citoyen avec la Cen.

Typique petit village de pierre d’Ardèche méridionale…aux maisons de belles pierres chaudes adossées au Nord, à flan de rocher avec son vallon de terres vivrières juste en contre bas et ses bois juste au dessus, comme les anciens savaient choisir  : du plein sud, abrité du mistral, sans détruire la terre, et (presque) bio climatique. Faut dire que le Conseil et son maire ont su le protéger. Et même qu’il a failli devenir  le premier village de France à parc éolien public municipal (c’est Montdidier, le seul parc public, on va y aller faire un petit reportage si tout se combine bien) Bref un projet de 2001, retoqué par les règles de protections de l’environnement,  à cause des aigles Bonnelli des Gorges toutes proches, alors que c’est justement André V le Maire qui les y a réintroduits!!! On peut le dire ici, étant très critiques sur la destruction des terres agricoles (1 département tous les 7 ans ) avec la complicité d’élus locaux en proie à la post modernité, au progrès infini sur globe fini, à la croissance par les grandes surfaces commerces lotissements bobo,  ronds points et autres bétonnages et bitumages détruisant un peu plus les bases de  la vie (et gare aux inondations ..).

Bien sûr, pour ne pas se  plomber comme on dit de ne pas oublier qu’outre de délicieuses figues jaunes et violettes,  il y a ici aussi de la truffe noire. Personne ne veut donner ses coins contre les miens (du mousseron délicieux en omelette)…Un m’a  offert un dérivatif : “T’as qu’à suivre un troupeau de sangliers : l’autre soir, ils ont oublié de manger un de ces précieux tubercules sur un chemin et je l’ai récupéré”!

Tout ça dans ce son second Festival à Bidon. Avant, mais il est décédé, il y avait “Africa Bidon”. Relativement récent dans la région, je n’ai jamais pu en être : regrets. Aussi j’ai été content de rencontrer le vaillant Fabrice et son Maire en juillet pour participer à la préparation de la partie citoyenne de cette seconde édition …

Un  festival de pays bon enfant, familial-convivial, tout bio, tout bon tout local et même les toilettes sèches du coin…On s’est restaurés :Tartines de chèvre et miel, graines et menthe sauvage, saucisses bio de toute saveur, crêpes de confitures du coin, bière de Sainte Jalle (ah le p’tit blanc de là bas)…plus de 20 bénévoles tous plus sympas les uns que les autres pour 300 habitants !!!.

Hélas, peu médiatisé, pas trop la foule alors qu’ils méritaient que les patelins alentours s’y retrouvent , à charge de revanche!! Les territoires démocratiques ce sont ceux où les fêtes sont fréquentes (comme à Vandoncourt) où les gens se rencontrent (et pas qu’autour des buvettes, mais aussi sur les questions citoyennes vitales comment mieux se nourrir, se chauffer, se loger, s’instruire, se soigner, se déplacer…) Les festivals locaux y contribuent dès lors que les habitants  prennent en main  leur festival le pensent le produisent produisent du poétique (artistique ) et du politique ou du “poélitique” comme dit Bernard Lubat, avec son festival d’Uzeste musical où 400 villageois produisent, de l’accordéon au conte, du récital au théâtre

Pour les enfants et ados (et leurs parents !) le max de jeux dont jeux en bois, et la scène ouverte des musiques actuelles.

Une flash mob magnifique mais (trop) brève.

Dès 15h

On a quand même installé les tables de librairie à midi 30 et les docs Cen (on a oublié le calicot !!!mais pas quelques graînes à échanger et plants de framboisiers) et on a lancé du premier des cinés débats Cen avec “Bourg en Transition” pour le premier sur l’autonomie énergétique (on doit faire une soirée commune bientôt) Deux films courts Montdidier. Une longue pause jeux et buvette. Nouveau constat : la société humaine ne se précipite plus guère sur le débat démocratique à sujets d’intérêts collectifs mais plus sur des stratégies individuelles ou de petits groupes ou du sport de compétition ou des jeux ou du spectacle main stream ou du ciné commercial affligeant   …Voire sur les paradis artificiels (de toute nature) : vive discussion sur le cannabis à 35% de THC à table…A force de multiples paradis dont les X verres de bière ou de rhum, et aussi les fumettes chargées en THC, on est bien c’est cool, et on peut perdre la révolte, la force de se battre ce qui arrange grandement la classe dominante (voir le film d’Arte : comment le FBI a tué les blacks Panthers aux USA)..(voir plus près de nous des collectifs que tout ça a détourné de projets initialement productifs d’alternatives).

On ne croit plus guère en la puissance du collectif…On est venu après un vigoureux appel à la sono à l’autonomie et souveraineté alimentaire du territoire (à partir de Marinaleda) avec sa condition la DDT démocratie Directe Territoriale …Et là ça a fusé, et quelques rendez vous pris avec ma Cen (qui aime bien etre en co animation avec d’autres sur ce sujet dont l’horizon est mars 2014 Des municipales ou 3/4 stratégies sont possibles : le contre conseil, la mliste  qui ne décidera rien sans 10% des habitants, la liste à 10% dont Conseil, le tirage au sort et les référundums locaux sur chaque projet…etc

qui étaient le centre du Forum citoyen

 

 

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.