La fin de la planète en 2100 ?

C’est la rumeur qui enflamme la Toile depuis plusieurs semaines : les écosystèmes de la planète pourraient connaître un effondrement total et irréversible d’ici 2100.

A l’origine de cette prophétie apocalyptique, non une secte d’illuminés, un médium en manque de publicité ou le dernier blockbuster américain en vogue.

Non, l’allégation est issue d’une étude de la très sérieuse revue Nature, référence parmi les publications scientifiques.

La thèse ? L’environnement, sous l’effet des dégradations causées par l’homme (1) pourrait franchir un point de non-retour avant la fin du siècle.

Dans Approaching a state-shift in Earth’s biosphere, les auteurs, 22 chercheurs appartenant à une quinzaine d’institutions scientifiques internationales, alarment sur une perte de la biodiversité de plus en plus rapide et une accélération des changements climatiques.

http://ecologie.blog.lemonde.fr/2012/07/27/la-fin-de-la-planete-en-2100/

QUI est RESPONSABLE ?

“L’Homme” ou le capitalisme ?

Si c’est l’Homme ne dilue-t-on pas  les responsabilités…

Ne risque t on pas d’atomiser les résistances comme les alternatives !

L’accumulation du Capital entre les mains privées d’une minorité extrême d’actionnaires principaux (porteurs des capitaux privés) des : banques multinationales bétonneurs grandes surfaces
Leurs auxiliaires (pour l’essentiel) : les Etats G8 G20 l’Europe USA Chine et les FMI, BM OMC
Leurs moyens (privés) de production intellectuelle : la pub (500 milliards de $) les médias la culture main stream

Les systèmes politico libéraux délégatifs désormais dans les mains des marchés (pour l’essentiel)

L’Homme ?

Peut-être aussi les milliards de consciences colonisées par le système…et qui marche dans le système…

Mais aussi des peuples des collectifs des groupes sociaux en résistance Des collectivités qui marchent à sortir leur territoire de la zone de domination absolue du capital, des révolutions silencieuses par millions sans écho dans les médias…

Les responsabilités sont elles partagées ?

Certes en France 145 millions de portables ont été achetés dont 92 millions dorment dans les tiroirs

Conséquences : d’énormes destructions de vies humaines (plusieurs millions au Congo) via l’extraction massive de Coltan et autres minerais plus pétrole gaz, le ravage des sociétés humaines et des terres vivrières au Sud et au Nord (bétonnages, guerre idéologique pour le gaz de schistes)

Une cause essentielle mais plusieurs effets

Exemple : La forêt Yasuni (Equateur)
Désormais non protégée : les forages des compagnies ont tragiquement commencé de la détruire alors que le gouvernement voulait la protéger en argumentant de la protection du climat, et donc d’un bien commun essentiel à toute l’humanité
Cette immense et merveilleuse forêt primitive peut absorber un énorme volume de CO2  Pour mémoire la forêt d’Amazonie en voie de destruction recyclerait encore l’équivalent de tout le C02 européen

.. Les multinationales et banques qui sont à la manoeuvre ont fait plier l’Equateur.

Et les états ?

Ils n’ont rien fait pour éviter cette nouvelle catastrophe

Ils ne font rien non plus, de sommet en sommet climatique, contre le réchauffement  de la planète, son empoisonnement chimique, la disparition des poissons et du Corail (autre absorbeur etc, etc
En clair, tout le monde n’est pas également responsable.

Pourtant beaucoup encore (dont Pierre Rabhi, hélas) mettent en cause “notre” avidité comme cause des effondrements auquels il oppose le recours (retour) à l’agroécologie…
Identifier et désigner les causes matérielles du saccage de la planète et les sources de l’empoisonnement culturel des consciences aide à leur “insurrection” , et ce, conjointement aux  expérimentations d’alternatives et aux Collectifs de lutte.

Il devient urgent de se demander sérieusement comment stopper la machinerie systémique du Capital ce cancer principal de la nature et de l’humanité…

Comment abolir le capitalisme en phase ultra, son productivisme, son extractivisme, son industrialisme (partagés aussi par la Russie ex socialiste et actuelle néo capitalistique mafiatiques)

Les socialistes et verts au pouvoir obéissent aux injonctions de la Troïka (FMI BCE Commission Européenne) et des banques (remboursement d’une dette de 1700 milliards largement illégitime).
Le système politique et la pluart des partis offre dans cette culture dominante individualiste une occasion de promotion personnelle  sous couvert de servir les biens communs et la promotion collective. Oui oui pas tout le monde évidemment !
Il s’agit pourtant désormais de se servir plutôt que servir le peuple, de changer d’avis plutôt que la vie…

Quant aux mouvements ouvriers la quête des “repreneurs” a pris le pas sur la conquête du pouvoir ouvrier bien que des SCOP continuent de se créer et renforcer l’écononomie sociale et solidaire (hélas colonisée par des banques et entreprises qui n’ont de solidaire que le nom !)

Les commandements du DD (développement durable) alias plus de croissance dominent largement la recherche des débouchés au chômage de masse…et à l’appauvrissement général que génère l’austérité imposée par le remboursement de la dette publique aux banques d’affaires  prêteuses depuis 1973 à la place de la Banque de France et à taux d’intérêt variable

Or, les exemples de politiques locales qui sont des leviers de transformations économiques majeures se multiplient, visant un développement humain local, par la reconquête des autonomies alimentaire, énergétique et de services publics avec de l’emploi durable et de qualité (sortant du salariat)…SANS CROISSANCE QUANTITATIVE, offrant un tableau plus contrasté que celui dominant (via médias dominants) de la fuite en avant vers le crash.

On peut sortir par le bas du système écrivions-nous en 2006-07. Jean Gadrey chantre de la régulation avec Attac, écrit récemment dans ce sens :

“Il faut lancer vite la transition écologique et sociale…dans le système tel qu’il est et c’est en chemin qu’on verra …comment défaire le capitalisme….
Comment “refouler la zone de domination absolue du capitalisme” sur la société, la nature et la finance….avec une démocratie revivifiée” (La DETTE documentaire de 70 mn Mitrani et Ubelmann)

cf aussi nos émissions sur radioblv.com (archives sonores) et sur radio M (Montélimar) et sur radio Saint ferréol (crestois) radio Déclic ou RCF…

André Duny contact@liste.la-cen.org

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.