Invitation à participer à la construction de la CEN

Quelques en-cours à l’ordre du jour de la de mensuelle samedi 18 janvier 2014, de l’AG de février et de la mensuelle de mars.

La mensuelle (CA ouvert à tous) de la CEN se tiendra de 9h30 à 12h30 au siège de l’association à Cornas, 07 (frais de déplacement remboursés).

NB : nous envoyons les problématiques en cours dans la vie de la CEN. On déterminera les questions prioritaires à décider en début de réunion avec les présents.

Pour les adhérents éloignés, les propositions sont à transmettre à lacensecretaire@gmail.com ou contact@liste-cen.org

La mensuelle  prendra  en compte les propositions des adhérents (liste fermée COOPCEN) et arrêtera ses décisions (propositions déjà transmises: David sur la transition, René sur l’espacement des mensuelles, Alain sur Habitat groupé et Démocratie Directe, Marie-Noëlle sur l’organisation interne, André sur des mensuelles Rhône Alpes).

Ordre du jour :

1)    AG CEN le 1er février. Peut-être  serons nous contraints de reporter l’AG (le 1er février, il y a un appel du Collectif National Transition citoyenne…où nous pourrions être engagés).

2)    Préparation de la réunion des associations de l’après-midi (voir sur le site l’invitation CEN aux associations). Vous pouvez réagir à cette invitation pour préparer la mensuelle jusqu’à jeudi soir. (1)

3)    Préparation du stage permaculture des 15/16 février 2014.

4)    Préparation du stage rencontre d’été, au village des alternatives avec ATTAC.

5)    Préparation de l’éventuel atelier citoyen  (ESSE) ou initiative sur l’espace public (Non à la disparition des associations) le 1er février (maintien ou déplacement AG?).

6)    Avis sur les dossiers de demandes de subventions en préparation (avant qu’il ne soit trop tard) at auto-financement de la CEN.

7)    Cafés-rencontre citoyens CEN: après le peu de succès des cafés du samedi à Valence, que fait-on?

8)    Quelles formations proposons-nous sur le site de la CEN?

9)    Le point sur l’organisation de la CEN: candidatures pour le renouvellement du CA, fonctionnement de Contact (un secrétariat?), les commissions de travail (énergie dont anti-fissile et fossile et transition énergétique, agriculture permaculture urbaine, péri-urbaine et autonomie alimentaire territoriale, DDT, BP et transition politique, “Il faut leur couper la dette”, banques et credits alternatifs aux banques).

10)  Calendrier des mensuelles (Drôme-Ardèche et Rhône-Alpes), espacement et prise en compte des adhérents distants.

11) Les livrets de la CEN, format A5 couleur (ça commence doucement, qui prend en main ?). En cours :

Le négationnisme climatique : Florence LERAY (10 pages)

La démocratie directe : Feydel Joël (15 pages)

Vandoncourt (ou un Conseil municipal engagé à ne pas prendre  de décision) : Eldrich Martins

Agriculture urbaine et périurbaine saine socialisée (AUPUSS) et les Incroyables Comestibles aux pieds des HLM : Eldrich Martins

Le Revenu Inconditionnel d’Existence (contre et pour) : divers auteurs : Baba (Bayon, Gadrey, revue Silence, Leray, Mylondo)

Le moteur Stirling : JC Faverjon

Concepts clés pour comprendre l’énergie : JC Faverjon

Et ceux déjà annoncés : Comprendre le capitalisme (divers auteurs)

La démarche du projet entre soumission (in)volontaire et émancipation : André Duny

12) Les fiches CEN : Un recto-verso A4 (qui prend en main ?)

Rouler à l’huile (J Feydel)

Faites/fête des courges (A Duny)

Le micro crédit (A Duny)

Eco construction paille bois terre eau : (de l’immeuble de 6 étages à la maisonnette) PC

Des endives bio et autres comestibles en caves d’HLM PC

NB

(1) En septembre 2010 (mensuelle) et à l’AG nous avons dit : 
il est temps de faire CONVERGER nos mouvements “société civile”(2) pour faire résiliences urgentes.

Rien ne se faisant sans mouvement collectif, il faut la mobilisation populaire et citoyenne  des plus largués par le système, notamment par le biais d’alternatives convaincantes.

De surcroît, il faut une alliance classe moyenne – classe populaire  les plus concernées, adossée à la reprise en main des collectivités territoriales.

Ceci pour commencer et se préparer à une véritable démocratie au niveau plus global.

Une nécessité : nous sauver ensemble (et joyeusement ?) des périls qui s’accumulent…

Un chemin cohérent avec le but : dialoguer sans être cependant « entre soi » (entre « élites »)

La transition citoyenne, à notre goût, met trop l’accent sur la déplétion des énergies carbonées mais manque un peu de démocratie directe territoriale et d’alternatives à l’accumulation du capital.

Le plus grave qui nous arrive, n’est-ce pas l’effroyable dette de 1 700 milliards d’euros en France (pour échelle, impôt sur le revenu : 50 milliards), l’effondrement de l’économie capitaliste en cours et toutes les crises attenantes (morales, culturelles, sociale, politique, écologique…) et que les futurs accords USA-Europe tentent de surmonter sur le dos des peuples, en donnant aux multinationales un pouvoir prédominant sur les états et les collectivités territoriales élues ?

Des opportunités pour un autre monde ? Oui ! Mais dans la souffrance des privés de soins, de nourritures saines, de liens sociaux, de ciné, de chaleur , de logement vivable. Le chaos écologique (climat, tempêtes de plus en plus graves, inondations, perte de la biodiversité, etc.) vient s’ajouter au chaos économique. Ne pas prétexter de l’un pour oublier l’autre. Con-ver-ger : mettre ensemble écologie et économie, faire ensemble, débattre aussi des causes qui indiquent la direction des solutions, afin d’éviter le risque de green-washing consensuel, mais de peu d’efficacité sur la réalité. C’est  le réel le seul arbitre.

(2) Société civile : ni société politique (l’état/les partis politiques), ni société économique (les banques/multinationales)

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.