Compte-rendu de la réunion du 10/06/15 Collectif Ville-Campagne

Présents : Agnès, Danielle, Agnès et Jean-Christophe, Laurent, Hélène, Georges, André, Roger, Danièle, Jimmy,  Marjolaine. (12 personnes)

Marjolaine est désignée secrétaire

Présentation / Tour de table :

Beaucoup de nouveaux, dont 6 présents du collectif en transition du Grand-Valentinois.
Quelques excusés
Hélène retrace l’évolution du collectif Ville Campagne depuis sa création.

 

1)  Organisation et statut du collectif et nouveau tract de présentation

Un collectif donc pas de hiérarchie, ni de statut. Chaque personne une voix.

Le lien se fait par la liste des adresses mails que l’on peut consulter via Hélène et coups de fil.

– certaines associations ne viennent plus, il faudrait les retirer du « tract » et avant, les re-solliciter

– QUESTIONS (suite dernière réunion)

Faut-il accepter les partis politiques ?

– On pourrait rajouter d’autres associations / collectifs, comme par exemple « le collectif en transition du Grand Valentinois », « les canaux »…

Vote pour savoir à qui on ouvre le collectif sur le nouveau tract :

–       Vote n°1 : tout citoyen intéressé

–       Voten°2 : tout citoyen intéressé + les associations

–       Vote n°3 : tout citoyen intéressé + les associations + les partis politiques

Résultats : 5 pour garder les partis politiques / 7 votes contre.

Le Collectif s’affirme donc comme société civile. Mais les partis peuvent soutenir  de l’extérieur et leurs adhérents y participer à titre perso sans mettre leurs convictions dans la poche
Hélène et André rappellent le texte sur le statut du Collectif envoyé à tous et résultant du travail collégial des présents/tes lors de la dernière réunion et largement repris ici.(remis en fin de CR)
Peuvent être actifs au Collectif : Tout citoyen intéressé + les associations qui ont pour objet la défense et la sauvegarde des terres agricoles pour une autonomie alimentaire du grand valentinois (côté Ardèche compris).

Sur le contenu du tract

André rappelle l’importance de noter l’objectif 100 % bio pour les cantines publiques.

Sont désignés pour la commission de rédaction  du nouveau dépliant : Laurent, Jimmy et André.

ADRESSE de MESSAGERIE : ville.campagne@gmail.com

GESTION : Hélène a géré jusqu’à maintenant l’envoi des comptes rendus, les convocations et rappels des réunions, le tri des mails, la gestion des contacts. On la remercie…

Comme personne n’est prêt pour l’instant, elle continue mais souhaite que quelqu’un d’autre prenne le relais.

2)  Compte rendus des différents RV :

 

Ø Agnès fait le CR du RDV avec Mr Brard, (adjoint maire Valence, président du SCOT) concernant le jardin des îles, Maninet, etc…

(5 personnes présentes à ce rdv: Agnès, André, Jean-Christophe, Georges, Ange)

Mr Brard annonce qu’il les reçoit en tant que président du ScoT, et qu’il faut rencontrer le maire de Valence. Car lui-même n’a aucun pouvoir sur les jardins

Il est pour une agriculture très raisonnée, mais pas bio.

Il s’est félicité d’avoir eu l’idée d’un troisième pont, qui ne se base sur aucune étude sérieuse, aucun sondage. Mais qu’il pense être nécessaire vu les embouteillages aux heures de pointe et du fait que  « 100% des femmes ont peur de prendre les transports en commun »…

Ø André fait le CR du RV avec le maire de St Peray et vice président de la Communauté de Commune de Rhône Crussol.

Des terres agricoles seraient annexées pour réaliser « le barreau ” routier qui enjamberait le Mialan (3è pont) et qui  passerait sous la voie ferrée (travaux très onéreux pour les fonds publics, après un pont neuf au bout du pont neuf des Lônes, et les 3 autres plus anciens et plus étroits mais suffisants si on regarde à long terme (déplétion du pétrole renchérissement des énergies fossiles, drastique réduction de 28 milliards des dotations de l’Etat aux collectivités territoriales, bétonnage des terres agricoles qui alimentaient Valence (vergers, jardins) une véritable bombe à retardement pour le climat

Projet qui coûterait près de 20 M d’euros (chiffre initial 14 millions)

Hélène nouvelle élue à la Région annonce que ce projet est inscrit dans le contrat plan de la région pour 2015/2020 et donc que s’il se fera, il y aura de l’argent de la région et de l’état !!!!!

Il faut lancer une pétition sur la Com com Rhône Crussol et Saint Péray …et demander aux élus de la Région et au Préfet de revenir sur cette gabégie inutile …alors que tant de besoins vitaux des habitants demeurent insatisfaits et ce, de plus en plus (santé, alimentation, cantines chères et alimentation industrialisée dangereuse pour la santé des enfants et adultes, culture de moins en moins accessible de de plus en plus piètre, renchérissement de la dépense en énergie, pénurie de logements HLM notamment sur G Granges!!!

Ø CR de la réunion publique (Révision du SCOT) à Valence avec Mourier (Maire Brg les V)  avec Soulignac, adjoint à l’urbanisme, et Brard (président SCOT)et d’autres  pour préparer la modification plutôt que la révision du PLU (prend moins de temps).

Ils ne toucheraient pas aux terres agricoles côté Bourg les Valence suite aux actions de TAV (qui participait à Ville Campagne et qu’il serait bien qu’il participe à nouveau)

Le centre des Beaumes a le permis de construire pour s’agrandir et venir s’implanter dans la zone proche d’Intermarché sur Valence le haut, sur les terrains de Maninet visés anciennement par Décathlon. C’est une « bonne » chose. On ne sait pas quel est le projet de réhabilitation des bâtiments actuels du centre des Beaumes (très beaux d’après Danièle Persico).

Ils laissent sur le PLU le doublement de la LACRA mais pour l’instant ce n’est pas leur priorité (plus d’argent).

 

Une enquête publique aura lieu en septembre/octobre sur la modification du PLU de Valence.

Il faut qu’une personne aille voir les modifications prévues au PLU : pourrait-on demander à la présidente de la FRAPNA, à Régis Rioufol ou aux élus verts de l’opposition d’aller voir ?

Il faudra préparer pour septembre des phrases où les citoyens pourront piocher pour écrire sur le cahier du Commissaire enquêteur lors de l’enquête publique (à Cornas les 8 pages d’André et son argumentation ensuite numérisée (voir site Cen ) n’ont servi à rien, même pas à être entendu au Conseil municipal (qui avait cessé de convoquer la Commission environnement pour fomenter ce triste coup de PLU, alors que jusque là il avait suivi ses recommandation (notamment en classant en ZAP les terres) : 5 ha de beaux cerisiers, de bonne terre, sont partis en lotissement pour les classes moyennes, alors que 4 ha étaient constructibles dans le village !!! Le Conseil soutient le 3è pont qui détruira une partie des terres vu que c’est le plus court chemin d’iune grande surface à une autre (voir les Lônes)

 

Ø Le site de l’épervière va fermer. Tous au chômage. On ne sait pas quel est l’avenir du site…

L’hôtel a fermé mais il pourrait très bien permettre de loger les personnes sans abri…

Hélène se charge de faire le mail au cabinet du maire demandant soit un RV en dehors des mardis après-midis soit une réponse écrite soit de venir à une réunion du collectif ville campagne.

Une réunion intéressante à propos des travaux prévus au rond-point des couleurs le 18 juin.

Prochaine réunion du collectif prévue le mercredi 9 septembre. Points à voir :

–       Suivre les modifications du PLU de Valence et de Rhône Crussol de l’autre côté.

–       Organiser l’enquête publique

–       Valider le nouveau tract sur l’avant projet rédigé

–       Recueillir les infos dans les comités de quartiers

NDLR

Compte rendu légèrement prolongé avec les notes d’André côté Ardèche, sans modification aucune du total.

EXTRAIT CR dernière réunion de Ville  campagne (convoc ioubliée et envoyée n extrémis, 6 présents)

B
STATUT du COLLECTIF

Les individus des partis seraient parties prenantes dans ce Collectif “citoyen” mais pas les partis en tant que tel c’est à dire que leurs adhérents présents y sont à titre personnel tout en faisant profiter la co construction collégiale de leurs approches

Le Collectif se situerait donc comme expression et porte parole et organisateur des mobilisations de la société civile en toute indépendance de la société politique (état/partis) et économique (entreprises privées ou publiques) ce qui n’empêche de solliciter les partis à relayer dans les instances représentatives ou soutenir ses actions

Il se chargerait de  mobiliser les habitants pour une agriculture paysanne et agro biologique périphérique pour maintenir les terres et pour leur conversion  en productions pour l’alimentation la plus saine, des cantines scolaires et de la  population en contexte d’addition des crises écologiques et économique, pour l’autonomie la souveraineté et la sécurité alimentaires locale directe, de la graine à la table, de la fourche à la fourchette, notamment en terme de réhabilitation de l’humus des terres périphériques concernées

Dans le Collectif Ville campagne (à l’époque assos partis mouvements) “société civile” tous coopèreraient et discuteraient pour l’objectif retenu naguère par tous : plus un M2 de terre  agricole artificialisée sur le grand valentinois, le reste sans changement de la graîne à la,table …en filière locale et saine…etc (voir 4 pages )

Si on communique, actuellement  c’est uniquement au nom du Collectif sans autres mentions

 

 

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.