L’Etat transnational et sa bourgeoisie

                                          L’Etat Transnational et sa bourgeoisie

« Une classe capitaliste transnationale (CCT) a vu le jour comme segment de la bourgeoisie mondiale qui représente le capital transnational, les propriétaires des principaux moyens de production à travers le monde incarné par les sociétés transnationales et des institutions financières privées.

La propagation de firmes transnationales (FTN), la forte augmentation de l’investissement direct étranger, la prolifération des fusions et acquisitions par-delà les frontières nationales, l’émergence d’un système financier mondial, et l’imbrication croissante des postes au sein de la structure globale de l’entreprise sont certains des indicateurs empiriques de l’intégration transnationale des tenants du capitalisme.

La CCT gère des circuits d’accumulation globaux plutôt que nationaux. Cela lui confère une existence objective en tant que classe, une identité spatiale et politique dans le système mondial au dessus de tout territoire local ou de systèmes politiques locaux.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.