31 mars ensemble contre la casse du Code du travail

Tous en GREVE Tous dans les RUES ce 31 MARS

LOI EL KHOMRI :

Un maximum de dispositions ultra libérales qui faciliteraient l’exploitation de la force de travail du salarié au gré des intérêts des propriétaires des moyens de production alias les actionnaires et leurs délégués les patrons ou managers…même après retouches

Des élus socialistes convertis de fraîche ou plutôt de longue date à la philosophie libérale et au système capitaliste de propriété et de pouvoir et qui tournent le dos à leurs engagements ou plutôt qui réalisent leurs objectifs intimes, encouragés par la Troïka européenne dont ils n’ont en rien cherché à entamer les pouvoirs…

Oui nous avons été dépossédés de nos pouvoirs de faire nous même la loi, de pouvoir changer le monde nous mêmes sans procrastination ni délégation ni soumission…par le système de la démocratie représentative, consubtantielle au système capitaliste (né avec lui)

Oui les élites politiciennes et intellectuelles et médiatiques de gauche et de droite nous infligent ce code du travail dont nous ne voulons pas comme elles nous ont infligé le Traité constitutionnel européen rebaptisé Traité de Lisbonne après notre non massif et populaire de 2005
ARTICLE 13
Regardons juste l’article 13 qui stipule “Lorsqu’un accord d’entreprise est conclu en vue de la préservation ou du développement de l’emploi, ses stipulations se substituent de plein droit aux clauses contraires et incompatibles du contrat de travail y compris en matière de rémunération et de durée du travail” !!!!

Demain on dit non haut et fort. Pas d’alternative sans résistance Pas de résistance sans construction des alternatives !

Et nous chercherons en commun en convergeant nous société civile syndicats collectifs associations groupes culturels rmistes précaires intellectuels verts rouges anars … tous les moyens de quitter ce système financier industriel commercial de propriété et de pouvoir

Oui il est temps pour nous de reprendre le pouvoir !

Réfléchissons ensemble à un « développement endogène » (?) d’une économie riche en emplois de qualité, mais sans croissance quantitative (destructrice) , une économie vraiment utile aux habitants , résiliente, sans énergies carbonées ou nucléaires, réparatrice des déchirures sociales et écologiques ?

Continuons le mouvement de reprise des entreprises en déprise et le mouvement de régies publiques d’énergies renouvelables et de production alimentaire
`
Imposons (?) la co-construction des décisions de politique publique locale, y compris économiques environnementales culturelles et sociales ?

Finissons-en avec la démocratie libérale délégative pour adopter la démocratie directe territoriale (DDT ?) instituer des assemblées locales pour imposer en direct les choix du plus grand nombre

Allons à la reconquête collective, tranchée après tranchée, quartier après quartier, entreprises par entreprise, municipalités après territoires, de nos autonomies alimentaires, énergétiques, démocratique, financières culturelles/intellectuelles (?)

Nous en sommes tous capables ! (!)

1 commentaire sur “31 mars ensemble contre la casse du Code du travail”

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.