10% des plus RICHES détruisent la PLANETE en émettant 50% du CO2

La moitié la plus pauvre de la population mondiale – les 3,5 milliards de personnes les plus menacées par l’intensification catastrophique des tempêtes, des sécheresses et autres phénomènes extrêmes liée au changement climatique – n’est responsable que de 10 % des émissions de CO₂.

En revanche, les 10 % les plus riches de la planète sont responsables d’environ la moitié des émissions de CO₂ mondiales. C’est ce qu’il ressort du rapport « Inégalités extrêmes et émissions de CO₂ », publié mercredi 2 décembre par l’ONG Oxfam, alors que les négociations sur le climat sont en cours à Paris.

Dans ce rapport, Oxfam révèle de nouvelles estimations des émissions selon le mode de vie et la consommation de différentes catégories de la population, riches et pauvres, dans plusieurs pays. Alors qu’à Paris, les négociatrices et négociateurs cherchent à parvenir à un accord fondé sur le total des émissions de leurs pays respectifs, cette analyse dément l’idée reçue selon laquelle la responsabilité du changement climatique incombe principalement aux pays en développement. Certes, les émissions augmentent rapidement dans ces pays, mais une grande partie d’entre elles proviennent de la production de biens consommés dans d’autres pays. Autrement dit, les émissions associées au mode de vie de la majeure partie de leur population demeurent très inférieures à celles des habitant-e-s des pays développés.

Le rapport d’Oxfam met en évidence l’ampleur de ces inégalités dans la responsabilité des émissions aussi bien entre pays qu’à l’intérieur des pays. Par exemple :

une personne faisant partie des 1 % les plus riches au monde génère en moyenne 175 fois plus de CO₂ qu’une personne se situant dans les 10 % les plus pauvres.

une personne parmi les 10 % les plus riches en Inde n’émet en moyenne qu’un quart du CO₂ émis par une personne de la moitié la plus pauvre de la population des États-Unis.

un États-unien parmi la moitié la plus pauvre de la population de son pays génère en moyenne vingt fois plus d’émissions que son pendant indien.

le total des émissions générées par la moitié la plus pauvre de la population chinoise (soit près de 600 millions de personnes) ne représente qu’un tiers des émissions des 10 % les plus riches de la population états-unienne (quelque 30 millions de personnes).

Source : [Oxfam->https://www.oxfam.org/sites/www.oxfam.org/files/file_attachments/mb-extreme-carbon-inequality

CODICILLE de la REDACTION
(rappels en complément)

90 multinationales sont responsables des 2/3 des émissions cumulées de C02  (sources sur ce site)
Alors qui les possèdent ? Des milliardaires et millionnaires pour l’essentiel, c’est à dire les actionnaires !

“La Violence des Riches ” Charlot Pinson s’exerce aussi sur notre BIOSPHERE

Lire aussi “Comment les riches détruisent la planète” de Hervé Kempf

ACTIONS

Toutes celles désignant et mettant en cause directement les industriels des énergies fissiles et fossiles

Les occupations de sites extractifs (cf en Allemagne celle de mines de charbon à ciel ouvert nourrissant des centrales électriques thermiques véritables bombes anti climat )

Mise en cause directe des banques finançant de telles extractions (Crédit agricole…)

(Exemple, à Chambéry, Attac et Amis de la Terre, rejoints sur ce coup par la Cen (AD MN), ont pacifiquement promené leurs énormes valises  débordant de billets verts, de banque en banques, du moins celles organisant l’évasion fiscale des riches français vers les paradis fiscaux, avec infos données à la sono baladeuse sur les marchés

Rejoindre les actions ALTERNATIBA et ANV COP 21

Attention aux grandes ONG sponsorisées par les pollueurs et qui ont donc du mal à mettre en cause la machine globale de l’accumulation du Capital, son mécanisme fou de croissance, son extractivisme, son consumérisme, …etc mais aussi sa destruction d’emplois en masse via sa technologie de la robotisation, de l’ubérisation, de la liquidation des services publics, sa corruption générale des élus par le lobbying, ses médias mensongers, sa publicité ventant le bonheur conforme, sa culture d’évasion mainstream pour mieux mener sa bataille des idées, etc etc  )

Oser affaiblir le système par la transition énergétique et alimentaire dans le sens de la reconquête par les habitants de leur autonomie énergétique et alimentaire en propriété et régies publiques cad en “communs”, scic, agriculture paysanne coopératives et autres coopérations villes campagnes MAIS contrôlée par la démocratie directe des habitants co décideurs.

(voir dernière conférence CEN  “Comment Saint Marcel Valence peut devenir autonome en énergies renouvelables…”le 29 avril et X contributions sur ce site)

AD

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.