Une PROPOSITION pour que la SOCIETE CIVILE PRENNE le MANCHE

C’est suite à ceci (voir NUIT DEBOUT à SAILLANS en RAPPEL plus bas pour le FIL)

 

C’est aussi sur la liste de DISCUSSION “ECHANGES de la CEN”

(Vous pouvez vous y inscrire en direct pour participer au débat..Inscription sur la page d’accueil de ce SITE)
Sent: Friday, May 20, 2016 8:59 AM
To: echanges liste la-cen org

Suite aux “nuits debout”, après bien d’autres manifestations de par le monde (révolutions arabes, indignés, Grèce, Espagne…), suite à la déliquescence de la “gauche” de gouvernement que l’on constate tous les jours, et avant que l’alternance ne se manifeste une fois encore dans un an pour ne rien changer, il y a un espace politique à saisir, mais aucune force politique constituée pour mettre quelque chose d’autre en place, ce qui, pour ma part, est une très bonne chose.

La petite municipalité de Saillans est peut-être un point d’appui pour essayer de troubler le “jeu” politique (quel horrible terme dans la bouche des grands médias !), un déclencheur pour les législatives de 2017, qui pourrait se décliner avec un slogan du type “on fait le programme”.(*) Ce qui veut dire, dès maintenant, organiser dans toutes les circonscriptions de France et de Navarre, pendant l’année qui vient, des réunions publiques où les citoyen/nes viendraient eux/elles – mêmes élaborer le programme, exactement de la même façon que les “nuits debout” le font actuellement et exactement de la même façon que les habitant/es de Saillans l’ont déjà fait pour leurs propres élections municipales.

Même démarche, enjeux beaucoup plus grands : école, réfugiés, habitat, finance, salaires des patrons, paradis fiscaux, égalité, féminisme, immigration, transports, services publics, agriculture… liste non exhaustive. Bref, une démocratie directe, partie de la base, du quotidien. Tout est à imaginer. Ceci pourrait partir d’un “Appel de Saillans”, directement issu de la municipalité, relayé par toutes celles et ceux qui ne se reconnaissent plus depuis longtemps dans la politique des partis, appuyé par des organes de presse alternatifs (genre CQFD, Fakir, dont le film “merci patron fait un carton”…, Z, Charlie, Siné, …), histoire aussi que nombre de personnes désorientées, pauvres, précaires, laissées pour compte, qui ne voient plus que dans le FN la possibilité d’exprimer leur ras le bol et leur désarroi puissent mettre un bulletin de vote qui les concerne directement, puisqu’il serait le leur.

Il existe, à mon sens, un préalable à tout ceci : appeler au boycott de l’élection présidentielle, qui est l’inverse exact de cette proposition, à savoir remettre d’emblée tous les pouvoirs entre les mains d’une seule et même personne.

Qu’en pensez-vous ?

Joël

(*)

NDLR
On voterait  pour faire les lois et les décisions cruciales, pour désigner (au sort ?) une constituante (cf sur ce site  la révolte du peuple Islandais, cf les ateliers constituants d’E Chouard, cf )

le citoyen fait la loi Déclaration des droits de l’homme…

L’on cesserait de désigner nos maîtres comme c’est le rituel à chaque concours des beautés électorales.

Maîtres qui sont au service de ceux, les propriétaires des médias, banques et multinationales qui les ont fait élire

Multinationales qui gèrent l’Europe par la Commission interposée laquelle édicte par ses directives les 3/4 des lois que propose…l’exécutif (PS) de l’Etat français

Etat qui doit aux banques (privées) 2100 milliards de dette depuis que Pompidou issu de la banque confia aux banques privées la création monétaire par l’emprunt : en intérêts annuels le service de la dette est aujourd’hui le plus gros budget de la dépense publique (supérieur à l’éducation)

Etat PS qui, de surcroit a donné 41 milliards aux industriels via le CICE et le Pacte de responsabilité), appauvrissant un peu peu plus son peuple : moins 28 milliards aux collectivités locales qui de droites (dans leurs bottes) sabrent les subventions aux compagnies culturelles , aux festivals, MJC, associations et autres médias locaux libres

Etat PS qui rabote les services publics (2 mois de délai pour une écographie abdominale en Rhône Alpes : 8 hôpitaux contactés )

Etat qui donc vend les biens communs du pays (comme en Grèce en Italie au Portugal en GB…) : qu’en pensent entr’autres les riverains de l’aéroport St Exupéry Lyon en voie de privatisation, où les propriétaires chinois doivent doubler les pistes (de 2 à 4 !!)

Etat PS qui offre avec la loi travail aux patrons de s’affranchir des règles nationales du Code dès lors que l’accord d’entreprise (article 2) primera sur elles !!!

Il est temps de sortir du système oui, mais comment ? Sur Echanges débat en cours…

 

Voici l’autre Appel

 

Saillans : nuit de réflexion

 

Toi qui en a marre des pesticides, des bas salaires, des télés, du mépris du travail, du capital et ses pratiques, des grands projets inutiles et imposés, des multi-propriétaires terriens, des ravages de la mal-bouffe et de l’agriculture que cela implique, de l’obsolescence programmée, des ondes partout, des métiers qui n’ont pas de sens, etc.
 
Toi qui en a marre de voir des SDF parmi nous, des migrants refoulés, des multi-milliardaires, des politicards qui bafouent la justice, des propos racistes pulluler, des gros contrats pour le privé, des salariés à bout, des banques renfloués par l’Etat et des contribuables bloqués sous les agios, des policiers prompts à la violence, des citoyens perçus comme des marchandises dans tous les domaines jusqu’à la santé, des événements culturels supprimés, etc.
La liste des « y’en a marre » est longue! Construisons là ensemble, mais surtout réfléchissons aux solutions que nous pouvons proposer.
Nous vous invitons à nous rassembler le JEUDI 31 MARS à SAILLANS dès 14H00, à l’occasion du rassemblement national « convergence des luttes ». Nous sommes contre la loi travail bien sûr, mais globalement, le système tel qu’il est pensé et tel qui regarde chaque citoyen ne nous convient pas. 
  • Proposons des alternatives.
  • Proposons la résistance au système, par nos pratiques.
  • Remettons en place une instance (un Conseil de la Résistance?), de manière à faire connaître et entendre notre vision de la société.

Ce programme, ni vous ni moi ne l’avons entièrement dans nos mains ou dans nos têtes, mais avec les idées de tous et toutes, le projet fera sens. 

Parlons-en le jeudi 31 MARS, à SAILLANS et partout en FRANCE.
A l’instar de quelques villes et villages de France, ce jeudi soir là, ne rentrons pas chez nous : discutons ! Cela pourrait nous mener au bout de la nuit ! Amenez couvertures et thermos ! Signé : toi, moi et les autres

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.