MARRE des GRÈVES et BLOCAGES JE LE FAIS SAVOIR

Si vous êtes d’accord SIGNEZ !

Aujourd’hui, je travaille, je ne revendique rien que de gagner ma vie (*) et de la gérer en recherchant dans la production  économique et les commerces ce qui est bon pour mon bien être sans chercher de noises à quiconque.
Mais là ma coupe est pleine !

Pour vos détracteurs qui argue que je vais bénéficier des résultats des grèves  sans les faire, que je suis un profiteur,  je rétorque que je vais convertir les augmentations  en actions pour soutenir mon entreprise (**)

L’on m’objecte le cash servi aux actionnaires …

Ainsi des 8 milliards servis aux actionnaires privés sur 14 milliards de bénéfices chez Sanofi : il n’y a là rien que de très normal vu que les propriétaires ou actionnaires prennent tous les risques, ces retours sur investissements d’aujourd’hui font la croissance et la compétitivité de demain ainsi que la pérennité de nos emplois d’après demain..

Et pour le code du travail, je suis d’accord pour l’essentiel avec le projet de loi travail El Khomery  (**) ?

• Je veux pouvoir contribuer à notre compétitivité internationale par l’assouplissement du Code du travail et je veux montrer l’exemple

. Je consens à être licencié un peu plus facilement, en cas de diminution des bénéfices de mon entreprise ou d’incapacité due à un accident du travail il y a trop d’abus !!!
• Je consens à ce que mes indemnités soient réduites en cas de licenciement, y compris
en cas de licenciement qu’on dit abusif mais qui tiennent compte de la situation réelle de l’entreprise
• Je suis donc favorable à ce qu’il y ait un droit du travail négocié par entreprise et non plus les mêmes droits pour tous ;
• Je ne souhaite plus passer de visite médicale du travail ;
. Je souhaite que les inspecteurs du travail cessent de harceler les entreprises (cf cette inspectrice heureusement dessaisie qui s’acharnait sur Téfal en Hte Savoie) (***)
• Je veux que mes horaires de travail (durée et répartition) puissent être modifiés
à tout moment
•Je suis d’accord pour que mes dates de départ en congés puissent légalement être
modifiées moins d’une semaine avant mon départ afin de ne pas peser sur les besoins urgent de mon entreprise
• Je suis favorable à ce que les apprentis mineurs puissent travailler quarante heures
par semaine ;
• Je veux pouvoir travailler jusqu’à soixante heures par semaine, et même sans limite
en cas de forfait jour (***)
• Je souhaite que mes heures supplémentaires soient moins rémunérées (par exemple de + 25% à +10%) et je suis d’accord pour qu’elles ne me soient payées que tous les trois ans (sauf en cas de faillite)
• Je souhaite que tous les conquis sociaux soient remis à zéro tous les cinq ans ;
• Je suis favorable à l’étouffement des services de l’inspection du travail (sachant qu’il y a trop d’inspecteurs actuellement, soit 2200 inspecteurs pour 1,8 millions d’entreprises françaises)
• Je demande le droit de travailler jusqu’à 67 ans (****) puisque la population est nettement plus en forme aujourd’hui et que mes savoirs pourront alors servir aux plus jeunes

.  Je préfère me débrouiller seul ou avec mes proches plutôt qu’avoir affaire à un assistanat permanent par les services publics et communs qui font chaque jour la preuve de leur nocivité en brimant les revenus des créateurs d’entreprise
Date et signature :


 

(*)
“à la perdre” disent les détracteurs du progrès technique et industriel et qui voudraient nous ramener à la marine à voile et à la bougie

(**)

A Auchan la caissière  m’a affirmé l’autre soir être fière d’être actionnaire donc co-propriétaire d’un empire de 200 000 employés construit par la famille Mulliez qui se rémunère de façon éthique et sans excès : certes 9 milliards l’an passé, de mémoire, excuses pour les arrondis, mais ils sont nombreux.

Comme d’autres salariés ou patrons (oui des patrons) je regrette ceux excessifs, de Carlos Gaun (Renault Nissan) avec ses 40 000 € par jour (14 millions annuels)

(***)

Il y a de toute façon trop d’inspecteurs du travail en France : 2 200 fonctionnaires zélés pour 1,8 million d’entreprises qui sont donc soumises à leurs visites intempestives !

Ainsi à Aix les Bains j’ai connu un excité qui, avec d’autres, s’ oppose ouvertement à la construction de deux tours de 17 étages en Centre ville sur les anciens thermes, qui a pris la parole  au micro du bal des curistes et qui s’est permis de tester 16 restaurants de sa propre initiative…Et comme un seul payait les heures sups, il  a dénoncé les autres à l’Inspection de Chambéry : insupportable entrave à des patrons qui ont du mal à s’en sortir  et qui offrent des compensations à leurs serveuses !

(****)
C’est demandé par notre Medef et prévu aussi par la Troïka, BCE, FMI, Commission européenne, et  je suis d’accord avec Mr Junker (Europe) que “c’est le minimum de ce qu’il faut faire” en France !

Sauf pour les plus méritants qui ne doivent leur Rolex qu’à leurs compétences et mérites

Voyez donc ce qui arrive aux grecs : ils l’ont bien mérité à dépenser sans travailler !!! Ce sera notre avenir à tous si nous ne retroussons pas nos manche surtout que notre  dette publique conntracté par nos politiques auprès des banques privées c’est 2100 milliards d’€ soit 70 000 € sur les épaules de chaque actif français (en en comptant 30 millions, mais me serais-je trompé ?)

 
Nous avons choisi ce mode grinçant (excuses mais on peut retirer) pour ré-attirer et attiser l’attention sur les contenus de la loi Travail et sur son monde

Merci pour la pétition originelle à qui nous avons largement emprunté dans ce qui précède

AD

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.