RENCONTRES à PRIVAS pour PREPARER des LEGISLATIVES du PEUPLE 2017

Que VOILA du NEUF et de la BELLE DEMOCRATIE !!!! (ndlr)

“Il s’agit de rassembler toutes celles et ceux qui veulent que leurs représentant(e)s soient responsables devant eux et non plus devant les partis politiques. Que les projets et propositions de loi soient systématiquement délibérés avec les citoyens, circonscription par circonscription. Que les candidat(e)s émanent des citoyens par des processus de sélection sans candidature a priori (voir Label de LBD)”

NOUVELLE ASSEMBLEE le SAMEDI 28 JANVIER

PRIVAS (07) Compte rendu de la Rencontre du 30 Novembre

Déjà, de l’avis de chacune et chacun, une rencontre conviviale, sympathique, où nous étions à l’aise les un.e.s les autres.  « Il s’est passé quelque chose ».

Information sur les outils que LBD construit au niveau national (label, mutualisation juridique et financière permettant la présentation de candidat(e)s aux élections, communication…).
Michel doit faire parvenir les documents déjà existant.

Envie de faire : chacune, chacun  à sa façon à affirmer son envie de faire. De ne pas laisser faire. Les questions de « temps » d’investissement personnel très inégales, contraintes pour tous. Mais conviction partagée que si une dynamique se crée nous trouverons, chacun.e à notre mesure, du temps. Surtout envie de faire « autrement ». De ne pas se restreindre à rester entre les gens qui ont les mêmes conceptions a priori. De ne pas vouloir convaincre à toute force sur « ses » idées mais d’écouter. D’échanger. D’être prêt à modifier ses points de vue et ses pratiques. De se faire confiance réciproquement. Souhait de connaître les méthodes du type Saillans, de La Belle Démocratie.  Volonté de se former à ces méthodes de « haute qualité démocratique ». Idées pratiques : Envoyer les docs de base de LBD ; rendre possible de participer à un stage de formation certain.e.s d’entre nous en mutualisant le coût.
« Sans programme, sans candidat ».
Non seulement par ce que les gens en ont assez et n’y croient plus, par ce que même si il y a un programme il n’est jamais appliqué mais par ce que un programme a priori, un.e candidat.e a priori restreignent d’entrée celles et ceux qui peuvent s‘y reconnaitre. A l’échelle nationale, législatives, il n’est pas envisageable, surtout en six mois, de « construire » citoyennement un programme. Il s’agit de rassembler toutes celles et ceux qui veulent que leurs représentant(e)s soient responsables devant eux et non plus devant les partis politiques. Que les projets et propositions de loi soient systématiquement délibérés avec les citoyens, circonscription par circonscription. Que les candidat(e)s émanent des citoyens par des processus de sélection sans candidature a priori (voir Label de LBD)
Assemblée(s) Locale(s) de circonscription(s).
Décision : convoquer pour la fin janvier (option du samedi 28 janvier) une assemblée locale sur la base de la première circonscription de l’Ardèche. C’est en faisant que nous créerons la dynamique à la condition que cette assemblée locale soit d’emblée organisée sur la méthode de haute qualité démocratique permettant aux premières personnes qui y participerons – même si elles sont en nombre limité – de constater que l’on procède vraiment autrement. L’idée de faire de même sur les deux autres circonscriptions plutôt que de nous épuiser dans une multitude de villes et villages est en réflexion et évoluera en fonction de la préparation de cette première Assemblée Locale.
Préparation de l’AL du 28 janvier.
Décision : rencontre le vendredi 16 novembre à 18h au grand café de la place des terreaux à Privas pour préparer cette AL.  Sans attendre recherche d’une salle (Meysse par JP Tricard ; La Voulte par T. Abrial ; St Fortunat par J. Feydel, Caracoles et la Cen) pour cette date de janvier. Sollicitation de groupes musique pour coupler l’AL à un moment festif. Appel à idées pour que le 16 novembre nous formions bien le déroulé du 28 janvier notamment en ce qui concerne l’animation de cette réunion sur la méthode démocratique qui nous rassemble. Pour que nous confectionnons un plan de communication en vue de cette journée. Sans attendre continuer à solliciter auprès de nous le maximum de personnes qui peuvent s’intéresser à notre démarche, qui pourraient la soutenir, s’y associer…
Accord que notre démarche n’est pas de court terme, centrée sur les élections de 2017, mais valable pour toute la période à venir (dont municipales 2020). Si pour 2017 le temps est court la présidentielle et les législatives offrent un terrain d’expérience et de dynamisation incomparable qu’il ne faut pas manquer. Que le « succès », spectacularisé par les médias, des primaires  ne peut pas cacher que l’immense masse de la population est défiante absolument des partis, des programmes et qu’elle est en attente « d’autre chose ». Que les médias sont eux aussi à l’affut du nouveau notamment au niveau régional et local : l’impact de Super Châtaigne en témoigne. Cela a été vrai aussi pour Nuit Debout. Que l’appropriation citoyenne du pouvoir politique ne se limite pas aux élections mais que celles-ci constituent des moments incontournables pour se faire.
CR Christine et Daniel LBD

 

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.