CLIMAT en PERIL

Les gens ont du mal à appréhender le réchauffement de la planète et son accélération par des mots. Le film d’ARTE de ce mardi 3 janvier a rendu visible le péril climatique !

Exemple plus qu’inquiétant : entre 1900 et 2000 un glacier canadien a reculé de 13 km, mais de 2000 à 2010 il a reculé de 14 km comme la quasi totalité de ses congénères au Groenland !!!!

NOTRE COMMENTAIRE ET NOS VOEUX

On ne pourra pas dire qu’on ne savait pas !

Quand mon fils (qui aura pris la dimension de l’effondrement des espèces et du climat (et de la finance spéculative et de…) me demandera que faisais-tu (*) au moment de la découverte des changements climatiques, je dirai  “j’ai fait de mon mieux” , juste tenté de participer à des Collectifs, un peu plus qu’une goutte, juste essayé de rassembler des Canadairs

Rassembnlons nous pour défendre le moindre M2 de terre arable des ceintures vertesde chacune de nos cité.

C’EST UNE URGENCE VITALE …

En effet, si en France (0,8% citadins avec jardins) on avait le même taux de jardins (collectifs ou semi individuels, voire avec cabanes habitables le week end) qu’en Russie  (20% de citadins avec jardins de 300 à 100 m2 , soit 25 fois plus qu’en France ; Allemagne 4%, 5 fois + qu’en France) celà amènerait la création de 5 millions de parcelles et l’occupation de  250 000 ha ( si parcelles de 500m2 avec espaces communs : sachant qu’1ha=10 000 m2 100×100 m, ou partagés collectifs..), tout ça à moins d’une heure de bus (à biogaz !) ou de vélo avec remorque !

On peut préfèrer les jardins collectifs productifs et les régies publiques alimentaires au regard de ce qui arrive :  évènements météorologiques extrêmes, banques au bord de la crise de nerf de la baisse du taux de profit, dette publique pharaonique de 2200 milliards ( divisée par 50 millions d’adultes ça fait combien pour rembourser les banques privées )

 

Battons nous pour les régies publiques alimentaires (cantines bio) et jardins sis en périphérie urbaine :

ARGUMENT

Déjà moins 30 % de blé et moins 20% de fruits en France cette année, France non autosuffisante alimentaire.

France : 56 millions de citadins sur 67 millions, dont 26 millions en immeubles,  26 millions maison, avec très petit jardin, et…170 000 à la rue)

Même si on perd un tantinet de céréales sur les dizaines de milliers d’Ha , c’est rien au regard du bénéfice d’autosuffisance alimentaire reconquis au moins partiellement au temps de la venue des crashs alimentaires !!!

Si un quart des citadins accédait à du jardin ou/et si les régies publiques alimentait les cantines en bio local,  ….ça créerait de bons emplois , plus de suffisance alimentaire, de la santé,la fin des migrations en bagnole le week end tueuse de climat, …

Ce  retour à la nature  apaisante et socialisante  nous ferait un bien fou.(cf le film Peak Oil Of Cuba années 90)
Que voilà une bonne année de lutte qui s’en vient…

Certain fatiguent ou meurent …d

D’autres mieux communicants et plus sachants plus festifs et cools plus jeunes et entrainants se démultiplient en escadrilles…comme Alternatiba, villages Alternatifs, ANV, coalition climat, services publics…comme tant d’autres antis ND des Landes, TGV Lyon Turin et autres GPII…

Ou pro démocratie directe comme la coalition Belle démocratie, qui appelle pour les législative la société civile à désigner elle même ses candidats sans passer par les partis !

“La matinée se lève, debout il est temps”…comme le chantaient Christine Sèvre et Jean Ferrat

Bonne et joyeuse année à tous toutes qui nous suivent sur ce site et sa newsletter dans les engagements collectifs, les luttes, les alternatives et les convergences

André Duny

(*) question des jeunes allemands à leurs parents en 1968 : que faisiez vous en 1942 ? Et en 1932 ?

Rétro histoire :

si on (**) avait résisté à Hitler (***) TANT QU’IL ETAIT ENCORE TEMPS par l’insurrection des consciences et les moyens militaires d’état,  y compris par la destruction PREVENTIVE de sa puissance militaire en construction « on » se serait évité 64 millions de morts autant d’handicapés et de veuves et de souffrances sans nom des peuples

(**) les “démocraties” d’Europe de l’ouest, France Angleterre, plus Tchécoslovaquie, toutes alliées (à l’époque) de l’URSS

(***) et Franco et Mussolini

Hélas ce n’est pas ainsi que s’enseigne l’histoire…

Celà pourrait se faire à partir les conflits écologique, politique, contemporains, mis en débats (règlés) dans les classes, suivi de démarches de projet collectif élèves,  avec enquête vivantes d’historiographie afin de remonter à la génèse du mal donc à sa compréhenion profonde donc à un certain pouvoir d’agir…par la restitution dans le quartier sous des formes attrayantes (théâtre, conférence gesticulée, expo anilée, débat public, émission de radio ou TV locale, …)

 

 

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.