A l’ASSAUT des TERRES AGRICOLES FRANCAISES

http://info.arte.tv/fr/lassaut-des-terres-agricoles

NOTRE COMMENTAIRE :

Etat des lieux

Il n’y a pas que l’étalement urbain via la spéculation immobilière, commerciale (hypers) ….qui, en France, fait disparaître un stade de foot toutes les 4 mn et 50 secondes,  un département chaque 6 années …

Il y a le remboursement de la dette publique (rappel 2200 milliards) un pays à l’encan dont l’Etat collaborateur et ficelé à l’Europe du libre marché,  vend ses biens publics, aéroports, ports, résidences, sécurité sociale (par morceaux), services publics (poste, voies ferrées…) pour payer le service de sa dette selon les canons libéraux de soumission consentie au système , notamment bancaire…

Il y aussi (cf lien)  l’appropriation de vastes étendues agricoles par les banques et multinationales.
Par ces faits,  le pays n’est même plus en capacité de retrouver sa souveraineté alimentaire, pour le cas de changement de volonté politique soit un gouvernement appuyé sur de fortes mobilisation de la société civile et bien décidé à rompre avec l’appropriation des villes par les capitaux privés…

Les enfants souffrent de la malbouffe Sodhexo dans les cantines scolaires. Ils auraient tant besoin de cantines 100% bio à 1,80 euro (voir Mouans Sartoux et site “un plus bio”)

Sauver les terres communales au jour le jour en envahissant les conseils municipaux (et même en se servant du SCOTT),  sauver et développer tout espace de nature, et élargir le nombre des jardins collectifs notamment en pied d’HLM, inverser les PLU en rendant à l’agriculture les espaces constructibles, acheter aux paysans des conversions bio par prime de la ville à l’hectare, racheter des terres en vente ou abandonnées pour les stocker en périphérie verte…classer ces terres en ZAP, installer de l’agriculture paysanne et maraîchère …soutenir Terres de liens … rejoint les combats pour atténuer l’empoisonnement chimique ou le réchauffement ou l’injustice sociale …

Action

Comme nous l’avions proposé au Collectif “Ville Campagne” à Valence un énorme mobilisation locale s’impose à tout habitant et surtout aux classes populaires (rappelons qu’à Saillans, c’est la lutte contre l’implantation de grandes surfaces qui a soudé un bon nombre d’habitants autour du projet Coeur de Saillans vivant et donc d’aller ensemble aux municipales avec l’émergence de la parole et donc de l’intelligence de tous du moins d’environ 250 personnes sur 1200 qui actuellement s’occupent du PLU !)
Banderolles

Plus un seul mètre carré de terre agricole artificialisée en périphérie ou au centre, ni vendue aux banques, aux multinationales, à Pierre et Vacances, à Vinci ou …ou pour des intérêts commerciaux ou pour des caciques locaux..

Perspective : globaliser en se reliant par la démocratie directe
Prenons le pouvoir par des dizaines de commissions “action projet” en ce sens pour les élections municipales de 2020 afin d’aller au pouvoir partagé de décision (ou “codécision”les élus étant d’accompagnement ou exécutif) avec beaucoup de débats, d’éducations populaires multiformes, de circulation d’informations, de festivals de contre culture et d’arts éveilleurs de conscience…
Si ça bouge électoralement en ce sens, et la colère populaire est grande à l’égard du système et des élites qui le font fonctionner à leur profit nous, la société civile, contrôlons les partis, et assurons nous de la tenue de la Constituante
Et d’ autres avancées majeures en vue d’une démocratie horizontale avec juste ce qu’il faut du bas vers le haut ou démocratie fédérative afin de tenir tête aux puissances financières et industrielles et commerciales et médiatiques capitalistes, de s’ éloigner de leurs propriété, pouvoir, rapports sociaux, de pouvoir développer les projets résilients riches en activités, en emplois utiles qui rapprochent de la nature et d’une vie conviviale

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.