Après les “costards”, les “illettrés”, les “qui ne sont rien”, les “fainéants”, “ceux…

BUZZ sur un  dérapage verbal du président Macron saisi par la caméra.

“Ceux (*) qui foutent le bordel ils feraient mieux d’aller voir là bas (**)”

(*) Les ouvriers en lutte de GM&S dans la Creuse, zone blanche, où un équipementier auto met la clé sous la porte, et où un repreneur laisse 150 salariés sur le carreau. Non reçus par le président Macron, ils tentent de se faire entendre et sont accueillis par les CRS…

(**) Une fonderie cherchant des ouvriers à Ussel à 100km.

Après les “costards”, les “illettrés”, les “gens qui ne sont rien”, les “fainéants”, une nouvelle répartie témoigne d’un mépris de classe qui a été si bien caché pendant la campagne présidentielle…

MALAISE…

les 1% les plus riches soit 280 000 personnes ne se verront pas infliger l’ISF sur leurs revenus financiers….

Justification : l’idéologie du ruissellement (1)
Les riches peuvent ainsi continuer d’investir et de s’enrichir, ce qui, ipso facto, entraine des retombées de la manne sur ceux d’en bas

………….ni ne se verront (les riches) infliger la taxe sur quelques objets de luxe dits “ostentatoires” comme leurs yachts (certains, haut de gamme, approchent les 300 millions), leurs voitures de luxe (là les plus luxueuses et puissantes dépassent allègrement 500 000 €), leurs chevaux de courses (…), leurs lingots d’or au coffre…etc

Celà signifie en gros 5 milliards de cadeaux  de ce pouvoir (voir sur ce site,  ci contre “analyse du pouvoir”) auxquels s’ajoute 1,5 -de mémoire- en allègements d’impôts.

Or, ça hérissait le poil des français moins riches quand Sarkozy avait fait voter un bouclier fiscal qui ne redonnait aux riches que 800 millions (en gros) …

 

“RUISSELLEMENT” du haut vers le bas ou ASPIRATION du BAS par le “HAUT” ?

Les chiffres parlent d’eux mêmes :

l’on assiste à une concentration inouï des richesses entre les mains des hyper riches : 8 milliardaires possèdent plus que 3,5 milliards d’humains ! pendant que les revenus aisés croissent bien plus vite que les plus bas revenus.
En 1985 les entreprises investissaient 2 fois plus qu’elles ne distribuaient de dividendes aux actionnaires…Aujourd’hui, elles distribuent 2,5 fois plus aux actionnaires (capitalistes) qu’elles n’investissent.
Avant 60% de la valeur ajoutée allait à payer le travail (les travailleurs) aujourd’hui , moins de 50% !!!

IMPOSITION des DIVIDENDES

Et pour l’impôt ? seulement 15% des dividendes sont déclarés par leurs riches détenteurs.

AD

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.