20 000 HABITANTS DE L’AVANT PAYS SAVOYARD PRIVÉS DE TRAIN DÈS 2019 ?

SOS TRAINS du quotidien SUPPRIMES entre Lyon, Pont de Beauvoisin, Lépin le lac et Chambéry

https://dutrainenavantpays73.wixsite.com/website

Signons la pétition du Collectif de défense et de promotion du train du quotidien entre Lyon, Pont de Beauvoisin, Lépin le lac et Chambéry

https://dutrainenavantpays73.wixsite.com/website

Notre motivation

Voici 2 ans que nous alertons contre la bétonnisation hideuse des versants du lac d’Aiguebelette dont les prairies et les bois, avec châtaigniers, notamment à Lépin, sont détruits : nos ressources vitales disparaissent à l’initiative de ce même monde de la mercantilisation, de la privatisation, opposé à la recherche du bien public et commun.

Tout pour les Z’investisseurs (les riches actionnaires des cars, du pétrole, du béton, du foncier, de l’immobilier, des autoroutes, des médias,…) avec la collaboration active des Z’élus, notamment les élus locaux (pas tous) en mal d’attractivité marchande du territoire (PLU rendant constructibles la terre nourricière, grandes surfaces étendues, lac commercialisé et payant)…etc)

D’autres solutions sont possibles, d’autres politiques publiques à l’initiative des citoyens et habitants s’ils se bougent, et super bonnes pour le climat, les gens à faibles revenus, les sans emplois, les jeunes qui veulent travailler au pays , sans devoir aller bosser à Lyon (cf notre conférence au ciné le Diamant à Pont de Beauvoisin sur la reconquête des autonomies alimentaire (perma-agri-culture, notamment en régie publique alimentaire) et énergétique (notamment en régie publique de production d’énergies renouvelables, forcément en petit, mais en priorité pour faire l’électricité de base des services publics et du chauffage urbain et un peu de gaz …) ou une autre à la fête de la Conf paysanne à Cognin en octobre)

Si on veut réussir comme le Collectif “SOS Lac d’Aiguebelette” (contre les installations fixes d’aviron ouest pour les championnats du monde 2015), il nous faut sans doute un peu sortir de la zone de confort derrière nos écrans.

-qu’on se réunisse
-qu’on se parle
-qu’on décide tous ensemble (cf 95) de notre avenir à tous en collégiale ouverte à tout le monde (on sait faire pour que tous aient la parole et élaborent les décisions en petits groupes)

Que nous puissions conserver le TER pour nous déplacer propre, boire de l’eau (publique) d’un lac et de nappes non polluées , manger sain et local à la cantine (publique) , garder nos paysages de toute beauté, nos services , relocaliser de l’activité dans les filières de la perma-culture paysanne, de l’énergie durable, du bois, de l’artisanat, du tourisme mais écologique, de la culture donc recréer des emplois de qualité, sans tuer ni le climat ni la nature…

Car se profile le spectre de 2 crashs :

– alimentaire (nous n’avons plus guère de sécurité alimentaire locale : tout s’organise autour des grandes surfaces tomates yaourts de 2000km..etc) + climat catastrophe + extinction des espèces + carburant de + en + cher….++++

– financier : les dettes cumulées (publiques,privées aux mains des milliardaires des banques privées) la planche à billet de la Fed et de la BCE renforcent la bulle de l’argent virtuel (14 fois l’économie réelle!!!!) ça va donc bientôt s’effondrer !

La privatisation et la suppression des services publics dont lignes SNCF (dont réduc du trafic) font partie de ce même monde dominé par les puissances d’argent et servies, en coulisses,  par des élus qui sont dans leurs mains, pour l’essentiel.
Nous, français, avions rejeté ce modèle à la Libération au profit du bien public et non marchand, de la sécu pour tous, des services gratuits, mais il nous a manqué d’essayer la démocratie horizontale c”est à dire où, comme à Saillans, c’est l’assemblée des habitants, avec ses commissions,  qui décide…

Tout ça est méthodiquement dévoyé et cassé. …au profit du privé marchand servi par la verticalité de la démocratie libérale …

ACTION

Bien sûr alerter faire suivre sur les réseaux

Mais rien ne remplace se voir..

Si on bloquait en nombre les voies ?

Ca pourrait aider à rétablir des trains et du trafic comme l’ont fait les habitants de la vallée de la Drôme ou d’ailleurs . Pour celà il faut être nombreux.

Une idée concrète expérimentée pour la Poste, à Le Pin

Faisons à quelques uns du porte à porte
Et aux 10 -20 habitants visités demandons leur -si le train leur tient à coeur- s’ils seraient prêts à venir bloquer ..-et s’ils voudraient à leur tour, répandre la même enquête dans un autre patelin en échange d’un petite formation au besoin, de 2h. C’est l’enquête action participative !
Ainsi serions nous certainement plus nombreux à nous mobiliser

Qu’en dites vous ?

André Duny Lépin le Lac 0675800579

Chroniques (8 à ce jour) sur radiocouleurchartreuse.com (“la CEN cause” rubrique : locale)

SITE : la-cen.org (nouvelle éduc pop)