« NOS ENFANTS NOUS ACCUSERONT »

Réalisateur : JP Jaud

Vendredi 7 février 19H  
Cinéma Diamant
Pont de Beauvoisin

UN CINE DEBAT à l’initiative des “Coquelicots” du Canton de Pont et du Bassin d’Aiguebelette

Film documentaire sur la courageuse initiative d’une municipalité du Gard, Barjac, qui décide d’introduire le bio social et local à 100% dans la cantine scolaire du village (en régie publique) et pour ce faire a initié le rachat par Terre de Liens d’une ferme sur le territoire de la Commune, comme à Mouans Sartoux où la Commune, désormais imitée, a stocké des hectares arables pour réaliser une régie publique alimentaire dès 2008.

Le réalisateur brosse un portrait sans concession de la tragédie environnementale qui impacte la jeune génération via, entr’autres, 100 000 tonnes de pesticides toujours déversés chaque année sur notre pays, mais, ô surprise, + 22% ces 2 dernières années 2018-2019 (voir site du gouvernement et notre envoi plus détaillé) 

La France de l’agriculture industrielle et des multinationales de l’agro chimie alimentaire, est 1ère en Europe, 3è au monde quant à l’empoisonnement de nos campagnes ! Une catastrophe écologique et alimentaire-sanitaire en marche.

Au moment où début février le pays connait des températures de mai, où les abricotiers de Valence sont en fleurs, ou un papillon citron a été aperçu au bord du lac… 

Mais aussi au moment où le pays redresse la tête face à ses biens communs naturels et sociaux menacés …comme ici avec le doublement, pris sur des terres nourricières, de la zone commerciale de la Baronnie : une aberration absolue !

Film suivi d’un débat pour réfléchir ensemble pour rassembler

pour une alimentation saine pour nos enfants et nous tous.tes

pour une agriculture locale sans pesticides,  possible avec l’implication des agriculteurs, des collectivités territoriales (nous invitons des Maires qui ont pris des arrêtés limitant les aspersions, en Chartreuse, pays d’Aiguebelette , avant pays savoyard) malgré les freins mis par tout le système agro industriel et gouvernemental

pour retrouver une eau plus saine et protéger réhabiliter une nature à bout de souffle…

« Toutes choses se tiennent. Tout ce qui arrive à la terre, arrive aux fils de la terre. Ce n’est pas l’homme qui a tissé la trame de la vie : il en est seulement un fil …Tout ce qu’il fait à la trame, il le fait à lui-même. » 

Chef Seattle, 1854
Discours prononcé en 1854 par Seattle (v. 1786-1866), chef des tribus Duwamish et Suquamish, devant le gouverneur Isaac Stevens. traduction française de la version anachronique de Ted Perry.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.