Action de désobéissance civile dans les Chambaran contre le projet Center Parcs

Voici pour info un communiqué de presse qui circule sur le net concernant une première action non-violente revendiquée contre le grand projet inutile et imposé prévu dans les Chambaran à Roybon, suivi de quelques infos complémentaires pour aller plus loin et resituer dans le contexte, notamment par rapport au barrage de Sivens :


Action de désobéissance civile dans les Chambaran

les-opposants-au-center-parcs-le-dl
Photo de l’action publiée sur le site du Dauphiné

 Ce mercredi 29 octobre 2014, nous sommes allé-e-s dans la forêt des Aveniéres pour marquer notre détermination à défendre cette forêt menacée par le projet de Center Parcs (92 ha défrichés et 31 ha imperméabilisés). Entre autres arguments, ce projet met en danger une zone humide protégée cruciale pour l’hydrologie de la région. Il détruit des habitats à haute valeur écologique pour au moins 17 espèces protégées en danger. Deux corridors biologiques de cervidés et  de sangliers seront supprimés par une clôture de 2  mètres de haut. Il se réalise grâce à des subventions publiques (à hauteur d’au moins 30 millions d’euros). Des emplois sont promis mais ne seront probablement pas à la hauteur des attentes des habitant-e-s : 48 % des emplois seront du nettoyage, avec un temps moyen de moins de 12 heures par semaine (370 €/mois (Source : CGI)). Par ailleurs, Pierre et Vacances est une entreprise en mauvaise santé financière : ses pertes d’exploitations sont en augmentation depuis 3 ans (-27,4 M€ en 2012, -47,5 M€ en 2013, -107,9 M€ 1er semestre 2014), etc.

 Les habitant-e-s n’ayant pas été écouté-e-s (cf. enquête publique Loi sur l’eau : sur les 727 observations recueillies, 60 % étaient défavorables au projet.) et les recours légaux ne permettant plus d’empêcher les travaux de commencer, nous ne voyons pas d’autre solutions que la désobéissance civile. 

 Sur place nous avons pu constater que les travaux de déboisement pour le Center Parcs avaient débutés : des arbres étaient marqués au fluo, des poteaux de géomètres délimitaient des espaces, et des grillages entouraient des zones. A peine dix jours après la vente du terrain par la commune de Roybon, Pierre et Vacances ne perd pas de temps.

 Nous sommes entré-e-s dans la forêt en groupe d’une trentaine de personnes de tous âges et venant de la région, pour ralentir ces travaux en enlevant des piquets. Sur place, nous avons rencontré des vigiles et des ouvrier-e-s. Au bout d’une heure des gendarme-tte-s sont arrivé-e-s et nous ont demandé de quitter les lieux, après avoir tenté d’effectuer un contrôle d’identité.

 Cette action s’inscrit dans une démarche de désobéissance civile non-violente, dans la bienveillance vis-à-vis des personnes (gendarme-tte-s et ouvrier-e-s notamment), ce qui n’enlève rien à notre détermination et fermeté vis-à-vis de ce projet.

 Au final, les travaux ont bel et bien été ralentis grâce à cette action, et nous nous en réjouissons.

 Nous n’en resterons pas là.

Des habitant-e-s contre le projet de Center Parcs à Roybon


 

Voir aussi un article du Dauphiné sur cette action : http://www.pcscp.org/spip.php?article333

-> voici d’autres  liens en rappel pour plus d’infos sur le dossier : PCSCP, association engagée de longue date contre ce projet : http://www.pcscp.org/
et aussi  :  Quelques opposants à Center Parcs : http://chambarans.unblog.fr/

 Il faut savoir que ce projet de Center Parcs dans les Chambaran à Roybon (38) est un cas tout à fait similaire (ici aussi d’ailleurs le conseil général de l’Isère essaie de passer en force avec un défrichage rapide en voulant mettre devant le fait accompli de la destruction de la zone) à celui du barrage Sivens au Testet, mais en pire, car la surface de zone humide promise à la destruction est plus grande dans les Chambaran (plus de 100ha contre 13 au Testet), et il y a des risques sur l’eau potable et des rivières de nord Drôme, et en plus c’est pour enrichir un promoteur privé, Pierre et Vacances, bien connu pour son tourisme pas du tout durable et sa capacité à faire voter des lois (dispositif de défiscalisation dit « Censi-Bouvard ») lui ayant permis d’avoir une belle niche fiscale adaptée à ses projets juteux.
La quête des emplois et de la réélection par certains politiques ne peut pas justifier n’importe quoi !

David

1 commentaire sur “Action de désobéissance civile dans les Chambaran contre le projet Center Parcs”

  1. bonjour pourquoi être contre ? Vous êtes des Chambarans ? vous connaissez les lieux ? CHAMBARANS = champs bon à rien … les villages meurent …les gens partent … il n’y a rien…. notre région a besoin de ce centre pour le tourisme pour développer notre region .il n’y avait pas autant de manifestation pour la déchetterie …. c’était mieux ? c’est ça ? IL NE FAUT PAS MANIFESTER CONTRE POUR N IMPORTE QUOI !!! Je suis moi aussi pour la nature mais nous avons vraiment besoin de ce centre ! essayez de comprendre les commerçants et les gens qui y vivent !….
    battez vous plutôt contre ces riches qui font la route du rhum , tous les yachts qui se trouvent dans les ports , le paris Dakar … ce n’est pas polluant ? REFLECHISSEZ….

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.