SORTIR du système CAPITALISTE oui mais COMMENT ? Une piste !

A la louche…proposée par la CEN

PISTES
En recouvrant localement nos autonomies : alimentaire (politique foncière de  préemption ou d’aide pour refaire de l’aliment sain pour les cantines en direct cf MouanSartoux, ou via l’installation d’agriculture paysanne, de coopératives autogérées ou autres en scici) et énergétique ( sous formes de régies publiques municipales (*) ou de SCIC ou de réseaux de SCOPs ou de lieux autogérés)

(*) En démocratie directe !

Recouvrons le droit de produire communalement de l’électricité et des énergies renouvelables comme 380 communes (Montdidier  -Somme- qui a une régie municipale d’électricité s’assure 400 000 € de revenus nets rien qu’avec les 4 éoliennes de son parc public et au temps de la drastique réduction de 28 milliards de dotations de l’Etat elle peut continuer sa transition énergétique (vers l’autonomie hors gasoil hors nucléaire) sociale et écologique en aidant les logements HLM ou personnes à faibles revenus à s’équiper, donc à économiser sur le chauffage…tout en réduisant les émisssions de GES)

Si 36 000 communes françaises s’y mettent on sort du nucléaire et des énergies fossiles bien plus rapidement.

On affaiblit les multinationales par les transitions/résiliences locales

On prépare la solution nationale sans fossiles fissiles (ça chauffe grave côté climat)

En gérant en démocratie directe des énergies renouvelables peu puissantes on revoit et le mode de production (cf tracteurs puissants…) et le mode de districbution (fin de l’hégémonie des hypers) et le mode de consommation (si on gère on économise on devient sobre seulement les besoins naturels et nécessaires et surtout on revoit le système de fond en comble Fin de la croissance quantitative Retour à la nature Plus de liens moins de biens Beaucoup d'”emplois”(activités) utiles de qualité non délocalisables

Retour à la vie culturelle par l’échange des savoirs sous toutes les formes d’instruments pour agir, par des festivals participatifs par les fêtes les convivialités et des écoles lycées branchés sur des recherches actions en “développement” local sans croissance quantitative

Pas besoin de revenu de base !

de plus en plus proposé par les ultra libéraux pour se débarrasser des 60 à 75% de chômeurs produits par la technologie capitaliste d’automatisation et d’ubérisation (rapport Brezinsky horizon 230_40) et assuré par un état qui en profitera pour liquider la sécurité sociale, ce bien commun…

Bien sûr, on fait dépérir aussi l’état libéral au service des puissants sauf ses fonctions utiles au service des développements locaux résilients endogène sans croissance…notamment par la puissance de la démocratie fédérative et via la constitution élaborée par une constituante représentative du peuple (cf Islande)

Des communs de plus en plus étendus, des services publics locaux en démocratie directe bref de l’écologie sociale capable de protection collective contre les collapsus…

On peut jeter un oeil sur :

Rencontres Ecologie Sociale 2016 OC (participation de la CEN)

CONF St Marcel VSM André DUNY 29-04-16

ENERGIES renouv oui mais en régie publique Bastamag

A QUI APPARTIENT LE VENT transition de SORTIE

La CEN, coordination de la nouvelle éducation populaire un outil pour la résilience dans le monde d’après

Collapsologie TOUT peut s-EFFONDRER

ADHESION CEN bulletin 2016

(Rejoignez là en faisant des comités locaux !)

Flyer CEN de-finitif 03 2013

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.