TOMATES brevetées NON

Mobilisation de masse (Conf, Semences Paysannes, FNAB) contre un brevet sur les traits natifs de tomates. Une procédure est proposée avec un formulaire à remplir/renvoyer avant le 5 mai

( NDLR rappel : 1970 variétés de tomates, se battre pour le droit des paysans et des jardiniers (partagés ou pas) à les reproduire comme toutes les semences “population” (voir sur ce terme sur le Net ou ce site) Stop marchandisation de la nature et pire financiarisation.

Plus globalement sortons en !

Sortons d’un système par l’en bas local à l’occasion de régies publiques municipales mais en démocratie directe ! Recouvrons localement nos autonomies énergétiques alimentaires sous formes de régies publiques municipales ou de SCIC ou de réseaux de SCOPs ou de lieux autogérés

Pétionnons aussi pour recouvrer le droit de produire communalement de l’électricité Rencontres Ecologie Sociale 2016 OC (participation de la CEN)

Si 36000 communes s’y mettent on sort du nucléaire et des énergies fossiles. Du moins on prépare la solution nationale par les transitions/résiliences locales

 

La CEN, coordination de la nouvelle éducation populaire un outil pour la résilience dans le monde d’après

 

Collapsologie TOUT peut s-EFFONDRER

Opposition conjointe : s’engager contre le brevet sur les tomates de l’entreprise Syngenta ! Ce document vise à vous expliquer comment vous opposez  au brevet EP 1515600.

Contexte :
En 2015, l’Office européen des brevets a accordé le brevet EP 1515600 à l’entreprise Syngenta, qui revendique des tomates à forte teneur en flavonols. Ces composés sont censés avoir des effets positifs sur la santé. Le brevet couvre les plantes et les variétés possédant les caractéristiques de la plante, ainsi que les fruits et les graines. Cette« invention » est en réalité le simple produit d’un croisement de tomates issues des pays d’origine (Amérique latine) et de variétés actuellement cultivées dans les pays industrialisés. Le droit européen sur les brevets interdit pourtant le brevetage des variétés végétales et de la sélection végétale conventionnelle (art 53 b, Convention sur le brevet européen).

Nous préparons le dépôt d’une opposition conjointe. Vous pouvez participer !

https://no-patents-on-seeds.org/fr/activites-recentes/opposition-conjointe

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.