Quel AVENIR pour l’AVANT PAYS SAVOYARD en CONTEXTE d’INTEMPERIES

            Vers des Ateliers pour l’Avenir de l’avant pays savoyard

SUITE de la SOIREE soupe ciné débat au cinéma le Diamant du 17 NOVEMBRE : “COMMENT le PONT de BEAUVOISIN POURRAIT (RE) DEVENIR AUTONOME en ALIMENTATION SAINE de PROXIMITE et ALLER VERS une CERTAINE AUTONOMIE ENERGETIQUE ?

Pourquoi pas des ATELIERS de l’AVENIR ou un FORUM, ouverts à TOUS/TES les habitants

2 samedis  à 15 jours d’intervalles en  février ou mars 2017 ?

Préparés entr’autres, par des participants/es à la soirée CEN du 17 novembre au cinéma le Diamant Pont de Bvin lors de réunions à une date  à fixer au téléphone 0675800579 ou via contact@liste.la-cen.org.

DATE et LIEU A CHOISIR
vendredi 6 janvier 19h samedi 7 janv 10h   vendredi 13 janvier 19h samedi 14 janv 10h (lieu à choisir)

Dans ce BROUILLON nous proposons quelques IDEES et un DISPOSITIF facilitateur juste à titre  PREPARATOIRE

Nous ne souhaitons en rien COORDONNER le PROCESSUS seulement AIDER au DEMARRAGE et donner , avec d’autres, un coup de main,  avec les OUTILS de l’éducation populaire

Pour une ORGANISATION HORIZONTALE, de la COLLEGIALITE,  de la fluidité, de la CO DECISION, de la BELLE DEMOCRATIE, de la BIO DIVERSITE sociale professionnelle citoyenne culturelle :
habitants ordinaires comme avec les associations syndicats mouvements sociaux élus commerçants paysans artisans chômeurs  : jeunes voire plus jeunes, collectifs, jardins ,transitions, nuits debout…bienvenue !

Pour utiliser des méthodes participatives qui mettent en avant la confiance,  la bienveillance, l‘inclusivité, sans gommer les conflits mais dans l’orientation de les dépasser par une ligne d’horizon :

-celle de la promotion des biens communs (biens communaux, biens publics , communs, démocratie communale de co construction des décisions avec le maximum d’habitants et de leurs talents et celui  des collectifs, des producteurs locaux.., des syndicats et de tout ce qui fait la sécurité sociale gratuite pour tous et le réchauffement de la planète moins impactant)

-celle de la construction des résiliences nécessaires des cités pour faire face aux périls qui menacent,
-constructions déterminées par les habitants eux mêmes à savoir leurs assemblées souveraines, soit  l’horizon d’une BELLE DEMOCRATIE  par TOUS pour TOUS (*)

(comme à Vandoncourt, à Saillans…)

 

QUEL AVENIR VIVABLE POUR TOUS (et par tous) VOULONS NOUS (*) POUR L’AVANT PAYS SAVOYARD  ?
 (en contexte d’intempéries sociales et environnementales)

Là où est le péril croît aussi ce qui sauve
Holderlin

                (*) Nous, la société civile,  les habitants. Nous le pouvons !

Trois angles proposés : 

A-Quelle économie ?

B- Quelle gouvernance politique (démocratique ?) des communeet territoires ?
Quelles politiques publiques ?

C-Quelles cultures mettre en avant pour aller de l’avant ?

POUR un DISPOSITIF CO CONSTRUCTIF en ATELIERS

a) pour l’expression maximale sans leader maximo des désirs et rêves (ce qu’on voudrait voir se développer sur le territoire, ce qu’on voudrait voir disparaître b) états des lieux et diagnostic partagé en même temps que la co-constructions de propositions/projets  faisables (faire apparaître, faire disparaître) c) choix de priorités pour leur réalisation (début de programmes concrets pour accoucher les rêves)) d) quels partenariats locaus ? quelles négociations avec les instances politiques et économiques et l’Etat ? Quelle(s) instance(s) d’aide, d’accompagnement et de régulation des conflits ? Autres…
PRISE des RENDEZ VOUS (Calendrier)

Option : groupes tournants avec une synthèse par atelier (résumé sur affiche le jour J, avec CR plus détaillé détails par mail ultérieurement)

Thème 1

Quel développement économique local  ?

Plutôt  productiviste, industrialiste, extractiviste, hyper commercial, tout touristique, immobilier, avec investisseurs extérieurs ? Ou : endogène social écologique résilient créateur de valeur ajoutée sans détruire nos terres vivrières nos filières locales notre lac nos bois nos PMI et TPE. Vers une certaine autonomie énergétique et alimentaire ? avec de nouvelles politiques publiques en ce sens, des emplois non délocalisables et  l’argent privé tournant dans le territoire ?
Un OVNI ? ou un PROJET de société vivable 

     Moins de croissance, plus d’aisance ? 

Thème 2

Quelle gouvernance politique démocratique des communes et territoires, pour quelles politiques publiques ?

Plutôt des commissions participatives tout pouvoir de décision aux élus, et le concours des beautés électorales (ou jeu de massacre) ou

Plutôt la démocratie directe incluante et incluant les actions de sauvegarde et de valorisation du territoire, les  assemblées citoyennes, les commissions de co construction des décisions et des budgets ? Pourquoi pas aussi produire en filière publique des moyens d’existence durable (énergie, alimentation, logement ?

Plus de saveurs de lenteurs et de profondeurs ?

Thème 3

Quelles cultures mettre en avant pour aller de l’avant ?

pour redonner de l’imagination, de la confiance, de la solidarité, du pouvoir d’agir, des savoirs opératoires ?

Plutôt des spectacles tournants dans les cités pour tout public assis avec fast food et buvettes,

Ou plutôt des festivals préparés largement en amont avec la population ? co construits avec elle ? donnant de la joie et du bonheur de vivre ?

Ou sur des enjeux territoriaux, entre cités et territoire, ville et campagne, syndicats et associations notamment écologistes et d’éducation populaire ?

Ou avec des écrivains, conteurs, musiciens locaux et « en résidence » ?

Ou incluant des ateliers pour faire autrement (alimentation, chauffage, énergie électrique, restauration collective, jardins collectifs et partagés, WC sec, compostages et paillages…)

Ou d’échanges de savoirs sur le développement local, s’appuyant sur le meilleur des traditions, mais aussi sur les  mouvements sociaux, écologiques et culturels critiques : Uzeste musical : un « modèle » ?

Plus de bonheurs critique et poétique

(*) Il s’agit de rassembler (aux législatives mais aussi dans les communes) toutes celles et ceux qui veulent que leurs représentant(e)s soient responsables devant eux et non plus devant les partis politiques. Que les projets et propositions de loi soient systématiquement délibérés avec les citoyens, circonscription par circonscription. Que les candidat(e)s émanent des citoyens par des processus de sélection sans candidature a priori ( (voir sur ce site : RENCONTRES à PRIVAS + le LABEL de la BELLE DEMOCRATIE)

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.