Sur YOU TUBE ou sur RADIOS LOCALES ?

Sur you-tube on vous recommande chaudement le Fil d’Actu #59

Déjà 59 éditions ! Des infos commentées, 20 mn. Percutant. Pro dans le démontage du système. Exemple sur les vautours de la Grèce.

22 357 vues cette semaine !!!

La semaine dernière,  excellent commentaire sur la police : La Sécurité n’est-elle qu’une histoire de police ? – L’Oeil du Fil #2
PRESIDENTIELLE 2017 |
La semaine d’avant sur les vautours de la Grèce et affaire Théo
Et encore avant Fillon et Axa ou les conflits d’intérêt de nos représentants (ou représentants des grandes sociétés)
Cette semaine
Corruption sans punition
Loi sur mesure votée cyniquement par les députés gauche et droite dans un contexte lourd de corruptions et d’emplois fictifs
Par un  discret amendement de George Fennec, corruptions et autres délits notamment d’élus, ne pourront plus être poursuivi après 12 ans. Peinard. Or les emplois Fillon, des faits découverts débuts 2000, il y a 17 ans
L’UE vote le CETA sans les citoyens
Decodex et Fake News

Question percutante : deux justices en France ?

– une pour le commun des mortels ?

-une pour ceux qui ont les moyens de commettre des délits de corruption…alias les élus ?

Un traité négocié secrètement entre UE et Canada (rappel 80% des multinationales USA y ont une filiale, le CETA sera leur cheval de Troie

L’Europe toujours  libérale  a fait voter son parlement (pour avis : sur 700 présents :  408 pour, 225 contre !!!)

NOTRE COMMENTAIRE : (AD)

Audience et qualité !
Un ami travaillant dans la “comm” nous avait alerté il y a un an sur notre “ringardise”. Il nous a proposé de faire des vidéos sur Youtube

On n’est pas emballés par l’Internet (voir plus bas notre vision critique)
Alors se passer d’Internet ? Le faire réguler par les gouvernements ? Par l’ONU ressuscitée ? Ou capituler ?
On est donc dans l’entre deux : entre Internet encore démocratique  (réseaux sociaux d’expressions diverses de la société civile mais aussi beaucoup d’entre soi entre connectés sachant (bien) écrire – avec de belles réparties  et de belles images parlantes et aussi beaucoup d’imbécilités, fruits de l’ensemble des processus symboliques inhérents à l’autre face du capitalisme, sa société de consommation, sa culture main stream (cf en inauguralement  l’infantile révolution yé yé  contre la chanson française rive gauche…) ses messages publicitaires, ses médias, son obsession du gain, de l’argent, du bien être et de l’individu roi…
Dans notre livraison de la semaine passée nous faisions état de la renaissance de nouvelles éduc pop créatives et diversifiées
Nous découvrons aussi sur Internet une info alternative bien vivante et une éduc pop de conscientisation, nuisible au système, utile aux dominés

Si le tout organise les parties selon l’analyse systémique(notre  livraison il y a quelques semaines) alors ce qu’est Internet contamine aussi ses messages

En tout cas ce fil d’actu est franchement de bien meilleures factures et audiences que nos 400 chroniques passées sur les radios associatives locales de Tournon, Crest, Valence, Montélimar (et un tantinet Radio Diois, Radio Couleur, RCF 26/07)

(Evidemment, jamais sur radio France bleue Drôme Ardèche car selon le rédac chef “vous n’êtes pas dans notre ligne éditoriale ” (dixit franco de face !!!) (1)

Saluons cependant

– sur radio Saint Fé, à Crest celle de Patricia Moscone (1 direct d’une heure par mois) à la suite de notre chronique (mêmes créneau et inspiration)

-sur radio Méga à Valence les émissions ponctuelles du Collectif de la Transition valentinoise (notamment sur le Linky et le nucléaire) et sur Radio Boutières (plateau ardéchois) émissions du Collectif AIL de Vernoux. (voir sur ce site)

Une courte chronique mensuelle pour commencer (10′) va revoir le jour sur radio couleur FM de Bourgoin (Nord Isère) et sans doute un magazine d’une heure avec les associations locales (CRI-AC et la Cen)

 

Internet ?

si peu régulé par les Etats auxiliaires du capitalisme numérique (dont “l’enfer des start-ups”) et ses GAFA qui ne paient pas leurs impôts, qui contrôlent et organisent nos vies (cf Biagini L’emprise numérique) pas emballé par l’Internet des objets (Rifkin et son capitalisme soi disant immatériel) ni par les 15% d’électricité pas verte du tout faisant tourner les data center, ni par les milliards de km de câbles de cuivre ou acier, ni par les milliards des satellites à rentabiliser, ni par la guerre pour son contrôle par l’impérialisme américain numérique (“Nos sociétés US ont créé Internet” Obama), ni les drones tuant à distance les terroristes et assassinant à 80 % des milliers d’innocents en toute illégalité (4700 tués en Afghanistan, Irak, Yemen…la moitié sous Obama), ni la thrombose à venir par saturation, ni le smartphone qui a tué 6 millions d’esclaves du Coltan au Congo, et l’a ravagé par extraction et guerres, ni la surveillance tout azimuth au prétexte de la sécurité et l’anéantissement de la vie privée (cf applications pour surveiller votre conjoint à distance, smartphone même éteint !!!) ni que regarder un écran est bel et bien une activité à risques, physique (diabète, maladies cardiovasculaires, cancer, …) et mentale (isolement, attention, incapacité à l’empathie, pensée binaire…) (heureusement qu’en jardinant, en se baladant ou cultivant en sacs sur son balcon, on se lave le cerveau et les yeux) ni le tout numérique ubérisant peu à peu toute la société précarisée, chacun devenant entrepreneur de soi même, une monade isolée dans son ultra solitude et en compétition générale avec tous les autres Uberisés et employés de star-ups (Lire : “Bienvenue dans le nouveau monde”) rament pendant que les propriétaires des plateformes extraient sur le dos de jeunes diplômés pressurisés et burn-outés la plus value.Ni le tsunami numérique dans l’éducation (voir sur ce site “L’appel de Beauchastel contre le tout numérique à l’école ) et ses mouks (cours en ligne)…
Bientôt après les entreprises des robots livreurs de billets en gares Lyon Chambéry, de pizza ou compagnons des vieillards en maison de retraite, voire esclaves sexuels…Bon c’est comme partout, qui a la propriété a le pouvoir d’organiser et de contrôler nos vies.
Il est évident qu’il faut s’en prendre aux racines du pouvoir économique et pas seulement aux branches

A la production et pas à la seule consomm’action (secondaire) : un gigantesque chantier politique national international mais aussi local

(1) Si, soyons honnête, une fois en 10 ans (!!!) lors d’une conf de presse du “Collectif Ville-campagne”où j’ai pu parler quelques mn. S’en sont suivis des  coups de fil nombreux.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.