Amendement 83

Il est un usage traditionnel à l’Assemblée Nationale, qui est de faire passer en douce à la dernière minute, (de préférence à 2h du matin), des amendements qui pourraient porter à controverse ou qui avantagent des copains. Cette méthode, pour le moins discutable dans ce qui prétend être une démocratie, prospère au sein du pouvoir macroniste.

L’amendement 83, qui vient d’être retiré en urgence, visait à remettre en selle la fracturation hydraulique, méthode pourtant interdite.

Pour résumer :  la fracturation hydraulique reste interdite, mais quand elle sert à forer correctement ou à exploiter en toute sécurité, elle est autorisée.

On peut supposer que c’est la mobilisation qui s’est mise en place très rapidement, avec une pétition qui a démarré très fort, qui a obligé le gouvernement à retirer cet amendement.

Ce qui nous concerne plus particulièrement dans le Crestois, c’est que la rapporteuse (quel vilain mot !), de ce projet néfaste, n’est autre que Madame Célia de Lavergne, Députée de la troisième circonscription de la Drôme (elle a succédé à Hervé Mariton Maire de Crest NDLR) et rapporteur de la commission des affaires économiques.

C’est à l’aune de ces procédés lamentables, qu’on mesure le changement promis par Macron. Il n’est que de se rendre sur le site de l’Assemblée nationale et d’assister à quelques débats, pour avoir honte d’être représenté de cette manière. Or, hervé Mariton prétendait que les députés n’étaient pas assez bien indemnisés !!!!!

Au vues des prestations de certains,  et à l’amateurisme généralisé qui caractérise les nouveaux venus (du camp LRM), on serait tentés d’exiger une baisse drastiques de leurs indemnités.

par Roger Poulet.

Extrait du Média local participatif RICOCHETS CREST DROME

(n°3 parution sur le marché de Crest le samedi 16 décembre)

http://www.ricochets.cc/Amendement-83.html

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.